Yona Princesse de l’Aube T05 à T08 de Mizuho Kusanagi

Yona et les siens sont toujours prisonniers de la caverne, mais la princesse est bien décidée à ne pas se laisser abattre et à retrouver Hak qui, de son côté, fait des efforts désespérés pour la libérer. Mais heureusement Seiryû leur apporte son aide ! Le petit groupe fait ensuite route sur le territoire de la tribu de la terre, en direction du port d’Awa, car Ki-jae y a ressenti la présence d’un autre Dragon de la légende. L’atmosphère de la petite ville éveille tout de suite les instincts de Hak. Entre corruption, pirates et trafic d’esclaves, il ne va pas lui être facile de protéger Yona. Pire, il ne cesse de tomber sur un drôle d’individu qui le place à chaque fois dans des situations embarrassantes, voire dangereuses…

Mon avis global de ces quatre tomes (5,6, 7 et 8) :

Je continue doucement, mais surement ma découverte de l’univers de Yona qui est publié chez Pika édition.

J’aime toujours autant le style doux, mais bien marqué des dessins de Mizuho Kusanagi. Dans le genre et la façon de procéder, je trouve que Yona se rapproche un peu du manga Fushigi Yûgi. Bien évidemment, l’histoire est très différente, mais pas forcément en ce qui concerne la quête profonde de l’héroïne et sa relation avec son garde du corps.

Dans le cas de ce titre, nous suivons Yona à la recherche des dragons réincarnés. Il faut se souvenir qu’à la base, c’était un prêtre un tantinet loufoque qui lui a prédit qu’elle aurait besoin d’eux, car elle-même serait la réincarnation du roi dragon.

Je ne vais pas vous faire un avis détaillé de chaque tome, ce serait trop long et trop scolaire à mon goût. Donc, voilà mon ressenti concernant ces quatre tomes que j’ai lus à la suite :

Donc ici, nous continuons à suivre Yona dans ses tribulations. Après avoir récupéré Seiryû, avec ses camarades ils se trouvent dans la ville portuaire d’Awa ou le dragon vert, un véritable coureur de jupons, est bien décidé à lui dire non. Mais cela, c’était avant que Yona et ses amis lui viennent en aide, à lui, mais également la bande de pirates à laquelle il appartient.

Cette intrigue se déroule entre le tome 6 et le 7. J’ai adoré. Il y a de l’action, des rebondissements et même des révélations. Yona continue d’apprendre à se battre et à diriger. Elle prend de plus en plus d’assurance et ne se plaint jamais. J’aime beaucoup son évolution, car même si elle montre sa très grande force d’obstination, il n’en reste pas moins qu’elle a besoin aussi de son entourage lorsqu’elle se retrouve en danger.

Si j’ai lu avec plaisir les 5, 6 et 7, le tome 8, se concentre sur… le cousin de Yona et traitre, Soo-Won. Mais voilà, on découvre un roi assez clément bien décidé à redresser le pays. D’ailleurs, si ce qu’il a fait est grave et répréhensible, j’ai l’impression qu’il est loin d’être une mauvaise personne. A voir avec la suite. En tout cas, j’aime ce côté non manichéen de l’histoire et qui montre à quel point le scénario de ce manga est bien construit.

Bref. Après un si joli commencement, il est hors de question que je m’arrête en si bon chemin ! J’ai très hâte de savoir la suite des aventures de Yona, de ses amis et connaitre les ambitions de Soo-Won.

Voilà un manga de fantasy historique bien ficelé et incroyablement addictif !

Dessins et Mise en pages
L'histoire
Les personnages
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...)
Ce que j'en ai pensé dans son ensemble

Une nouvelle fois, je me suis régalée avec ce manga alliant fantasy asiatique et romance (très légère)❤️

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

🦋 Julie / Artemissia 🦋 Lectrice compulsive et blogueuse à mes heures perdues. Depuis peu, j'écris des romans publiés aux éditions Elixyria sous le nom de plume de Julianna Hartcourt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :