Le Baiser Des Sirènes Tome 1 : Attirance de Anne Greenwood Brown

Que ce soit sa couverture que je trouve superbe ou bien son résumé, tout m’avait attiré dans ce roman, tel le chant de la sirène je n’avais qu’une envie : plonger dans ce livre !

Le Baiser Des Sirènes Tome 1 : Attirance de Anne Greenwood Brown

Attirance -Le baiser des sirenesRelié: 320 pages
Editeur : Editions Milan (3 avril 2013)
Collection : Macadam
ISBN-10: 2745960539
ISBN-13: 978-2745960535
Disponible sur Liseuse : NON

Son résumé :

« Calder White vit dans les eaux froides du lac Supérieur. Il est le seul mâle d’une fratrie de sirènes. Pour survivre, les sirènes n’ont d’autre choix que de se nourrir d’énergie vitale humaine, donc de tuer. Mais Calder est convaincu qu’une autre manière de survivre est possible. Il veut arrêter de tuer et se «  »sevrer » ». Or, cet été, ses sœurs projettent de tuer Jason Hancock, l’homme jugé responsable de la mort de leur mère. Pour attirer Hancock près du lac, on confie à Calder la tâche de séduire sa fille de dix-sept ans, Lily. Tout va pour le mieux jusqu’à ce que le jeune triton (homme-sirène) en tombe amoureux et mette à mal tout le plan. Calder se retrouve face à un dilemme, car il ne peut en même temps aimer Lily et organiser le meurtre de son père. Forcé de choisir, il sabote l’agression d’Hancock, s’attirant le courroux de ses sœurs. Les sirènes décident alors de tuer Lily. Elles promettent à la jeune fille de laisser la vie sauve à son père si elle se sacrifie à sa place. Lorsque Lily se jette dans le lac, prête à mourir, Calder doit faire un choix crucial : la laisser mourir en martyre ou condamner Lily à la vie malheureuse de sirène. Un choix difficile, car, dans les deux cas, Lily ne retrouvera jamais sa vie d’avant. »

Mon Avis :

Première bonne surprise, la narration se fait à la première personne mais par le héros : Calder. Calder n’est pas un personnage comme les autres, c’est une sirène ou son équivalent masculin : un triton. Alors qu’il ne rêve que de liberté et d’évasion, sa sœur ainée, Maris, le rappelle à ses devoirs. Elles ont retrouvés le meurtrier de leur mère.  Ne pouvant résister à l’appelle de sa fratrie, le jeune homme reviendra aux États-Unis pour les aider dans leur dangereuse mission. Son But à lui sera de séduire une des deux filles de Jason Hancock pour pouvoir s’approcher de lui assez prêt pour pouvoir le tuer.

Une fois n’est pas coutume, j’avoue que j’ai adoré le concept de la « sirène », ça nous change totalement des garous, vampires et compagnie. Je me suis dit, pourquoi pas. De plus, nous sommes loin  ici de l’image idyllique de la petite sirène transposée par les studios Disney avec la gentille petite Ariel ou bien encore avec le conte de Andersen.

Non, ici les sirènes sont fidèles à l’image que nous avait fait Homère dans son Odyssée. Elles sont aussi attirantes que dangereuses, elle vous vole votre essence même jusqu’à la dernière goutte pour vous laisser disparaître dans les profondeurs des eaux glacées.

Malheureusement, j’avoue que j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire tant la première partie est longuette. Nous faisons connaissance de Calder et de ses états d’âmes et bon, parfois ce garçon est un peu trop expansif en matière de pensées dirons-nous. De plus l’auteur aime s’épancher sur des situations qui ne sont pas forcément super transcendantes et qui rendent la lecture parfois un brin ennuyeuse. L’histoire même met un temps fou à se mettre en place. Ça ne devient franchement intéressant que vers un peu plus de la moitié du livre où enfin le lecteur peut espérer un peu d’actions et de rebondissements.

Calder aura bien du mal à remplir sa mission et son rapprochement avec l’un des filles de leur proie, à ses sœurs et lui, lui fera remettre en cause le bien fondé de sa mission.

Malgré le temps que j’ai passé avec Calder, j’ai eu du mal à le trouver attachant et je ne parle même pas de Lily, l’héroïne. Je me demandais si j’allais pouvoir finir ce livre tellement il trainait et pourtant… Au moment où enfin l’action se met en place, que les sœurs se découvrent et que Calder décide à mon plus grand soulagement d’enclencher la vitesse supérieure, je n’ai plus pu lâcher le livre ! Alléluia !

La tension monte crescendo. Le lecteur est suspendu aux pensées de Calder, se demandant si le héros ira jusqu’au bout de l’horreur qu’il doit commettre ? Et puis finalement le dénouement final explose de manière grandiloquente après moult rebondissements et actions, laissant le lecteur à bout de souffle et ne demandant qu’une chose : la suite.

Un premier tome assez inégal, qui est sauvé par la deuxième moitié de l’histoire. Une série à découvrir parce que pour une fois, les créatures mises en avant sont des sirènes. Ca change et ça fait du bien. Le style de l’auteure peut parfois être un peu lourd et longuet dans sa mise en place mais franchement ça se laisse lire une fois que l’action commence.

Je lui donne un 3,5 étoiles pour la fin qui est vraiment parfaite et qui donne envie de connaître la suite !

Se Lit bien

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

A propos Artemissia (Julie F) 4184 Articles
Créatrice et responsable du webzine "Songe d'une nuit d'été". Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

5 Commentaires

    • Je pense que c’est une question de perception et de ressenti. Assurément ce genre de roman plaira plus à de jeunes adultes. Pour ma part, j’ai trouvé le début long et la mise en place trop étalée mais la suite rattrape le tout.

  1. Malgré l’inégalité du roman, je me laisse tout de même tenter par ce dernier. Car je dois dire, a elle seule la couverture m’a juste séduite 🙂 Merci pour cet avis !
    Bisous xox

1 Rétrolien / Ping

  1. Bilan Mensuel Des Lectures Du Mois (BMDLDM) #4 – JUIN 2013 – Songe d'une Nuit d'été - Le Blogzine Des Passionnés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.