LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE CONTEMPORAINE

La Vie à portée de main de Katherine Center

J’avais adoré le précédent roman de Katherine Center, La Vie rêvée de Margaret. La plume de cette autrice m’avait véritablement enchantée et lorsque j’ai lu le résumé de cette histoire, j’ai tout de suite su que j’allais une nouvelle fois passer un bon moment avec des personnages humains et attachants.

Nombre de pages : 336 pages
Éditeur : Hauteville
Date de sortie : 6 janvier 2021
ISBN-13 : 978-2381220185
Prix éditeur : 7,90 €

Son résumé :

« Chère Libby, je me rends compte que ça fait deux longues années — bon sang ! — que tes enfants et toi vivez chez ta mère. Je t’écris pour savoir si tu veux que je vienne à ton secours. »

Depuis la mort de son mari, Libby vit chez sa mère, une femme autoritaire qui passe son temps à critiquer tout ce qui l’entoure. Quand elle reçoit la lettre de sa tante Jean, Libby entrevoit enfin une issue de secours : un boulot et un toit dans une ferme au fin fond du Texas. Elle saute sur l’occasion et prend la route avec ses deux enfants, dans son minivan plein à craquer.

Ce qu’elle découvre sur place dépasse toutes ses espérances. Bien sûr, il y a la joie simple de vivre à la campagne, mais il y a aussi un fermier bourru, sans doute agréable à regarder sous son épaisse barbe, et sa tante excentrique, persuadée de pouvoir dialoguer avec l’au-delà, qui lui réserve bien des surprises. Libby a peut-être enfin trouvé la vie à laquelle elle aspirait depuis toujours.

Mon avis :

Dès les premières lignes, je me suis laissée transporter avec plaisir dans l’univers de Libby. Cette femme, veuve (depuis deux ans) qui décide enfin de tourner la page et de changer de vie. Ironie de la chose, c’est dans un trou paumé du Texas qu’elle trouvera un second souffle, une deuxième jeunesse. Car oui, la vie continue même après la mort de ceux que l’on aime.

Libby a deux enfants qu’elle élève du mieux qu’elle peut, néanmoins depuis le décès de son mari c’est loin d’être simple. Faire le deuil de cet homme qu’elle a aimé est compliqué pour elle. Elle qui avait toujours eu peur qu’il finisse par la quitter, se retrouve finalement seule face à ses démons. Après, Danny n’était pas si génial que cela puisqu’elle découvrira des secrets qu’il n’aurait jamais dû avoir.

Quoiqu’il en soit, voilà notre héroïne de retour dans la ville natale de sa mère. Elle va vivre chez sa tante, Jean et découvrir la joie de s’occuper de… chèvres. Non, ce n’est pas une blague. L’air de rien, ce changement de vie, ces nouvelles rencontres vont, petit à petit redonner confiance en Libby. Et puis, ce sera l’occasion également d’entrevoir, une nouvelle histoire…

Parce que bien sûr, il y a un homme. Et quel homme ! Bon, certes, lorsqu’ils font connaissance, il est loin de la transporter de bonheur, mais Libby, au fil du temps va finir par s’attacher à lui.

O’Connor est un ours solitaire et très mystérieux. On ne sait pas grand-chose de lui sauf de ce que lui veut nous montrer. Libby tentera plusieurs fois de faire parler sa tante à son sujet, mais sans succès. Et puis, à force, la jeune femme finira par déterrer des histoires de famille qui expliqueront beaucoup de choses et la bouleverseront.

Incontestablement, je ne regrette pas cette lecture qui m’a fait un bien fou. C’est une belle histoire de seconde chance, de deuxième vie. Il n’y a pas d’âge ni de moment pour se reprendre en main. Libby va saisir les opportunités et avancer. Elle le fait autant pour elle que pour ses enfants. Et elle ne sera pas la seule dans cette démarche. Je pense notamment à ce personnage secondaire, Sunshine.

Katherine Center est douée pour écrire de jolie comédie romantique pleine de douceur et de saveur avec des personnages (héros et secondaires) attachants. J’ai passé un excellent moment avec eux. À ce propos, j’ai appris qu’un film était sorti ou allait sortir, je n’ai pas très bien compris, car avec la COVID19, c’est me flou total. D’ailleurs, comme vous pouvez le voir, les éditions Hauteville ont changé la couverture avec l’affiche.

Bref. La Vie à portée de main fut une très bonne lecture qui m’a fait du bien et m’a permis de me changer les idées de manière agréable et positive.

La Vie à portée de main de Katherine Center

7,90€
8.7

La plume de Katherine Center

8.9/10

L'histoire

8.2/10

L'univers

8.2/10

Les personnages

8.9/10

Mon intérêt

9.2/10

Les plus :

  • Des personnages attachants
  • Le message positif du roman sur la reconstruction humaine après la mort d'un proche
  • O'Connor et Libby
  • La tante de Libby, Jean

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :