Aventures & PassionsLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE HISTORIQUE

Le château des miroirs de Anna Campbell

Série : Les fils du péché Tome 1

Poche: 384 pages
Editeur : J’ai lu
Date de sortie : 6 février 2019
Collection : J’ai lu Aventures & Passions
Langue : Français
ISBN-10: 2290200131
ISBN-13: 978-2290200131
Prix éditeur : 7,60€
Disponible sur liseuse : Oui – 5,99€

De quoi ça parle ?

Mieux vaut ne pas se frotter à Jonas Merrick. Sous ses dehors terrifiants, cet homme est aussi débauché qu’impitoyable. Ennemi juré de lord Hillbrook, il a piégé son épouse lady Roberta. Incapable d’honorer ses dettes de jeu, celle-ci est sommée de se livrer à sa concupiscence. Or c’est la jeune Sidonie qui se présente au sinistre château Craven à la place de sa sœur. Mais Merrick est encore plus pervers que Sidonie l’imaginait. S’il épargne son innocence le premier soir, il exige en contrepartie de la garder sept nuits en son pouvoir et lui promet qu’avant la fin de la semaine, elle s’offrira à lui de son plein gré.

Mon avis

Une énième version de la belle et la bête, je ne sais pas pour vous, mais moi, ça m’attire à tous les coups ! Sidonie, pour protéger sa sœur, va honorer elle-même les dettes qu’elle doit à Jonas Merrick, un affreux personnage qu’il ne fait pas bon de fréquenter. Sidonie sait que sa vie s’en retrouvera bouleversée, mais elle n’hésite pas à se sacrifier.

Dès le départ, on sait que Jonas va jouer au jeu de la séduction avec Sidonie. Le début est un peu lent et sans attrait. Sidonie y apparait même assez énervante avec sa vertu qu’elle veut protéger à tout prix. Quand on sait ce pour quoi elle est venue chez Jonas, il y a de quoi lever les yeux au ciel.

Jonas est un personnage que j’ai trouvé intéressant et qui aurait mérité d’être plus creusé. Il a longtemps souffert et souffre encore du rejet de son père et de la perte de son titre. Par je ne sais quel coup du sort, le mariage de ses parents s’étant retrouvé invalidé, car l’acte avait disparu, Jonas est devenu un bâtard. Haï par son cousin (qui est le mari de la sœur de Sidonie) ce dernier l’a défiguré quand ils étaient au collège. On comprend donc les ressentiments de Jonas vis-à-vis du beau-frère de Sidonie. Tout comme on a de l’empathie pour cet homme qui ne s’aime pas et qui se considère comme un monstre repoussant (ce qu’il n’est pas, pour ma part, je l’ai même trouvé assez « graou-graou »)

Sidonie quant à elle, est très peu exploitée. On sait qu’elle ferait tout pour sa sœur, mais sur elle, on n’apprend pas grand-chose. C’est pourquoi son changement de comportement vers le milieu du roman peut nous apparaitre comme incohérent. Toutefois, j’ai aimé quand elle prend les choses en main. J’ai aimé son combat intérieur et les conflits qui s’ensuivent. Elle va devoir faire des choix, parfois pas forcément judicieux, et mettre à mal son début de relation  avec Jonas. Ça pourra agacer certaines lectrices, mais pour ma part, la sauce a pris. J’ai vraiment aimé du milieu à la fin. Il y a quelques rebondissements et des quiproquos avec les héros à fleur de peau. La plume d’Anna Campbell si elle est maladroite au début, se ressent plus fluide et assurée vers la fin.

Bref, ce premier tome n’est pas parfait, mais il annonce une série qui semble intéressante, et dont j’attends la suite avec beaucoup d’enthousiasme.

Le château des miroirs de Anna Campbell

7.60€
8

La plume de l'autrice

7.5/10

L'histoire

7.9/10

Les personnages

7.5/10

La romance

8.0/10

L'intérêt des lecteurs

8.9/10

On aime :

  • Le personnage de Jonas Merrick qui m’a beaucoup touchée
  • Les quiproquos vers la fin (j’en suis friande).
  • L’univers

On aime moins :

  • Des incohérences par moment qui peuvent déstabiliser
  • Le personnage de Sidonie pas beaucoup travaillé
Publicités
Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils