Une maison pour trois de Tracy Kelleher

Une maison pour troisPoche : 288 pages
Editeur : Harlequin
Date de sortie : 1 décembre 2014
Collection : Prelud’
ISBN-10: 2280314452
ISBN-13: 978-2280314459
Prix : 6,25 €
Disponible sur Liseuse ? OUI

Résumé :

Le vœu le plus cher de Sarah, à cet instant précis ? Que la fin de sa grossesse se passe bien. Qu’elle puisse aller au travail sans accès de vertiges, qu’elle puisse enfin se reposer. L’idéal, en fait, serait de trouver quelqu’un qui l’aide à traverser ces dernières semaines éprouvantes ; quelqu’un en qui elle ait confiance, qui la comprenne, et, tiens, qui ait aussi une voiture – quelqu’un comme Huntington Phox, par exemple. C’est vrai, ils s’entendent bien et traversent tous les deux une période difficile : pourquoi ne pas s’entraider ? Elle pourrait même emménager chez lui ! Oui, c’est une très bonne idée. Reste à savoir si Huntington sera de cet avis…

Mon avis

Une Maison Pour Trois m’avait séduite par sa jolie couverture et par son résumé. J’imaginais déjà les péripéties que Sarah, enceinte jusqu’aux yeux, allait vivre mais je me suis un peu fourvoyée. Le résumé est trompeur à mes yeux. On imagine volontiers, en le lisant, que c’est Sarah qui a tout manigancé pour pouvoir emménager chez Huntington – dit Hunt – mais il n’en est rien. Aller, je vous en dis plus.

Une femme, un homme, de multiples possibilités.

Nous faisons la connaissance de Sarah Halverson, une jeune kinésithérapeute qui attend son premier enfant. Sarah va devenir mère célibataire dans quelques semaines et cette perspective l’effraie. Elle n’a pas vraiment eu de chances dans ses relations : par exemple, elle a un peu de mal à supporter sa mère, et son ex (qu’elle devait épouser) est homosexuel. Mais Sarah peut compter sur son entourage et ses amis pour la soutenir dans toutes les épreuves de la vie. Pourtant, notre future maman reste une jeune femme indépendante qui ne désire plus s’engager, à moyen, long et très long terme, avec un homme. Difficile quand tout le monde souhaite vous voir heureuse, épanouie mais en couple.

Huntington Phox est une jeune homme de bonne famille. Il a longtemps travaillé d’arrache-pied pour pouvoir vivre confortablement et combler le manque affectif de son enfance. Ce qu’il n’avait pas prévu, c’est qu’il tomberait malade. Un cancer qui exigerait repos et chimiothérapie. Maintenant que Hunt est guéri, il ne sait plus quoi faire de ses dix doigts. Il n’a pas envie de reprendre le boulot, mais il n’a pas non plus envie de rester à rien faire. Finalement, il va adopter un chien, Fred, une saucisse sur pattes. Tout comme Sarah et depuis son cancer, Hunt ne veut plus se projeter dans l’avenir et ne surtout pas tomber amoureux.

«  Moi, à première vue, j’aurais plutôt pensé à un OVNI doté d’une queue surdimensionnée »

Sarah et Hunt auraient pu ne jamais se croiser. Grantham est une grande ville, nos deux héros ne sont pas du même environnement social et n’ont, a priori, rien en commun. Pourtant, Hunt est le meilleur ami et associé de Ben, lui-même compagnon de Katarina, meilleure amie de Sarah. Ils auraient pu finalement se croiser au détour d’un repas entre amis mais le destin va s’en mêler. C’est lors un cours d’aquagym auquel tous les deux ont été forcés d’assister qu’ils vont nouer connaissance. C’est dans le bassin de la piscine que nos deux héros vont, chacun, deviner les blessures de l’autre.

Puis, de situations cocasses en rencontres surprenantes, Hunt va prendre Sarah sous son aile. Cette dernière ne vit pas une excellente fin de grossesse et Hunt a promis de veiller sur elle et de l’épauler pour les dernières semaines avant la venue au monde de son bébé. Nos deux héros vont cohabiter, ensemble, dans le somptueux appartement de Sarah. Et de fil en aiguille, chacun va guérir les blessures de l’autre. Mais ils vont devoir faire attention à leurs cœurs, car ils pourraient être brisés.

Un cœur brisé peut être soigné

Nous avons donc une jolie histoire qui correspond bien à l’ambiance de Noël : de l’espoir, de l’entraide, de la générosité, une communauté soudée. Oui mais voilà, même si l’ensemble est sympathique, je ressors déçue de ma lecture. Il y a bien trop de bons sentiments dans cette histoire bien trop lisse à mes yeux. Les personnages sont presque la caricature d’eux-même. On retrouve une jeune femme émancipée qui décide (bon, un peu forcée) de faire une bébé et d’assumer jusqu’au bout son côté femme totalement indépendante. Oui mais voilà, à trop vouloir être indépendante, Sarah m’a tapée sur le système. Elle est bien « trop » : trop gentille, trop généreuse, trop « je suis une femme forte ». Sarah est trop parfaite et c’est bien ça son problème.

Pas une seule fois je n’ai pu m’identifier à elle et ça ne m’a pas permise de rentrer totalement dans l’histoire. Quant à Hunt, il est la caricature du jeune homme de bonne famille, qui n’a pas connu son père et qui entretient une relation houleuse avec sa mère. Ce qui explique donc les difficultés qu’il a pour s’engager dans le long terme. Enfin, bien que tous les deux soient  sympathiques, Sarah et Hunt n’ont rien d’attachant à mes yeux. Les autres personnages m’ont semblé plus vrais, plus sincères, plus drôles. Et je dois dire que j’ai eu une énorme coup de cœur pour Fred, le chien et certainement le personnage le plus juste et naturel de cette histoire.

L’histoire en elle-même est plutôt gentillette et sympathique : deux personnes brisées qui vont s’entraider, deux personnes qui vont se guérir mutuellement. Une romance presque traditionnelle, un bébé en plus. C’est peut-être le point fort du roman : on attend presque le moment où Sarah va accoucher mais là, déception. L’histoire ne nous dit même pas le sexe du bébé et ne nous relate même pas l’accouchement de Sarah. Dieu que ça m’a frustrée. Par contre, l’évolution de la romance entre Sarah et Hunt, on y assiste et elle est rapide, vraiment trop rapide à mes yeux. Enfin, ce n’est que mon avis mais je pense que l’auteure aurait pu développer davantage ce pan de l’histoire. Et développer, par la même occasion, le retour de Zach. Enfin, vous l’avez sans doute compris : j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire.

La plume de Tracy Kelleher reste néanmoins très jolie. Elle a su nous offrir des personnages vivants, et donner une dimension réelle à la vie de nos différents protagonistes. Je regrette juste la vitesse à laquelle se termine l’histoire et peut-être le manque de rebondissements.Enfin, j’ai quand même passé un moment en compagnie de Sarah, Hunt et Fred, de toute leur famille et entourage. Je suis sûre que l’histoire vous plaira, à vous aussi.

Moyen

Acheter ce livre sur Amazon

A propos RockAndStone 561 Articles
Charlie - Rockandstone, passionnée de musique et amoureuse des livres. #TeamRonWeasley

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.