LES NEWS >

Un polar historique grisant en pleine Allemagne d’après-guerre !

⭐ L’assassin des ruines de Cay Rademacher

lassassin-des-ruines-cay-rademacherNombre de pages :  336 pages
Editeur :  Le Masque
Date de sortie : 
8 février 2017
Collection :
  Grands Formats
Langue :  Français
ISBN-10:  2702445632
ISBN-13:  978-2702445631
Prix Editeur :  20,90€
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Hambourg, 1947. Une ville en ruines, occupée par les Britanniques et confrontée à l’hiver le plus froid du siècle. Les réfugiés et les sans-logis se retrouvent suite aux bombardements à aménager des trous de cave, à vivre dans la promiscuité des bunkers et des baraques. Les aliments sont rationnés, le marché noir est florissant.
Lorsque le cadavre d’une jeune fille nue est retrouvé parmi les décombres sans aucun indice sur son identité, l’inspecteur Frank Stave ouvre une enquête. Dans cette période d’occupation, la population hambourgeoise ne doit en aucun cas apprendre qu’un tueur menace la paix. Les enjeux sont élevés et l’administration britannique insiste pour que l’inspecteur allemand soit accompagné par Lothar Maschke de la Brigade des mœurs et par le lieutenant McDonald pour élucider l’affaire. Mais d’autres morts sans identité sont vite découverts et Stave, hanté par les souvenirs de sa femme décédée pendant la guerre et de son fils porté disparu, doit surmonter ses propres souffrances pour traquer l’assassin qui rôde sur les sentiers des ruines…

⭐ Mon avis :

Normalement je suis beaucoup plus thriller que polar et je préfère quand le personnage principal n’est pas un enquêteur afin de ne pas avoir toute l’enquête tout du long qui peut parfois être longue et ennuyeuse. Et bien comment vous dire que j’ai largement revu mes opinions après la lecture de ce brillant polar allemand !

Tout d’abord, nous sommes plongés dans l’après-guerre en 1947, dans la ville d’Hambourg qui est sous l’occupation des Britanniques après leur défaite. Pour ne rien améliorer, en plus de la ville en ruines et du rationnement, l’Allemagne est plongé dans l’hiver le plus froid du XXe siècle. Ce qui m’a le plus marqué dans ce roman, c’est la précision clinique des détails et le réalisme avec lequel chaque détail social et historique est amenée. L’auteur a dû faire énormément de recherches car le roman me semble très juste historiquement et très bien documenté. De plus je lis souvent des romans qui abordent la seconde guerre mondiale, mais très peu qui concernent directement l’après-guerre et surtout du côté allemand, j’ai trouvé ça très intéressant, j’ai eu l’impression de découvrir une nouvelle partie de l’histoire grâce à ce polar.

En ce qui concerne l’intrigue, elle est bien menée et tenue jusqu’au bout. Le roman est assez lent mais je pense que c’est voulu par l’auteur car les enquêteurs sont eux-mêmes en train de piétiner sur leur affaire insoluble pendant une large partie du roman. J’ai trouvé parfois que ça tirait en longueurs, mais globalement, j’ai aimé lire ce roman par petits bouts, car ce n’est pas un livre qui se lit d’une traite justement. Autant j’ai adoré la dernière partie du roman, avec toutes les révélations qui s’enchaînent et qui prennent forme, autant la première partie où l’enquête tâtonne est aussi très intéressante. Surtout que le côté polar historique prend tout son sens car on voit à quel point c’était compliqué, mais aussi très intéressant à lire, à l’époque pour résoudre des affaires comme celle-ci, pas d’analyse ADN, pas de téléphone portable, pas autant de voitures. De plus l’après-guerre n’arrange rien avec les pénuries d’essences.

J’ai vraiment beaucoup apprécié ce roman, j’ai été embarquée par l’auteur, me croyant plongée moi aussi dans la froide et rude après-guerre en pleine Allemagne occupée. Les révélations finales m’ont complètement retournée, même si je voyais où m’emmenait l’auteur sur certains points. Les personnages sont également très intéressants, j’ai eu un énorme faible pour le personnage principal surtout, Stave, qui ne se remet pas de la mort de sa femme et de la disparition de son fils.

Ce roman joue habilement entre les deux tableaux, à la fois historique et policier, sans perdre son lecteur. Une histoire qui m’a touchée et que je ne peux que recommander pour la justesse des mots de l’auteur. J’ai également appris que ce roman est le premier livre d’une trilogie, il est donc sûr que je lirais le deuxième opus.

C'était excellent !

Acheter ce livre sur Amazon

About Littlepadfoot (125 Articles)
Chroniqueuse sur Songe d'une nuit d'été depuis août 2014. Future libraire, je lis de tous les genres avec une prédilection pour la littérature contemporaine, le thriller, le New Adult et le Young Adult.

La Parole est à Vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :