ASCFLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESLumen EditionsYOUNG ADULT

Library Jumpers 1 : La voleuse de secrets, Brenda Drake

:star: Library Jumpers 1 : La voleuse de secrets, Brenda Drake

lLibrary jumpers la voleuse de secrets Brenda DrakeNombre de pages : 492
Éditeur : Lumen
Date de sortie : 2 juin 2016
Collection : /
Langue :  Français
ISBN-10:  2371020796
ISBN-13:  978-2371020795
Prix Éditeur :  15€
Disponible sur Liseuse : Non

Son résumé :

Fervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons, comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson…

La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s’affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu’elle est l’une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu’elle est la fille de deux de ces guerriers d’exception – une union interdite – et que sa naissance n’est autre que le présage de la fin du monde. Une malédiction qui lui interdit absolument de se rapprocher d’Arik, l’inconnu aux yeux noirs de l’Athenæum…

Bestiaire fabuleux, objets magiques, voyage entre les univers… Jamais plus vous ne regarderez un vieux livre poussiéreux du même œil ! Avec La Voleuse de secrets, Brenda Drake vous entraîne à la suite de Gia dans une quête initiatique périlleuse et riche en révélations.

Mon Avis :

Comme beaucoup je pense, j’étais très enthousiaste à l’idée de lire ce roman dont le lieu principal était une bibliothèque. Et le début m’a effectivement beaucoup plu car les descriptions de bibliothèques sont magnifiques et rendent assez hommage à la beauté des lieux. Mais bien vite, mon enthousiasme est retombé comme un soufflé.

Gia, notre héroïne passe avec ses amis à travers un livre de l’Aethenaeum de Boston et se retrouve dans la Bibliothèque Nationale de Paris, mais surtout en plein combat contre des monstres ! De là, elle apprend des choses sur sa famille, sa vie, son univers et ses amis aussi. Mais là déjà ça a coincé. Car Gia accepte tout très vite : « Vous êtes mon père ? Ok. » « Tu m’as menti toute ma vie ? Ok. », à aucun moment elle ne se rebelle ou remet en question ce qu’on lui dit. Par contre, j’ai beaucoup aimé que ces amis soient entrainés dans l’aventure, ça change des romans du genre où l’héroïne doit tout affronter seule et abandonner sa famille.

Ensuite, le second souci que j’ai eu concerne le rythme du récit. Si la première partie et la fin m’ont relativement captivée, je dois dire que les 300 pages du milieu m’ont semblé bien longues et je peinais à avancer. Car au final, Gia ne pose pas les bonnes questions, de ce fait, peu de révélations nous sont faites, et je suis juste restée frustrée à avoir envie de taper Gia pour ne pas poser les bonnes questions, et de dire « Tu veux pas me donner mes réponses ? Ben j’en ai marre j’abandonne » !

En ce qui concerne les personnages, j’ai vraiment eu du mal à m’y attacher. Hormis les personnages « humains », j’ai bien aimé la Lanyar et Rafael. En revanche, j’ai trouvé les Sentinelles beaucoup trop sûres d’elles et vaniteuses, pour moi elles se sentaient clairement au-dessus des autres et à leurs yeux expliquer leur monde à de ridicules humains était inutile. Au point, que j’ai eu moi-même du mal à vraiment comprendre et me représenter leur monde et toute la mythologie qui y était liée. Au contraire, les Lanyars et les humains avaient à cœur de comprendre, d’aider et de s’endurcir.

Peut-être en attendais-je trop ? Ce roman a certes, ravi mon cœur de future bibliothécaire, mais a exaspéré mon cœur de lectrice, dommage.

Moyen

Acheter sur Amazon

Tags
Voir Plus

7 Commentaires

    1. J’ai également beaucoup aimé l’univers (le fait que ça tourne autour des bibliothèques) mais je ne pense pas l’avoir vraiment compris et ce manque a gaché ma lecture :/

  1. Pour ma part, j’ai fini ma lecture hier soir et je peux dire que ma lecture aura été en demi-teinte. Il est clair que j’ai apprécié ma lecture mais comme toi, j’ai trouvé que Gia ne réfléchissait pas de façon logique. Elle ne pose pas plus de question, elle a une « arme » lui permettant de connaître la vérité elle ne sent sert que pour savoir si elle peut faire confiance à telle ou telle personne… Etrange cette façon de réfléchir.
    Par contre, je me demande si je suis la seule mais… J’ai trouvé pas mal de similitudes avec The Mortal Instruments sur pas mal d’aspect. Pas de gros trucs mais… J’ai eu la sensation de trouver une inspiration.

    1. Maintenant que tu en parles, c’est vrai que je trouve l’ambiance assez similaire, malheureusement je n’ai pas pu dépasser le tome 3 de TMI tant les personnages me tapaient sur les nerfs…espérons que ça ne fasse pas pareil avec cette série !

    1. Une autre amie bloggueuse a également un avis très mitigé (Alice Neverland), après, les notes sur Livraddict sont assez bonnes…Tout est question de point de vue ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils