LES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRES

Tempus Mortuorum : Tome 1- Sweet Home de Johan Duval

Une invasion Z enfin française !

Nombre de pages : 502
Editeur : Autoédition 
Date de sortie : 10/10/2015
Langue : Français
ISBN-10 :  2953776222
ISBN-13 :  978-2953776225
Prix éditeur : 19,99 €
Disponible sur liseuse : Oui à 0,99 €

De quoi ça parle ?

La Rochelle, janvier 2013, un mystérieux virus s’attaque brutalement à la population ; mues par une poussée d’agressivité extrême, les personnes contaminées s’en prennent à leurs congénères. Dan, sa famille et quelques voisins se retranchent dans leur petite résidence proche du centre-ville, où ils vont très vite prendre conscience que le virus ne s’arrête pas à l’aliénation suivie de la mort. Comble de l’horreur, il réanime ensuite ses victimes en créatures errantes à la seule recherche de sujets sains, propageant irrémédiablement l’infection. La survie du petit groupe va de là rapidement devoir s’organiser face à l’effondrement de la société, au retour des morts parmi eux mais également à la réelle folie de l’Homme.

Mon avis 

C’est une belle pépite que j’ai découverte grâce à l’offre d’un Ebook gratuit par mois avec Amazon Prime. Du coup, on se permet de prendre plus de risque… Et on a également peu de choix dans les grandes sorties attendues. Tout tend à nous proposer de choisir des lectures en auto-édition.

Mais, malgré tout, j’ai adoré ma découverte car pour une fois, les zombis arrivent en France et la survie s’organise en bon français que nous sommes !

Nous suivons un homme, Aidan Caplan, employé à relever des compteurs pour EDF, qui se heurte à de plus en plus d’agressivité autour de lui et décide de rentrer chez lui pour se mettre à l’abri et surtout retrouver sa femme, Chloé, et le fils de celle-ci, Zack.

Arrivé dans leur petit appartement à La Rochelle, il doit repartir pour aller chercher Zack, coincé dans lycée. Pendant le trajet, Aidan à l’impression d’une ville fantôme, ce qui l’arrange bien car sinon, les personnes rencontrées sont toutes très agressives. Agressives au point de commettre des meurtres mais également de s’automutiler…

Bref… Tout ça c’est pas foufou… Aidan a de la chance car il récupère Zack sain et sauf et rentre chez lui.

A partir de cet instant, il organise la survie de sa famille dans le but d’attendre les secours. Il entre dans la phase survie, avec liste des denrées alimentaires, des besoins en fournitures etc… Finalement, il entre en contact avec ses voisins encore humains, et découvre que les personnes infectées, elles se relèvent d’entre les morts…

Aidan, sa famille et leurs voisins se lancent dans l’organisation et la défense de leur petit bâtiment, avec des groupes de personnes qui ont tout autant envie de survivre.

Ce que j’ai énormément apprécié dans ce livre c’est, qu’outre que cela se passe en France (Cocorico ! ), on s’identifie très vite à cette famille. C’est une famille recomposée tout à fait banale, avec des savoirs faire, des réactions qui sont cohérentes. Je m’y voyais complètement et j’ai vraiment aimé ça !

Il y a une grande cohérence dans ce livre, avec des personnages entiers mais n’en font pas trop. Des groupes se forment et des choix sont faits mais qui sont, en soit, tout à fait normaux. On n’est pas vraiment pris de courts. On espère juste que cette famille, et aussi tous leurs voisins attachants, vont survivent !

J’ai également apprécié le fait que, pour une fois, le héros sait ce dont il s’agit ! Il est impossible que dans notre société actuelle vous ne sachiez pas se qu’est un zombi et encore moins comment s’en débarrasser (même si vous n’avez pas vu les derniers films ou série à la mode). Là, le héros le sait et est clairement abasourdi par ce qu’il voit ! Mais il va utiliser ses connaissances pour survivre justement ! Il sait donc que pour tuer un zombie, il faut lui détruire le cerveau. Cela ne rend pas l’acte moins glauque ou plus facile mais il le sait ! Et c’est déjà pas mal ! Ce n’est pas par pure chance qu’il va trouver la solution !

On se heurte également à des difficultés de logistique que même Aidan n’anticipe pas. Comment faire pour les toilettes lorsqu’il n’y aura plus d’eau ? On en parle pas de ça dans les séries et les livres ! Pas vrai ?!

Chloé et Zack sont adorables ! Elle, douce, un peu peureuse, mère de famille consciencieuse qui a énormément de mal avec les sorties des ses deux hommes et qui a aussi beaucoup de mal avec le fait de tuer des zombies, me fait beaucoup penser à moi. J’adore cet univers mais de là à le vivre… Je pense que je réagirai beaucoup comme elle ! Zack est l’ado typique, attachant, avec ses hauts et ses bas. Les voisins aussi sont super, comme Maxime ou encore Papi (je sais plus son nom…).

Bref, c’est un livre super à découvrir qui n’est pas très long à lire car l’écriture est très fluide et elle est découpée comme un journal. Vous suivez le journal d’Aidan, au fur et à mesure des jours et de décisions des habitants de l’immeuble. Ce livre n’est pas une histoire qui fait peur ou qui dégoutte. C’est une histoire de survie, avec des gens qui savent ce qu’ils combattent et se donnent les moyens de survivre. Cela pourrait totalement être nous !

Une très belle découverte, en auto édition.

Tempus Mortuorum : Tome 1- Sweet Home de Johan Duval

19,99€
8.4

Personnages

9.0/10

Histoire

8.0/10

Plume de l'auteur

8.0/10

Intérêt du lecteur

8.5/10

On aime :

  • La cohérence
  • Le réalisme
  • L'univers de la survie

On aime moins :

  • La "facilité" pour le héro et sa famille
  • Les"déjà vu"
Publicités
Tags
Voir Plus

Coleen Hill

Jeune Songeuse, je dévore avec enthousiasme tout livre qui tombe malencontreusement dans mes mains ! Une grande préférence pour la fantasy, le fantastique et le post-apo, je peux facilement élargir mes lectures avec des thrillers, du young, bit-lit... Bref, pas très fidèle ! Sinon, je vais très souvent au cinéma mais également donne du temps à des séries chronophages ! Je joue aussi pas mal à des jeux vidéo mais également à des jeux tout court (jeux de rôle, jeux de société...) Je suis ravie de vous faire partager mes découvertes.

Un Commentaire

  1. Bonjour Coleen,

    je suis Johan Duval, l’auteur de Tempus Mortuorum, et c’est toujours une belle surprise que de tomber, souvent par hasard et parfois tardivement du coup, sur une nouvelle chronique de mon livre. Et la vôtre à vrai dire m’a particulièrement touché.

    Je trouve votre résumé très bien fait et j’ai lu des choses dans votre article que je n’avais jamais lu ailleurs. Votre analyse m’a mis « les poils » comme on peut dire trivialement. En effet j’ai retrouvé dans votre ressenti de l’histoire les principales intentions que j’ai voulu y mettre, notamment sur le réalisme des personnages et de leurs réactions, la fluidité et l’immersion générale. Vous mettez l’accent sur des points essentiels comme le fait de s’identifier à cette famille et celui de partir du principe, que même s’il s’agit d’une fiction, les protagonistes savent ce qu’est un « zombie » et comment l’appréhender. Ma compagne qui m’a beaucoup aidé lors de la relecture/correction pour obtenir ce résultat est très fière de voir que le temps passé et les efforts fournis ont porté leurs fruits.

    Nous sommes très heureux de voir que vous avez appréciez ce livre et merci à vous de le partager !
    La suite étant en cours et sur la bonne voie, j’espère qu’elle vous satisfera tout autant.

    PS : Toute critique étant constructive, pouvez-vous me dire ce que vous avez voulu dire par « la facilité pour le héros et sa famille » dans votre « on aime moins » ?

    Zombicalement !
    Johan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :