Un héritage encombrant de Jane Ashford

La Succession du duc de Tereford T1

Le pitch de départ, ainsi que la couverture avec son petit macaron avertissant un coup de cœur de l’éditeur m’ont convaincue de m’arrêter sur cette romance historique.

Depuis qu’il est duc de Tereford, James est submergé de soucis. Les marieuses le harcèlent, et son nouvel hôtel particulier est un vrai capharnaüm qu’il va bien falloir ranger. La tâche est monumentale, et James n’est guère courageux. Pourquoi n’épouserait-il pas Cécilia, son amie d’enfance, véritable fée du logis ? Cela résoudrait tous ses problèmes. D’ailleurs, Cécilia adore rendre service.
Mais la jeune femme refuse tout net. Elle veut se marier par amour, et il n’est pas question de sentiments entre eux, n’est-ce pas ?
Vexé, James la regarde soudain différemment. Il se rend compte qu’il ne peut vivre sans elle et qu’il va devoir batailler pour ne pas perdre un tel trésor…

Mon avis :

Eh bien, tout était là pour me plaire, des personnages hauts en couleur aux réparties piquantes, des confrontations en société lors de bals et autres diners mondains entre Cécilia et James, mais…

Maiiiiiiiiis….

La sauce n’a pas pris et j’en suis trop attristée !

James et Cécilia se connaissent depuis longtemps, et je m’attendais à quelque chose de plus… épique, je ne sais pas. Je n’ai pas ressenti d’alchimie entre eux. Si Cécilia a des sentiments pour James depuis qu’elle est jeune, elle fait tout pour le rembarrer dès qu’elle le peut (histoire de se protéger), parce qu’elle ne croit pas en lui. Bon, après, ce n’est pas comme si lui-même avait montré un quelconque intérêt pour elle.

S’il la demande en mariage, c’est par esprit pratique et clairement, au début s’il la trouve mignonne, il n’est pas attiré par elle. Ça viendra bien plus tard.

 Ce qui sauve ce roman, enfin dans mon cas, ce sont tous les à côté et l’ambiance générale de la bonne société londonienne. Il y a même des moments franchement drôles notamment avec un rival, le prince Karl qui s’intéresse un peu de trop près à Cécilia.

Toutefois, c’est drôle, ça se lit bien… donc oui, ça vient peut-être de moi, quoi qu’il en soit, je crains que ce roman ne me laisse pas une impression indélébile et c’est bien dommage.

On retrouve ce qui fait le charme de ce genre de romance historique dans le plus pur style « régence anglaise » qui correspondra certainement aux attentes des fans de la série Netflix des Bridgerton. Dans mon cas, soit ce n’était pas le bon moment, soit, vraiment, je n’ai pas ressenti d’émotion pour le couple ou même la relation naissante entre James et Cécilia.

C’est un coup d’épée dans l’eau me concernant, je le crains.

La plume de l'auteur/l'autrice
L'histoire
Les personnages
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...)
L'intérêt des lecteurs

Je n'ai malheureusement pas aimé 🥲

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive, et blogueuse à mes heures perdues.

6 Commentaires

  1. Zut moi qui adore les histoires d’amis d’enfance j’allais foncer dessus mais ce que tu dis de ce que l’autrice en a fait me refroidi totalement. Ça a l’air totalement banal voire un peu fade. Je passe ><

    1. Je te jure, c’est rare qu’une RH me fasse ça ! Au départ, j’ai cru que ça venait de moi, que je n’étais pas dans le bon mood pour ce genre, mais j’en ai lu une autre juste après et j’ai beaucoup aimé, alors bon… Après, ça reste mon avis ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :