BD & MANGALES CHRONIQUES DE MANGASHOJO

La Courtisane d’Edo T4 de Kanoko Sakurakouji

Une romance historique à lire d'urgence !

Broché: 192 pages
Editeur : Pika
Date de sortie : 3 octobre 2018
Collection : Pika Shôjo
Langue : Français
ISBN-10: 281164363X
ISBN-13: 978-2811643638
Prix éditeur : 6,95€
Disponible sur liseuse : Oui – 4,99€

De quoi ça parle ?
À l’époque d’Edo, dans le quartier des plaisirs de Yoshiwara. Akane, embauchée de son plein gré par la célèbre maison close, l’Akebonorô, mène son enquête sur l’assassinat de ses parents et la destitution de leur maison. Sôsuke, le fils d’une grande maison de prêt sur gage, est épris d’elle. La jeune fille, qui sait pourtant que leur amour est sans avenir, cède à sa fougue impétueuse et se laisse embrasser. Parallèlement, son investigation la rapproche de la vérité, mais aux prix d’un malheur aussi grave qu’imprévu…

Mon avis

Si l’on pensait que la fin du tome 3 allait nous montrer ici une relation moins compliquée, on déchante très vite. Akane est comme le vent, elle change souvent de sens, une véritable girouette. Mais Sôsuke Ômiya est loin de se laisser faire et change de tactique avec elle. Même s’il sait que leur histoire est comptée, il continue à l’aider, car il ne souhaite que son bonheur.

Si la trame principale, à savoir la vengeance d’Akane, passe en second plan, j’ai été ravie de voir que malgré tout, leur romance évoluait. Au fil des tomes, je me suis attachée à eux, mais aussi aux personnages qui gravitent dans l’Akebonorô.

Akane s’est liée d’amitié avec une autre courtisane, une fille de marchand dont la famille aurait versé des pots de vin et qui aurait à voir avec ce qui était arrivé à sa propre famille. Aoï, quant à elle, vit une belle histoire d’amour avec l’un de ses anciens serviteurs et Akane ne souhaite que leur bonheur. À côté, elle se laisse de plus en plus aller à ses propres sentiments envers Sôsuke Ômiya qui ne le vit pas très bien.

Cette fois, leur romance est encore plus mise en avant avec les problématiques que cela engendre. Ils savent qu’ils ne peuvent que compter sur l’instant présent et trop concentrés sur eux même ils en oublient un peu les dangers extérieurs.

D’ailleurs ce tome se termine par un cliffhanger qui me donne très envie de lire la suite. L’attente risque d’être insoutenable.

Je ne l’ai pas dit dans le tome précédent, mais je suis toujours aussi fan des dessins et de la mise en page. C’est superbe ! Cette histoire est rondement bien menée et une fois commencée, on ne peut que s’immerger dans ce récit historique.

Avec ce quatrième volume, je peux déjà vous dire que La Courtisane d’Edo est un manga à lire d’urgence. Une magnifique romance historique sur fond de  guerre de clan avec un aperçu de comment vivaient ces fameuses courtisanes qui avaient une place à part durant l’ère d’Edo.

J’adore !

La Courtisane d'Edo T4 de Kanoko Sakurakouji

6.95€
9.3

Graphisme

9.5/10

Les personnages

9.0/10

L'histoire

9.5/10

La romance

9.0/10

L'intérêt des lecteurs

9.5/10
Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils