QUI SUIS-JE ?

Artemissia Gold / Julie

Je m’appelle Julie, ou Artemissia, pseudo que j’ai pris à la création de ce blog en juillet 2008. Je suis une femme qui est entrée dans le bel âge de la quarantaine il y a déjà deux ans. Il parait que ce sont les meilleures années de la vie d’une personne. À vrai dire, je ne sais pas. L’année dernière j’ai vécu la pire chose qui puisse arriver à un parent : j’ai perdu mon garçon (l’amour de ma vie) de quatre ans de façon tragique. Cela a déterminé ce que je suis aujourd’hui. Une personne bien différente de celle d’hier.

🍂 Petit retour en arrière – de quelques années :

À cette époque, Songe d’une nuit d’été était un webzine avec plusieurs chroniqueuses. Une machine (de guerre) qui n’avançait plus comme je le voulais et dans laquelle je ne me reconnaissais plus.

Le souci, c’est que je suis têtue comme une bourrique (ou un basset hound) et j’ai voulu persister. L’année dernière, j’aurais dû arrêter le webzine totalement. Le temps de panser l’atroce douleur, le temps de me laisser le temps et d’apprivoiser ce deuil terrible… Je ne l’ai pas fait et j’ai confié mon bébé virtuel de 12 ans à mes chroniqueuses. Elles ont fait ce qu’elles ont pu et je ne les en remercierai jamais assez pour ça. Le souci, c’est que c’est très chronophage et vraiment stressant de gérer une telle structure.

Au début du printemps dernier, je me suis retrouvée sans personne pour le gérer. Du coup, en avril 2020 j’ai voulu tout arrêter et le fermer définitivement. Cependant, mon mari n’était pas d’accord avec cette décision radicale. Il connait mon attachement à ce blog et m’a proposé de le mettre au repos, et de voir d’ici la fin de l’année si je voulais le reprendre ou non. Finalement, l’envie de bloguer m’a titillée dès aout et en septembre j’ai commencé tout doucement à le reprendre, mais… toute seule.

Pour tout dire, je me sens mieux et plus à l’aise comme ça. Je n’ai que moi à gérer et cela me va parfaitement. Et puis, j’avais également envie de lui donner MON identité propre. Voilà chose faite.

Maintenant, je vais parler un peu de moi et surtout de mon parcours de blogueuse (non, ce n’est pas du tout narcissique) :

Pour tout vous avouer, je blogue depuis 2003/2004. J’ai commencé sur la plateforme Joueb (pour celles et ceux qui connaissent). C’est là que j’ai fait mes armes avec le code html. Par la suite, j’ai intégré Livejournal sur lequel je me cassais les dents pour faire une page d’accueil qui me plaise. Puis vers 2005, je me suis tournée vers wordpress.com.

🌸 L’animation japonaise (et les mangas) et moi, une grande histoire d’amour qui dure 🌸

Ah ! Toute une époque en fait. J’avais créé un blog pour le magasin dans lequel je travaillais et les mangas. Il faut savoir qu’à ce moment-là, je bossais dans une boutique d’animation japonaise parisienne. J’y ai travaillé de septembre 1998 jusqu’à 2013. Lorsque nous avons commencé à vendre sur le web (j’ai connu la vente à distance par courrier), je me suis mise à commenter mes lectures (sur wordpress.com vers 2006/2007 et jusqu’à 2009) et les titres que nous voulions mettre en avant sur internet et parler également de notre boutique en ligne.

Parallèlement, j’ai écrit quelques billets pour le site Shinmanga (qui n’existe plus, il me semble). Ça m’a donné l’occasion de découvrir Joomla une plateforme que j’ai trouvé plutôt limitée et qui n’a pas grandement évolué.

🌸 Petite parenthèse de mon enfance :

J’ai découvert le manga et l’animation japonaise grâce aux dessins animés que je regardais petite (RécréA2, Vitamine, Club Do », Youpi ! l’école est finie [avec le lapin bleu] sur La Cinq, etc.). Et j’ai acheté mes premiers mangas dans les années 90. Dans le temps, hormis Akira qui sortait en fascicule de quelques pages, il n’y avait rien et du coup, j’achetai sur Paris, à la librairie Junku, mes St Seiya, Dragon Ball, City hunter, Bastard !!, et j’en passe, mais en japonais. Ma grand-mère, ça la rendait dingue parce que, à vrai dire, je ne lisais pas la langue.

Je ferme la parenthèse et reviens à mes moutons… ou à mon histoire.

Trouvant wordpress.com sympa, mais assez limité en matière de personnalisation, j’ai voulu tester blogger. J’ai vite abandonné puis je me suis lancée sur Overblog que j’aimais beaucoup. De là, j’ai recréé un blog du nom de La Petite Lutinette (entre 2007 et 2008).

Je viens de vérifier, le blog est toujours en ligne, mais il ne ressemble plus à rien – http://petite-lutinette.over-blog.com/) puis je suis revenue sur wordpress.com que je préférais et où j’avais plus de lecteurs – https://mangashoptest.wordpress.com/.


Quelques dérives nostalgiques…

J’ai retrouvé quelques articles que j’avais écrit lors de mon voyage au Japon en 2007, notamment à Kamakura… que de souvenirs — https://mangashoptest.wordpress.com/2007/09/09/il-etait-une-fois-le-japon-les-insolites/ et https://mangashoptest.wordpress.com/2007/09/07/il-etait-une-fois%e2%80%a6-le-japon-part-3/


Et… Tadaaaam, on en revient à Songe d’une nuit d’été.

Puis, après quelque temps, je suis revenue à wordpress.com (lui et moi, c’est une grande histoire d’amour qui dure) et j’ai créé Songe d’une nuit d’été. C’était en juillet 2008. Si je voulais parler de mes lectures, le blog s’est vite centré sur Twilight, ma passion du moment qui a duré quelques années. Au fur et à mesure, j’ai commencé à recevoir des services de presses, c’était les maisons d’édition qui me démarchaient à cette époque. Encore timide, j’ai mis du temps à aller vers celles qui me plaisaient pour obtenir d’autres partenariats.

Par la suite, j’ai eu envie de fédérer une communauté sur Songe et j’ai fait appel à des chroniqueuses. Dans l’ensemble, ce fut une belle expérience.


Aujourd’hui, j’ai surtout envie de me faire plaisir et d’avoir un blog à mon image. De pouvoir également (et avoir le temps) de discuter avec d’autres lecteur.ice.s passionné. e. s comme moi autour de la littérature sous toutes ses formes, des mangas et tout ce qui me fait du bien à l’âme et au cœur.

La vie ne m’a pas fait de cadeau et je pense qu’il est temps que je prenne soin de moi, soin de ce qui est important.

En parallèle du blog, j’écris. Mon premier bébé de papier paraitra aux éditions Elixyria d’ici un an (novembre 2021 si tout va bien).

En conclusion de cet « à propos », je dirais que ce blog, j’ai décidé de le mener à mon image, avec ce que j’aime et ne pas me cantonner simplement à ce qui est dans l’air du temps.


Le blog doit son nom au célèbre titre de William Shakespeare : Le songe d’une nuit d’été – A Midsummer Night’s Dream.

Le songe d'une nuit d'été

4 Commentaires

  1. C’est un magnifique article pour te présenter 🙂

    Je te comprends, même si travailler en groupe est une belle expérience, c’est beaucoup de travail et on peut parfois avoir l’impression que cela ne nous ressemble plus, c’est pour cela que même si je connais pleins de chroniqueuses adorables, je pense que je resterais toujours seul sur le blog

    Comme toi il y a pas longtemps j’ai eu envie d’abandonner le blog (têtue comme toi je me surmenais dans le travail que me donnait mon blog à ne faire qu’une chronique par titre et non des chroniques groupés), je me suis vite retrouvé surchargés entre une chronique par titre lu, plus les photos que je fais pour instagram. Avec les soucis que j’ai à côté j’ai même été dire à mon chéri que je voulais tout abandonnée, mais comme le tiens, il sait l’importance que ce blog à pour moi et il m’a conseiller de ralentir, de faire des chroniques groupés si je lisais plusieurs tomes de suite du même titre comme exemple j’ai lu jujutsu T0 à T6, avant j’aurais fait sept photos et chroniques/articles différents. Du coup cette technique me repose plus et finalement mon chéri à raison je n’ai pas envie d’abandonner le blog, j’aime trop ça comme toi !

    En tout cas je suis ravie de voir que tu continue en essayant de faire quelques choses plus à ton image, moi aussi je suis sur les blogs depuis longtemps, mon premier date de , j’avais ans et c’était un skyblog, mais pas pour raconter ma vie comme beaucoup de jeune de mon âge, j’y mettais tous mes écris et mes poèmes (il existe encore d’ailleurs, c’est un peu mes archives de certains écrit que je n’ai encore enregistrer nulle par, mais un jour il faudrait que j’y pense) et j’ai ensuite un peu plus tard créer un autre blog pour mes textes, du coup j’ai toujours aimé m’exprimer avec les mots, sauf qu’ensuite j’en suis venue à écrire pour parler de mes lectures.

    En tout cas je suis ravie de connaître ton blog 🙂

    Bisou bisou à toi et je t’envoie pleins de force ♥

    Pommy

    1. Je viens de voir que les chiffres n’ont pas été mis ^^’
      Je disais mon premier blog date de 2005 j’avais 11 ans 🙂 (et désolée pour toutes les fautes d’orthographe ;))

    2. Merci beaucoup d’être passé par là Pommy 🙂

      J’ai toujours aimé bloguer, parler de mes lectures… Avec le temps, j’ai voulu l’agrandir et créer ma propre communauté, mais, ça n’a pas marché comme je le voulais et je ne me retrouvais plus dans ce wezbine.

      Aujourd’hui, c’est différent et j’ai vraiment repris goût et surtout trouvé comment je voulais me voir évoluer dans le blogging. Songe est du coup redevenu un simple blog, mon blog et je l’adore comme ça. Dix années de webzine m’ont appris énormément et je ne regrette pas parce que j’ai connue des personnes formidables avec qui j’ai créé de vrais liens. Rien que pour ça, ça valait le coup.

      Tu sais, j’hésitai à mélanger le côté blogueuse avec celui d’autrice. Mais finalement, j’en ai marre de me dédoubler ou de tout séparer. Je pense donc que d’ici peu, je ferai également des articles sur mon roman (qui sort en novembre, il y a encore le temps).

      Et puis, là où je suis ravie, c’est que j’ai de nouveau le temps pour flâner sur les blogs des copines et copains de la blogosphère. Je suis contente d’avoir trouvé une si belle communauté et moi aussi je suis heureuse de connaitre ton blog (que j’aime vraiment beaucoup).

      Aucun problème pour les fautes, j’en fais à la chaîne moi aussi 😉

      1. Oooh hâte de voir ça pour ton roman, pareil de temps en temps je partage mes écris sur mon blog, mais ça fait longtemps c’est vrai que je ne l’ai pas fais, il faudrait que je fasses ça prochainement 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page