LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESMilady Romance - PemberleyROMANCE HISTORIQUE

La fille du marchand de saphirs de Dinah Jefferies

Nombre de page : 477 pages
Éditeur : Milady
Date de sortie : 16 janvier 2019
Collection : Milady Historique
Langue : Français
ISBN-102811235647
ISBN-13978-2811235642
Prix éditeur : 19,50€
Disponible sur liseuse : oui à 9,99€

De quoi ça parle

Peut-on encore aimer après un mariage fondé sur le mensonge ?

Ceylan, 1935. Louisa Reeve, fille d’un riche négociant britannique en pierres précieuses, est l’heureuse épouse d’Elliot, un séduisant et intrépide homme d’affaires. Tout bascule lorsque Louisa fait face à de nombreuses fausses couches et qu’Elliot passe le plus clair de son temps à Cinnamon Hills, une plantation de cannelle. Après sa mort brutale, la jeune femme se retrouve seule pour percer le mystère de ses nombreuses absences. Retournant à la plantation, elle rencontre Leo, le propriétaire des lieux, pour qui elle éprouve une étrange attirance. Lorsque la trahison d’Elliot éclate au grand jour, Louisa n’a que Leo vers qui se tourner même si celui-ci n’est pas celui qu’il semble être.

Une grande fresque d’amour et de trahison par l’auteure internationalement reconnue de La Mariée de Ceylan.

Mon avis

Après mon retour dans la romance contemporaine, me voilà lancée dans la romance historique… Et je suis un peu déçue de ma lecture.

J’apprécie pourtant beaucoup l’historique mais l’histoire de Louisa ne m’a pas passionné. Louisa possède pourtant tout ce que j’aime : elle a du caractère et l’histoire est rempli de drame (j’adore ça)… Mais le courant n’est pas passé entre elle et moi…

Louisa a tout pour être heureuse. Un mari aimant, une bonne situation. Tout ce qu’il lui manque c’est un enfant. Elle vient de faire une fausse couche et ce drame la ronge profondément. Son mari Elliot en parle peu et s’absente de plus en plus fréquemment, prétextant lancer sa nouvelle lubie. Il vient d’acquérir des parts dans une plantation de cannelle à Cinnamon Hill. Louisa ne s’en formalise pas trop…

Quand son mari décède dans un accident de voiture, le monde de Louisa s’effondre et encore plus quand elle se rend compte qu’Elliot se jouait d’elle. Si encore ce n’était que les dettes accumulées… Eh non Elliot menait une double vie et Louisa va devoir affronter ce lourd secret.

Même si Louisa ne m’a pas plus touché que cela car elle est tout de même un peu naïve, je ne suis pas restée insensible face à sa détresse. Le sort s’acharne contre elle… Perdre son mari subitement est déjà terrible mais découvrir ensuite avoir été trompée de la façon la plus ignoble (surtout à l’époque) est encore pire. Elliot incarne le parfait personnage que l’on aime détester avec joie. L’attitude de Louisa reste très noble et même si ne pas être mère la hante beaucoup, elle reste forte en découvrant que son mariage n’était que du vent…

J’ai beaucoup aimé la description de la faune et la flore de Ceylan. Un petit coin de paradis et surtout de chaleur en plein hiver qui m’a fait beaucoup de bien au moral ! Le soleil existe ce n’est pas qu’une légende urbaine… Et le séduisant Léo m’a d’abord étonné par sa maladresse mais se rachète par la suite. Il va devenir très important pour Louisa même si aucun des deux ne s’y attendaient.

Et pourtant je suis restée sur la touche… Je n’ai pas ressenti d’émotions particulières malgré les événements qui ballottent cette pauvre femme… L’auteure détaille aussi tous les faits et gestes de Louisa et à certains moments cela m’a paru très long…

Malgré le fait que j’ai beaucoup apprécié les paysages très présents dans l’histoire, La fille du marchand de saphirs ne m’a pas emballé. Il y a tout de même beaucoup de longueur et si au début je me suis laissée séduire, la suite ne m’a pas convaincu.

La fille du marchand de saphirs de Dinah Jefferies

19.50€
6.5

La plume de l'auteure

7.0/10

L'histoire

6.0/10

Les personnages

5.5/10

La romance

6.0/10

Les descriptions

8.0/10

Les plus :

  • Les paysages

Les moins :

  • Trop de longueur
Tags

Mady

Accro à la BitLit et à tous les univers fantastiques Je suis aussi une grande romantique et une grande enfant qui croit encore aux licornes et aux fées !

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :