Je vous sauverais tous de Emilie Frèche

:star: Je vous sauverais tous de Emilie Frèche

Nombre de pages :  288 pages
Editeur :  Hachette Romans
Date de sortie :  2 janvier 2017
Collection :  Hors-séries
Langue :  Français
ISBN-10:  2017007161
ISBN-13:  978-2017007166
Prix Editeur :  15,90€
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Parce qu’elle est sans aucune nouvelle d’Eléa, sa fille de 17 ans embrigadée par Daesh et partie en Syrie il y a maintenant six mois, Laurence commence à tenir un journal. Écrire l’empêche de céder entièrement à la douleur qui la ronge chaque jour davantage, à la colère de n’avoir rien vu venir, et de n’avoir pas su comprendre que tout allait basculer. De trop nombreuses questions sans réponse la hantent : comment Eléa va-t-elle ? Où vit-elle ? Et avec qui ? Comment Eléa, qui avait la tête sur les épaules et des envies par centaines, a-t-elle pu manquer de discernement au point de renoncer à tout… et surtout à sa liberté ? Laurence interpelle sa fille et lui raconte, jour après jour, sa tristesse et sa participation à des groupes de déradicalisation, sa lutte pour éveiller les consciences, tenter d’empêcher le départ d’autres adolescents… Pour tenter aussi de contrer l’absence de sa fille, ne pas la perdre tout à fait…
À ses mots répondent ceux du journal intime d’Eléa, écrits un an auparavant. On découvre peu à peu comment pour cette jeune fille la frontière qui sépare influence et conviction a été franchie. Comment aux rêves d’avenir, aux premiers émois amoureux, aux amitiés sereines, se sont substitués la manipulation, la soumission, l’extrémisme…

:star: Mon avis :

Ce roman fut une lecture bouleversante et j’ai eu beaucoup de mal à mettre des mots dessus pour vous en parler…Mais pourtant, il faut que je vous en parle, car tout le monde se doit de lire ce roman absolument marquant sur l’embrigadement et la radicalisation.

On découvre dans ce roman trois point de vue différents sous la forme de journaux intimes : celui d’Eléa, écrit avant son départ pour la Syrie,  puis ceux de ses deux parents, écrit après son départ. Nous avons les propos troubles et diffus de son père qui a été plus qu’ébranlé par le départ de sa fille. Puis nous avons le carnet que sa mère écrit, comme pour lui parler, qui raconte son quotidien sans elle et tout ce qu’elle tente de faire pour la retrouver. Selon moi le point de vue de la mère d’Eléa est de loin celui le plus bouleversant dans sa forme, car c’est vraiment une mère désespérée qui écrit à sa fille qui lui manque beaucoup malgré tout.

Bien que tout ne soit qu’une fiction, c’est terriblement inspiré de la réalité, avec le poids des réseaux sociaux et la manipulation en jouant avec des complots qui influent sur les jeunes esprits. Il est vraiment terriblement réaliste et cela en est glaçant quand on se dit que de nombreuses personnes sont ou ont été dans cette situation. L’embrigadement est une réalité cruelle que Emilie Frèche nous dévoile ici.

Une fois le roman commencé, vous ne pourrez sûrement pas vous arrêtez, ce qui fut mon cas, je l’ai dévoré en une journée. J’ai eu terriblement envie de savoir ce qui arrivait finalement à cette famille, même si j’attendais plus de la fin…Mais l’écriture d’Emilie Frèche ne vous laissera pas insensible, surtout grâce à ses personnages bouleversants. Sa plume est incisive et efficace et ne tombe surtout pas dans le mélodrame ou le pathos.

Après mon coup de coeur pour A la place du coeur, ce livre ne pouvait que m’intéresser et c’est vraiment bien qu’il y ait des personnes pour écrire en jeunesse des romans sur ces sujets, afin qu’il y ait une prise de conscience générale des risques de l’embrigadement et de la radicalisation. Je ne peux que recommander ce roman à tous, adolescents comme adultes. Il faut qu’il soit lu le plus possible car il aborde un sujet d’actualité qui touche malheureusement toute notre société aujourd’hui.

Acheter ce livre sur Amazon

 
A propos Littlepadfoot 169 Articles

Chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été depuis août 2014. Future libraire, je lis de tous les genres avec une prédilection pour la littérature contemporaine, le thriller, le New Adult et le Young Adult.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*