The Girl With No Soul de Morgan Owen

À Providence, la dictature de l’Ordre est totale. L’âme de chaque citoyen est scrutée, contrôlée. Et gare à celles qui s’écartent du droit chemin : elles sont aussitôt reprogrammées.

Iris, elle, ne possède pas d’âme. Elle est vide. Si cela lui permet d’échapper à la vigilance des Inspecteurs, c’est aussi ce qui l’empêche d’éprouver des sentiments et de se souvenir de son passé.

Pourtant, au contact d’un bijou appartenant à une riche famille au pouvoir, son Étincelle, l’une des cinq composantes de son âme, se réveille. Des sentiments qu’elle pensait ne jamais éprouver surgissent et, avec eux, un désir irrésistible de découvrir d’où elle vient.

Qui a volé l’âme d’Iris ? Et pourquoi ? Pour le savoir, elle devra s’approcher au plus près des secrets du pouvoir. Désormais traquée par l’Ordre, parviendra-t-elle à rassembler les pièces manquantes de son identité… et à recoller les morceaux de son cœur ?

Mon avis :

The Girl With No Soul de Morgan Owen est le premier roman de Morgan Owen et cela se ressent. Il possède autant de qualités que de faiblesses. Cependant, je reconnais avoir passé un bon moment de lecture avec ce titre.

Au départ, ce qui m’a attiré vers ce livre, c’est son pitch et le fait que l’héroïne soit sans âme. On la découvre en tant que voleuse à la solde d’une femme riche et sans scrupule dans un monde sombre et chaotique, plutôt manichéen avec les bons et pauvres d’un côté et les méchants et riches de l’autre.

Après une mission qui tourne au fiasco, Iris se retrouve plongée dans la partie crasse de la ville et va tomber sur Evander, un jeune homme mystérieux qui va l’aider à décoder une bague qu’elle a dérobée et mettre en lumière des secrets qui les concerne tous les deux. De plus, notre jeune héroïne est poursuivie par l’Ordre qui fait loi dans la ville.

Alors j’avoue, la romance qui s’est jouée sous mes yeux ne m’a pas emballée du tout. Je l’ai même trouvé forcée et son dénouement m’a fait soupirer d’ennui. C’est trop téléphoné, trop facile. Pourtant il y avait matière à quelque chose de moins surfait. Ou mieux, à ne pas en mettre du tout.

Quant à l’intrigue, elle monte crescendo et on va de découvertes en découvertes. Des secrets sont dévoilés jusqu’à la toute fin. Là aussi, j’ai trouvé parfois que c’était soit trop gros, soit trop facile. Ça manque de relief à mon goût. Les personnages sont parfois clichés surtout les méchants en fait. C’est un peu comme dans la vieille pub d’Orangina Rouge : Pourquoi il est méchant ? Parce que ! Voilà. Ils ne sont motivés que par le pouvoir et ils sont prêts à toutes les bassesses possibles sans jamais éprouver le moindre remords. Quant aux personnages moins manichéens, j’ai trouvé qu’ils n’étaient pas assez esquissés.

Malgré tout, même s’il y a de quoi à redire sur ce roman. J’ai aimé son ambiance générale et la manière dont l’intrigue s’articule jusqu’à la toute fin. De plus, la plume de Morgan Owen est vraiment agréable et prenante.

Quoi que j’en dise, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman de fantasy young adult.

La plume de l'auteur/l'autrice
Traduction
L'histoire
Les personnages
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...)
Mon impression générale

Un premier roman vraiment sympa à lire malgré quelques bémols ressentis durant ma lecture 🥰

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

🦋 Julie / Artemissia 🦋 Lectrice compulsive et blogueuse à mes heures perdues. Depuis peu, j'écris des romans publiés aux éditions Elixyria sous le nom de plume de Julianna Hartcourt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :