Don’t Call it Mystery T01 de Yumi Tamura

  • Éditeur : NOEVE GRAFX
  • Date de sortie : 13 mai 2021
  • Prix éditeur : 7,95 €
  • Broché : 192 pages
  • ISBN-10 : 249067675X
  • ISBN-13 : 978-2490676750

Son résumé :

C’est un Mystère nous entraîne aux côtés d’un singulier Sherlock Holmes des temps modernes. L’action fait ici place à la réflexion, à l’écoute et à la parole. Totono observe, analyse, déduit et conseille, avec une franchise frôlant parfois l’impertinence. Il pourrait sembler hautain mais n’émet jamais de jugement, quelles que soient ses conclusions. Il est jeune et réservé mais pose une regard éclairé surs ses contemporains. Et l’on élucide à ses côtés autant de petits tracas quotidiens, souvent révélateurs de la société japonaise, que de crimes sordides.

Mon avis :

Je connais la mangaka Yumi Tamura de par son œuvre majeure : Basara, que j’avais particulièrement aimé. Elle a créé d’autres titres sympas comme 7Seed et du coup, j’étais curieuse de lire celui-ci. D’autant plus qu’elle change totalement de registre en passant du fantastique au suspens.

Don’t call it mystery, quand on regarde la couverture avec ce jeune japonais à la coupe afro, ça donne envie d’en découvrir plus. Eh bien… je ne le regrette pas.

Un jour, enfin un soir où Totono se prépare un merveilleux riz au curry (bon sang, ça m’a donné envie d’en refaire parce que j’adore ça), quelqu’un frappe à sa porte. Et à partir de là, le lecteur va faire la connaissance d’un personnage atypique. Totono a des faux airs de Sherlock (celui interprété par Benedict Cumberbatch) et n’hésite pas à donner son point de vue et ses conclusions sur tout et n’importe quoi. Même lorsque c’est lui qui est accusé de meurtre et qu’il devrait plutôt faire profil bas.

Bon autant le dire d’emblée, j’ai tout de suite été happée à cause du personnage. C’est Totono qui accapare le récit et sans lui il n’aurait pas la même saveur. C’est héros atypique dans le sens où son comportement stoïque, presque stone prend à contrepied les autres personnages. En tout cas, la mise en place du récit est bien amenée ainsi que la manière dont Totono va se mêler à l’enquête policière et être une aide alors qu’il est quand même le principal suspect.

Après l’enquête, il y a un deuxième épisode tout aussi palpitant dans lequel le jeune homme va se retrouver dans un détournement de bus. Je dois dire que, tout comme pour le début, on est vite pris par le suspens et l’angoisse de savoir ce qui va arriver. C’est très bien amené et la fin se termine sur un cliffhanger qui me fait compter les jours en attendant la suite que je ne manquerai pas.

Concernant les dessins, la mise en pages et le déroulement de l’histoire, j’aime le style de Yumi Tamura que je trouve toujours très soigné et beau.

En bref : ce début commence fort et m’a tout de suite conquise. Totono est un personnage particulier avec lequel on ne peut que s’attacher. Ce Sherlock d’un nouveau style vous séduira, c’est certain !

Don’t Call it Mystery T01 de Yumi Tamura

7,95€
8.2

Dessins et Mise en pages

8.5/10

L'histoire

8.0/10

Les personnages

8.0/10

L'ambiance

8.0/10

Mon intérêt

8.5/10

Les plus :

  • Le personnage particulier de Totono
  • Ses déductions
  • Les deux intrigues intéressantes

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

5 Commentaires

  1. Fan de Yumi Tamura, j’ai adoré retrouver son style graphique et sa narration.
    C’est encore une fois top avec une gestion du mystère qui n’est pas sans rappeler ce qu’elle a fait autrefois dans le regretté 7 Seeds.
    Trop contente de la revoir !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :