La nuit leur appartient tome 1 : leurs rêves n’ont jamais été aussi brûlants par Sylvia Day

La nuit leur appartientBroché : 331 pages

Éditeur : Michel Lafon (9 janvier 2014)

Langue : Français
ISBN : 2749921473
ISBN-13 : 978-274921471
Prix éditeur : 14,20€

Disponible sur liseuse : OUI

Résumé :
Ils ne peuvent se rencontrer que dans le crépuscule qui unit le rêve à la réalité. Pourtant, Lyssa Bates n’a jamais été aussi amoureuse. Et si elle sait parfaitement que cet homme aux yeux d’un bleu magnétique n’est qu’un fantasme, elle n’arrive pas à l’oublier… Jusqu’au jour où il se présente sur le pas de sa porte. Bien qu’elle brûle de lui appartenir, céder à cette tentation pourrait lui être fatal. Car Aidan Cross n’est pas un homme comme les autres, et la passion qui les consume corps et âme est non seulement impossible… mais interdite.

Mon avis

C’est l’histoire de deux mondes. Côté face, celui que nous connaissons et dans lequel nous évoluons quotidiennement. Côté pile, celui d’où viennent nos rêves. Un jour, une faille s’est ouverte et les Cauchemars, représentés sous formes de spectres hurlants et puants, s’y sont glissés pour mieux empoisonner la vie des gens. Ils sont tenus en respects par les « Gardiens », sortes de surhommes qui, au choix, les abattent ou les font fuir en inspirants des rêves agréables aux humains du « monde normal ».

C’est dans un de ces songes qu’Aidan, Gardien, a rencontré Lyssa, simple humaine atteinte de fatigue chronique.

L’histoire aurait pu s’arrêter là si Aidan ne s’était pas entiché de Lyssa au-delà de ce que lui autorisait son devoir et si la jeune femme ne représentait pas une menace potentielle pour le monde des rêves. Ses capacités lorsqu’elle dort laissent entendre qu’elle pourrait être la « Clé », cet individu apparu au détour d’une prophétie et qui serait susceptible d’ouvrir le monde aux Cauchemars et donc de provoquer l’apocalypse.

Aidan est amoureux et Lyssa est menacée de mort. Alors il s’incarne dans le « monde normal » pour la protéger mais rien ne se passe comme prévu et les « Anciens » qui dirigent l’univers des rêves ont bien des choses à cacher.

La Nuit leur appartient, qui est le premier volume d’une série, est plus qu’un simple roman érotique. Il s’agit également d’une interprétation intéressante des images de notre inconscient autrement appelées rêves. Oublions un moment la psychanalyse et Monsieur Freud pour découvrir un monde fantastique, celui du « Crépuscule » car tel est le nom de l’univers où naissent les songes dans le roman. On y trouve un mélange inédit de diverses cultures : les Gardiens sont de preux chevaliers qui se battent à l’épée mais les bâtiments sont inspirés des temples shintoistes japonais tout en étant pourvus d’une technologie de pointe, ordinateurs et caméras. Cela peut certes sembler un peu fouillis mais ça n’en est pas moins original et, dans tous les cas, cela rend la frontière entre les deux mondes beaucoup plus tangible, Lyssa étant une Américaine lambda vivant dans une Californie très lisse de série télé.

De fait, il n’y a pas grand chose à dire des personnages entourant l’héroïne : ils sont eux aussi très ordinaires : mère un rien envahissante, meilleure amie et employée qui n’a pas la langue dans sa poche, petit ami pompier. On s’attache davantage à Chamallow, son chat. Cet animal ravira les amis des félins parce que malgré son sale caractère, il sait ce qui est bon pour sa maîtresse, y compris en matière de sentiments. Les protagonistes du Crépuscule sont, eux, un peu plus nuancés parce que les magouilles internes font que les gentils ne le sont pas tant que ça, finalement, et que certains retourneront leur veste en cours de route. Les « Anciens », qui dirigent l’endroit, évoqueront à ceux qui connaissent le Talamasca d’Anne Rice, cette société secrète qui compile les phénomènes paranormaux en apportant du soutien aux possesseurs de certains pouvoirs. Cela étant, ce sont leurs secrets qui donnent une partie de son charme à l’histoire.

J’avoue avoir beaucoup aimé le héros Aidan, au-delà de son aspect « fantasme ambulant ». Il n’a rien à voir avec le chef d’entreprise manipulateur et riche à millions qu’on voit décliné à toutes les sauces dans de plus en plus de titres — dont la série Crossfire, justement — et dont on a finalement vite fait le tour. Nous avons affaire ici à une sorte de barbare un peu bourrin et très perturbé par le sentiment amoureux qu’il n’a jamais connu de toute sa (longue) vie. S’il est parfois surprotecteur avec Lyssa, c’est pour la protéger et non pour en faire sa chose. Ce que j’ai trouvé dérangeant chez Gideon Cross et consorts m’a touchée chez Aiden. Et, croyez-moi, ça change tout.

Lyssa, elle, est une petite bonne femme psychologiquement épuisée et dont la vie s’étiole à cause d’une santé défaillante. Son aventure avec Aidan lui sera bénéfique sur bien des plans : grâce à lui, elle retrouvera un sommeil sain et donc la santé et elle fera partie de ces gens à qui l’amour donne des ailes, comme on dit. La cerise sur le gâteau sera, bien sûr, une activité sexuelle on ne peut plus épanouie.

En effet, si j’ai beaucoup aimé ce roman pour l’intrigue soulevée par l’auteur, il ne s’agit pas d’oublier les scènes très chaudes qui pousserait toute lectrice normalement constituée à se plonger la tête dans l’eau glacée tellement c’est torride. Ces passages sont bien écrits, détaillés mais sans chichis et, c’est une chose qui m’a beaucoup plue par ailleurs, l’auteur appelle un chat un chat (quitte à employer des termes crus) sans recourir à des métaphores fleuries et un peu ridicules concernant l’acte sexuel et l’anatomie des protagonistes.

En résumé, La Nuit leur appartient a été pour moi une lecture agréable et détendante dont j’attends la suite de pied ferme le 3 avril prochain.

Excellent

Acheter sur Amazon / Acheter sur Decitre

A propos Lilou Black 34 Articles
Liloublack, trentenaire rêveuse et caféinomane qui vit chez son chat le jour et dans son palais mental la nuit. What else ?

1 Commentaire

  1. Il est dans ma PAL, et je dois dire, que j’ai lu les première pages mais que j’ai pas accroché de suite, donc je l’ai reposé. Mais je pense je reprendre assez vite avec ton avis 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.