Fleuve NoirLES CHRONIQUES DE ROMANSLES COUPS DE CŒUR DE SONGELES LIVRESTHRILLERS & POLARS

La Maison des Oubliés de Peter James

Broché: 352 pages
Editeur : Fleuve éditions
Date de sortie : 7 mars 2019
Langue : Français
ISBN-10: 2265117145
ISBN-13: 978-2265117143
Prix éditeur : 19,90€
Disponible sur liseuse : Oui – 13,99€

Sa fiche sur lisez.com

De quoi ça parle ?

Le déménagement dans ce manoir charmant, en haut de la colline, devait être le point de départ pour une nouvelle vie. Après des années passées dans la banlieue de Brighton, Ollie Harcourt ne pouvait rêver mieux qu’une existence paisible à la campagne. Le reste de la famille suit d’un pas hésitant, mais ne rechigne pas pour autant à cette nouvelle aventure.
Cependant, peu après leur installation, des scènes étranges se déroulent dans la maison.
Des ombres apparaissent, les animaux domestiques se comportent de manière bizarre et plusieurs accidents, plus déroutants les uns que les autres, ont lieu.
Bientôt, Ollie n’a plus de doute : leur présence n’est pas vraiment souhaitée. Quelqu’un semble même prêt à tout pour les expulser de là… à n’importe quel prix.

Mon avis

J’aime les récits qui m’immergent dans un monde angoissant où la frontière entre la réalité et le surnaturel n’existe plus.

La plume de Peter James m’a totalement plongée, la tête baissée, dans son histoire. D’entrée de jeu, ça commence fort avec une scène effrayante à vous couper le souffle ! Je dois dire que je ne m’y attendais pas et ça donne le ton.

Par la suite, nous suivons un couple vraiment sympathique : le mari Ollie, sa femme Caro et leur fille Jade qui s’installent dans la maison de leur rêve. Hélas ! Très vite, cette vieille bâtisse datant du 18e siècle fait montre d’une certaine réticence à avoir cette famille en ses murs. Ce qui devait être le rêve de leur vie se transforme petit à petit en cauchemar effroyable.

Si vous connaissez la série : The Haunting of Hill House qui a été diffusée sur Netflix l’an dernier alors vous savez à peu près les horreurs que vont vivre les Harcourts. Car dans l’ensemble le roman ressemble beaucoup à la série. Plus on avance dans le récit et plus le piège se referme sur la famille d’Ollie et plus j’ai tremblé pour eux.

Jusqu’au bout j’ai voulu y croire. Peter James mène le lecteur par le bout du nez. Il arrive à nous immerger avec talent dans son récit et malgré notre peur, on tourne les pages avec impatience. Tout comme Ollie nous voulons y croire jusqu’à la fin même si parfois on a également envie de lui dire de faire ses bagages et de partir très loin. Et puis, autant vous l’avouer, mais je n’étais pas rassurée dans mon lit la nuit quand je lisais. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai sursauté et/ou mon cœur a manqué de s’arrêter !

Si comme moi, vous êtes friand de ce genre d’histoire, allez-y les yeux fermés, vous allez vous régaler ! Pour ma part, dès que j’ai vu l’a couverture et le résumé, j’ai su que c’était de la bombe ! À lire pour frissonner de terreur ! Et… regardez derrière vous, sait-on jamais 😉

La Maison des oubliés de Peter James

19.90€
9.7

La plume de l'auteur

9.5/10

L'histoire

9.5/10

Les personnages

9.5/10

Le suspense et les moments de tension

10.0/10

L'intérêt des lecteurs

10.0/10

Les points positifs

  • La tension et la peur constante que l'on ressent durant la lecture
  • La maison vraiment flippante
  • La plume parfaite pour ce genre de Peter James
Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils