Fangirl de Rainbow Rowell

Nombre de pages : 416 pages
Editeur : MILADY (13 février 2014)
Collection : ROMANS
Langue : Français
ISBN-10 : 2811211411
ISBN-13 : 978-2811211417
Prix : 18€20
Disponible sur Liseuse : OUI

Résumé : Cath et Wren sont des jumelles inséparables. Fans de Simon Snow, elles passent leur temps sur les forums consacrés à l’auteur. Mais la passion de Cath a tellement pris le pas sur sa vie que Wren lui annonce l’impensable : cette année, à la fac, elles feront chambre à part. L’une est prête à renoncer à ses rêves pour profiter dignement des joies de la vie estudiantine. L’autre est soudain projetée dans un univers hostile dans lequel tout le monde ses profs, sa famille et sa colocataire méprise la fanfiction. C’est alors qu’elle tombe sous le charme d’un obsédé de la littérature…

Mon avis

Le week-end pluvieux, c’est la bonne excuse pour rester sous la couette, au chaud, à bouquiner. Et là, je suis tombée sur une jolie pépite. J’ai connu Rainbow Rowell grâce au sublime Eleanor & Park et j’ai décidé de me lancer à la conquête de ses autres bouquins. J’ai longuement hésité entre Attachement et Fangirl mais je fois avouer que mon cœur a penché du côté des jumelles fan de Simon Snow. Et je ressors de ma lecture complètement satisfaite, une jolie sourire jusqu’aux oreilles et l’étrange sensation que la plume de Rainbow Rowell est faite pour moi.

L’histoire met en scène Cather, ou Cath, une jeune fille de 18 ans qui va faire son entrée à la fac. Cette jeune fille vit avec son père, un peu jeune et dingue, et sa sœur jumelle Wren. Oui, je sais, que de prénoms étranges mais on apprend finalement que c’est un jeu de mots de leur mère : Cather-Wren / Catherine. Cath et Wren étaient inséparables, notamment sur le fait d’adorer la saga Simon Snow (leur Harry Potter à elles) et d’avoir construit tout un univers autour de lui. Oui, mais voilà, Wren s’émancipe et ne souhaite pas partager la même chambre que sa sœur sur le campus. D’ailleurs, elle s’est coupé les cheveux, histoire de se démarquer.

Cath se sent perdue : son univers s’en retrouve chamboulé et elle a peur de devoir affronter cette première année. Finalement, elle se sent bien mieux dans le monde virtuel, à écrire ses fanfictions sur Simon Snow, lues par des milliers de personnes. Car si Cath n’est pas vraiment quelqu’un dans la monde IRL, Magicath, son alter-ego virtuel, est connue pour sa fanfiction Carry On. Pourtant, Cath va devoir affronter le monde réel, celui qui vous met des claques.

Sa colocataire Reagan est une vraie vipère : elle ne perd pas une occasion de se moquer d’elle, sans parler que son petit copain, Lévi, qui est toujours là (pour l’intimité, on repassera). Sa sœur Wren se montre distante et n’hésite pas à repousser les limites, voguant de soirées en soirées avec Courtney, sa colocataire, et buvant bien plus que de raisons. Mme Piper, sa prof d’écriture de fiction, l’a rabaissée parce que selon elle, la fanfiction ne fait pas de vous un écrivain ; sans parler de Nick aussi étrange et bavard que manipulateur. Et puis, pour couronner le tout, Laura, sa mère, essaie de reprendre contact avec ses filles alors que son père est toujours dans un état lamentable depuis qu’elle a déserté la famille.

Vous l’avez compris : la première année de Cath à l’université risque de bien changer des choses. Pour le pire mais aussi pour le meilleur.

Pour tout vous avouer, je l’ai lu le livre d’une seule traite. Je n’ai pu me détacher un seul instant de l’histoire de Cath, Wren, leur père et tout le petit monde qui gravite autour d’eux. Rainbow Rowell a su offrir un panaché de personnages plus sympathiques les uns que les autres.

J‘ai adoré Cath et je dois vous avouer que je me suis beaucoup retrouvée en elle, que ce soit par la facilité dont elle fait preuve avec les mots que par la maladresse dont elle fait preuve dans le monde réel. Ce n’est pas une héroïne tête à claque, fausse, hypocrite : Cather est douce, gentille et fait preuve d’un sang froid à toute épreuve. Par moment, c’est vrai, on a juste envie de lui hurler dessus, juste pour la réveiller. Mais je pense que son petit côté nerd, geek fait tout son charme. Même en ne cherchant pas à plaire, elle fait tourner les têtes.

Vous l’avez compris : cette héroïne est attachante. Un peu plus que son « affreuse » sœur Wren. Non, je plaisante. Affreuse est exagérée, même si je déplore son comportement dans certaines situations. J’ai pourtant adoré cette jumelle, avide de nouvelles expériences. A l’instar de Cath, elle n’hésite pas à profiter de la vie et à s’ouvrir aux autres, quitte à délaisser ce qui avait toute son attention auparavant ( Sa soeur et Simon Snow ^^). La force de ce livre, c’est aussi la relation que les sœurs ont développé entre elles, que ce soit dans les bons (Cath écrit, Wren corrige) que dans les mauvais (le retour de la mère prodige). J’ai aussi complètement accroché avec les personnages de Reagan, la peste aux bons conseils et Levi, le lecteur malgré lui que je trouve juste absolument craquant.

Je pense qu’une des forces de Rainbow Rowell réside dans le fait de faire vivre ses personnages de manière réaliste. Et les héros de Fangirl ne dérogent pas à la règle : toujours dans la justesse, tout en finesse, jamais rien d’irréel. Voilà : la plume de l’auteure permet de faire ses personnages d’une manière concrète , authentique.

A côté de ses héros, l’auteure développe un monde autour de Simon Snow (c’est Harry Potter ^^) et ce dernier a une place centrale dans l’intrigue finalement. On a des extraits des (faux) romans de Simon Snow, puis avec cela, des extraits de la fan-fiction de Magicath. Et tout comme l’héroïne, on se prend presque de passion pour ce personnage. Certains pourraient être dérangés par ces passages, ses ellipses dans le récit mais pour ma part, j’ai juste adoré ces petits passages, un peu comme le roman dans le roman. Et puis, franchement, aborder la fan-fiction de cette manière est juste judicieux. Je pense qu’à travers Fangirl, Rainbow Rowell a voulu rendre hommage à tous les auteurs de l’ombre, écrivains de fan-fictions, pas toujours reconnus pour leur talent, mais qui continuent à faire vivre nos héros favoris.

Bien plus qu’une simple histoire d’écriture, d’amour, d’amitié, Fangirl est aussi un livre qui aborde le difficile passage à l’âge adulte, et bien évidemment tous les problèmes qui en découlent. C’est un roman qui attache une part d’importance à l’homme (enfin, la femme ^^), celui qui doute, celui qui a peur, mais aussi celui qui apprend à se relever quand il est blessé. C’est toujours en justesse et c’est beau de voir l’homme et ses failles. J’aimerais tellement qu’il y ait une suite, pour savoir comment ce petit monde se porte tellement j’ai été transportée par l’univers.

Vous l’avez compris : Fangirl, ce n’est pas juste une romance, c’est plus que ça. C’est aussi une histoire d’émancipation, une histoire où on apprend à vivre pour soi-même et plus à travers les autres.

Excellent

Coup de Coeur

ACHETER CE LIVRE SUR AMAZON

Elle s’était figée parce qu’à l’instant même Lévi se trouvait exactement là où il n’aurait jamais dû se trouver : devant la porte de sa chambre ; preuve irréfutable qu’elle ne s’était pas suffisamment inquiétée.
Lorsqu’il vit Cath, Lévi se leva d’un bond. Au grand soulagement de Cath, il ne souriait pas : elle n’aurait pas eu la force d’affronter ses sourires.
La jeune fille avança prudemment vers la porte.

A propos RockAndStone 485 Articles
Charlie - Rockandstone, passionnée de musique et amoureuse des livres. #TeamRonWeasley

2 Commentaires

    • Hey Claire, j’suis bien d’accord avec toi.
      J’ai adoré l’évolution de Cath et le fait qu’elle s’ouvre au monde. Tu as tout à fait raison : l’héroïne ressemble à tout eux qui, un jour, ont pris la plume pour écrire.

      Je vais aller voir ta chronique 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*