Aventures & PassionsLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE HISTORIQUE

Ma sorcière adorée de Elizabeth Hoyt

Série : Les Greycourt T01


Poche: 384 pages
Editeur : J’ai lu
Date de sortie : 1 mai 2019
Collection : J’ai lu Aventures & Passions
Langue : Français
ISBN-10: 2290209619
ISBN-13: 978-2290209615
Prix éditeur : 7.60€
Disponible sur liseuse : Oui – 5.99€

De quoi ça parle ?

Depuis l’aube des temps, une communauté secrète œuvre à défendre la liberté des femmes.. Initiée dès son plus jeune âge, Freya de Moray est devenue leur informatrice. Pour sa nouvelle mission, elle se rend près de la frontière écossaise où, sous l’apparence d’une simple dame de compagnie, elle se mêlera aux invités d’une garden-party pour enquêter sur un parlementaire aux idées rétrogrades. Mais à Lovejoy House, Freya retrouve également Christopher Renshaw, à qui elle voue une haine viscérale depuis le drame qui a brisé leurs deux familles quinze ans plus tôt. Or, l’homme qu’il est devenu va troubler ses sens, au point de mettre en péril ses convictions et son combat militant…

Mon avis

Une nouvelle série d’Elizabeth Hoyt est pour moi un évènement ! J’adore la plume de cette autrice dont je lis les romans les yeux fermés. J’étais terriblement impatiente de découvrir le premier tome des Greycourt d’autant plus que le résumé donnait l’eau à la bouche.

Si ce n’est pas un coup de cœur, j’ai beaucoup apprécié les personnages et l’univers dans lequel ils évoluent, soit les hautes sphères de la haute société londonienne au XVIIIe siècle.

Freya, l’héroïne n’est pas une gouvernante comme les autres. Déjà, elle est de haute noblesse étant fille de duc. Ensuite, elle travaille pour la communauté secrète des Femmes Sages en tant que Macha. Elle est chargée d’espionner et de communiquer à ses sœurs, les changements que veulent assurer les hauts dignitaires à la chambre des Lords. Être gouvernante n’est qu’une couverture qui lui permet de ne pas se faire remarquer. Enfin, jusqu’à ce que le destin la pousse aux pieds du nouveau duc de Harlowe. Si Freya reconnait tout de suite l’ancien meilleur ami de son frère aîné, ce dernier ne la reconnait pas.

Freya hait au plus haut point Christopher. Il a trahi son frère et l’a laissé sans l’aider. Quant à Christopher, il ne comprend pas pourquoi cette fille qu’il ne connait pas le déteste à ce point.

Avec ce que le résumé m’avait promis, j’avais de très hautes attentes concernant Freya et je dois dire que si la jeune fille est attachante à sa manière, j’ai été déçue de voir que sa condition d’espionne était un peu de l’esbroufe. Si son entrée dans le roman se fait de manière fracassante, la suite retombe un peu comme un soufflé. Obnubilée par Christopher, sa mission passe au second plan et finalement les Femmes Sages ne servent pas à grand-chose. La déchéance de son frère aîné a entraîné sa famille dans la honte et l’humiliation. Freya en veut aux amis de ce dernier qui l’ont accusé à tort et se sont détournés de lui. Christopher pourtant, va nous montrer qu’au contraire il ne s’est jamais remis de la manière dont il s’était détourné du frère de Freya. Il porte en lui les stigmates de la culpabilité d’autant plus que ce qu’il a vécu après cette fameuse nuit ne fut guère plus enviable.

Christopher est un homme blessé, traumatisé. J’ai eu beaucoup d’empathie pour lui. C’est une personne altruiste qui est capable d’aider son prochain à son propre détriment. Ce n’est pas un mâle alpha et j’ai adoré découvrir ses faiblesses comme ses qualités.

Nous faisons également la connaissance de l’ex-meilleure amie de Freya, Messalina (qui est la sœur de Julian Greycourt l’un des anciens amis du frère de Freya) qui n’a jamais compris pourquoi elle s’est détournée d’elle et n’a plus jamais voulu lui parler.

Si dans l’ensemble, j’ai adoré retrouver la plume d’Elizabeth Hoyt, j’ai trouvé qu’il y avait trop de zones d’ombre entourant la communauté des Femmes Sages. Elle nous est bien sûr présentée, mais j’attendais qu’elle soit un peu plus mise en avant. Tout comme j’attendais de Freya quelque chose de plus piquant. C’est le cas tant que sa couverture n’est pas dévoilée. Mais dès que Christopher la reconnait, sa combativité fond comme neige au soleil. Pour ce qui est de la romance, elle est tendre et avance doucement. La passion entre les héros n’est pas explosive, mais cela ne m’a pas dérangée outre mesure, car leur histoire en paraissait plus authentique.

Ce premier tome n’est pas parfait, il pose les bases d’une nouvelle série et je suis déjà impatiente de lire la suite. Toutefois, j’ai aimé les personnages présentés dans cette histoire. On retrouve la plume d’Elizabeth Hoyt qui promet toujours de beaux moments de lecture et Ma sorcière adorée ne déroge pas à la règle.

Ma sorcière adorée de Elizabeth Hoyt

7.60€
8.4

La plume de l'autrice

8.9/10

L'histoire

8.0/10

Les personnages

8.5/10

La romance

8.2/10

L'intérêt des lecteurs

8.5/10

On aime :

  • L'idée de cette communauté secrète des femmes : Les Femmes Sages
  • Le personnage de Christopher que j'ai beaucoup aimé
  • Messalina, la meilleure amie de l'héroïne

On aime moins :

  • La communauté secrète des Femmes Sages pas assez mis en avant et ni assez développée à mon goût
Publicités
Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice et rédactrice du webzine depuis 11 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :