ASCFLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESYOUNG ADULT

La Pomme de Justine de Valérie Harvey

La pomme de Justine QuebecFormat : Format Kindle
Taille du fichier : 573 KB
Nombre de pages de l’édition imprimée : 166 pages
Éditeur : Les Éditions Québec Amérique
Date de sortie : 5 février 2013
Langue : Français
Prix : 7€99

Résumé : Au-delà des idées reçues, l’amour emprunte bien des détours. Justine a 18 ans et se remet d’une relation amoureuse difficile. Alexandre, 28 ans, ne fait plus confiance aux femmes, surtout aux jeunes femmes, depuis que de fausses accusations d’agressions sexuelles lui ont volé sa réputation et son emploi. Une amitié inattendue, le temps d’un été, vient toutefois panser leurs blessures, mais la complicité pourra-t-elle être plus forte que le passé et la différence d’âge? De la forêt sauvage au cégep où ils se retrouveront sans le vouloir, au-delà des interdits et des idées reçues, l’amour emprunte bien des détours.

Mon avis

Voilà, c’est fait. J’ai lu mon premier livre en français-canadien (et croyez moi, par moment, c’est assez douloureux). Non mais honnêtement, j’ai failli abandonner à plusieurs reprises, au début de l’histoire. Mais j’ai tellement été prise dans le tourbillon de sentiments de nos deux héros que je n’ai pas pu me résoudre à les abandonner. Par contre, si vous vous lancez dans la lecture du livre, n’hésitez pas à rechercher des informations sur le système scolaire au Québec et même sur le Québec en général.

L’impossible envie

Voici donc l’histoire de Justine, une jeune fille de 18ans un peu garçon manqué qui poursuit des études en cégep à Granby où elle espère devenir guide touristique professionnel et travaille depuis 2 ans dans un parc naturel, le connaissant dans ses moindres recoins. Justine a vécu une histoire d’amour avec Maxime, un de ses collègues ; malgré le fait que ce soit terminé, ce dernier ne cesse de se comporter en amoureux avec elle.

Justine va finir par rencontrer Alexandre, un jeune professeur qui approche la trentaine mais dont l’allure rappelle plus un étudiant à l’université. Même si la beauté de cet homme la frappe immédiatement, c’est la tristesse qu’elle lit dans son regard qui la perturbe le plus. Elle va ainsi s’immiscer dans la vie de cet homme qui ne cherchait que la tranquillité et la solitude suite aux accusations qui ont pesé sur lui : une étudiante l’a accusé d’agression sexuelle.

L’incommensurable désir

Justine va entrer dans la vie d’Alexandre aussi brusquement que le jeune homme en reste surpris. Pourtant, même si ce dernier ne s’attendait pas à se faire une nouvelle amie, il doit se rendre à l’évidence : Justine l’aide à aller mieux. Mais cette aide va devenir réciproque lorsque Justine va se faire agresser par Maxime et lorsque ce dernier va faire une tentative de suicide. Ainsi, malgré leurs différences d’âge, Justine et Alex vont se rapprocher, s’aider, se soutenir, parler mais aussi se taire quand il le faut. Chacun va aider l’autre à faire table rase du passé pendant cet été au parc.

Pourtant, intérieurement, chacun éprouve des sentiments pour l’autre mais chacun pense également que leur différence d’âge sera un obstacle à cette histoire. Alors, ils sont amis, rien de plus. Pourtant, lorsqu’Alex quitte le parc pour reprendre sa vie, il n’hésite pas à répondre positivement à la requête de Justine : un baiser, un seul puisque de toute manière, ils ne se reverront certainement pas. Pour tous les deux, ce baiser est beau, pur, merveilleux mais il a aussi un goût d’interdit.

Alors que tous les deux pensaient ne plus avoir affaire l’un à l’autre, ils se retrouveront par le plus grand des hasards : Alexandre est le nouveau professeur de littérature au cégep où Justine étudie. Et lorsque leurs regards se croisent à nouveaux, leurs sentiments jaillissent, comme si rient n’avait changé depuis cet été.

Mais un professeur ne doit absolument pas s’intéresser plus qu’il ne le devrait à une étudiante. Et surtout quand ils ont 10 ans d’écart. Mais Justine n’est pas prête à abandonner. Elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour qu’Alex décide enfin de croquer la pomme.

Une histoire d’amour et d’interdit

Je dois dire que j’ai craqué de premier abord pour le résumé que j’ai lu de l’histoire. Vous savez tous à quel point j’adore les histoires d’amour un peu compliquées ! Alors là, j’étais servie. Une histoire d’amour basée sur une différence d’âge mais surtout sur le fait qu’il s’agisse, après coup, d’une relation étudiant/professeur. J’avais hâte de savoir par quelle pirouette allait s’en sortir l’auteure. Et je dois vous avouer qu’elle a réussi un coup de maître en une offrant une histoire d’amour basée sur la tolérance et l’espoir. Sans jamais tomber dans les clichés de la différence d’âge, elle nous livre un roman doux et drôle, avec un message universel : l’amour n’a pas d’âge. Sans des niaiseries ou de la guimauves (à part au feu de cheminée), l’écrivain nous compte une histoire romantique mais pas rose pour autant, une histoire passionnée mais ancrée dans la réalité.

Les personnages de Justine et Alex sont tellement attachants : j’ai eu un réel coup de cœur pour ce dernier. Un professeur amoureux de la littérature et beau comme un Dieu ? Comment y résister ? ^^ La personnage de Justine est complexe mais tellement passionnant : pour une fois, l’héroïne n’est pas la petite chose à protéger, elle est forte et indépendante, sûre d’elle. Et c’est d’ailleurs cette dernière qui va aider Alex à se relever. Ça change de toutes ces éternelles histoires où l’homme protège la femme.

La violence et la suicide sont deux autres thèses abordés secondairement dans la bouquin ; mais jamais l’auteur prend un ton moralisateur. Et c’est vraiment ce qui est sympathique avec le plume de Valerie Harvey, c’est qu’elle sait comment faire passer un message, un conseil sans que cela passe pour une leçon de morale.

Bon, je ne vous cache pas que les expressions canadiennes m’ont un peu déroutée dans ma lecture : prenez le mot copain qui est remplacé par chum dans le bouquin (ce qui m’a valu un fou-rire la première fois que mes yeux sont tombés dessus ^^) ; quant au terme ma petite amie, il est remplacé l’expression «  ma blonde » (oui, ça marche aussi si vous êtes brunes ^^). Et toutes les autres expressions que je n’ai pas noté. Par moment, oui, c’est dérangeant mais on fait vite abstraction de tout cela pour se consacrer aux aventures de nos deux héros.

Bien évidemment, certains passages de l’histoire sont prévisibles, comme dans toutes les histoires d’amour. Et par ailleurs, nous avons droit à notre happy-end. Mais l’histoire ne perd jamais en intensité. Le style direct de l’auteure nous plonge directement au cœur des pensées de Justine et Alex, au cœur de leurs doutes, de leurs peurs mais aussi de leurs sentiments.

Voilà un livre que je conseille à tous les âges, une ode à l’amour, fraîche et piquante.

Excellent

ACHETER SUR AMAZON / ACHETER SUR DECITRE

L’extrait qui fait envie :

« Je m’excuse pour hier. Je croyais que vous étiez malade, c’est pourquoi je suis entrée. Vu ce que vous mangez depuis une semaine, il est bien possible que vous le deveniez. Alors j’ai pensé vous apporter quelques pommes. »

Il froissa le papier, furieux qu’elle tente de s’immiscer dans ses affaires. S’il avait besoin de quelque chose en ce moment, c’était que cette jeune idiote le laisse tranquille ! Il reprit le papier qu’elle avait utilisé, le défroissa et chercha un crayon pour lui répondre au verso 

« Pas besoin de rien. Tu peux éviter le coin, s.t.p.? »

Il mit le mot dans le sac à lunch avec les pommes et le laissa à l’extérieur, puis regagna sa chambre. Quelques heures plus tard, il fut surpris de constater que le sac avait été déplacé, mais qu’il était toujours sur la galerie. Il hésita quelques secondes, puis le rapporta dans le chalet.

Sur un nouveau papier, elle avait répondu :

« C’est peut-être difficile de les manger comme ça. Je les ai coupées pour vous. Manger un peu mieux et je vous laisserai tranquille. J. »

Il se rendit compte que les pommes étaient maintenant en quartiers dans un sac de plastique. Il ne put s’empêcher de sourire. « Obstinée, la petite jeune. Et elle me fait du chantage en plus. Si je me plains, est-ce qu’elle perdra sa job ? » Pendant un instant, un éclair de fureur brilla dans les yeux d’Alexandre et il eut envie de passer à l’action. Il avait cependant choisi son métier parce qu’il aimait rencontrer des jeunes allumés. Ce n’est pas parce qu’il ne travaillait plus que cela avait changé. Il n’allait pas faire perdre son emploi à une ado qui avait des initiatives originales. C’était trop rare pour qu’il étouffe cela, même s’il lui déplaisait d’en faire les frais.

Pour télécharger le premier chapitre, rendez-vous ici !

Tags
Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

4 Commentaires

  1. Je l’ai lu également et ai terminé de le lire ver 10 h. J’ai vraiment adoré cette histoire. Elle est très originale, car ils se sont rencontré assez différemment de d’autres couples. Justine est très attachante et elle a une maturité très reconnaissable. Bref ! J’ai adoré quoi ^^

  2. Je peux dire la même chose des lectures français avec vos tonnes de niveaux scolaires… Ici au Québec, c’est plutôt simple. Y’a le primaire qui se fait en 6 niveaux (de 5 à 12 ans) ensuite le secondaire qui est en 5 années (de 12 à 16-17 ans) et ensuite il y a le cégep (soit préparation à l’université ou des techniques pour apprendre un métier) (de 2 à 3 ans) et ensuite l’université pour ceux qui le veulent… Et le Québec, n’a rien de pénible llllollol Perso je l’adore llloll Il est dans ma PAL et je compte bien le sortir bientôt celà dit !!! Le langage est différent, les expressions aussi … et c,est normal c’est deux univers différents. Si nous les québécois sommes capable de lire « vos romans » vous devriez être en mesure de lire les nôtres…. 😉

    1. Ah mais ce n’était absolument pas une critique, au contraire. C’est juste déroutant au départ, tout comme lorsque tu essaies d’apprendre une nouvelle langue.
      J’adore le Québec ! ^^

      Après, ce n’est que mon ressenti. J’ai adoré le livre et si tu en as à me conseiller, d’ailleurs, n’hésite pas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils