Blue Period T08 de Tsubasa Yamaguchi

Je suis ce manga depuis ses débuts et je dois admettre que pour l’instant, je ne me lasse absolument pas de suivre, pas à pas, Yatora dans son ascension et cheminement artistique. Yatora est un personnage que je trouve juste et réaliste, ses réflexions sur l’art ou sa vision sur ce monde si particulier me touchent, même quand il perd un peu les pédales !

À peine entré à Geidai, Yatora déchante. Non seulement il se sent incompétent comparé aux autres étudiants, mais les professeurs lui font également comprendre qu’il doit commencer par oublier tout ce qu’il a appris jusqu’ici pour trouver sa propre identité artistique. Rien ne semble gagné pour Yatora, qui est aussi dépité qu’exaspéré… mais ouvert à la découverte d’autres centres d’intérêt !

Mon avis :

Une chose est certaine, il y a une sacrée différence entre l’université et le lycée. Yatora est en train de l’expérimenter ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’accroche malgré les difficultés même si c’est parfois bien pénible.

Ses professeurs de Geidai ne le ménagent pas et n’hésitent pas à lui donner le fond de leur pensée, sans prendre de gants et ça fait bien souvent mal à l’égo ou freine l’enthousiasme. Voilà que notre héros va devoir apprendre à encaisser ! Heureusement, il est quand même assez sociable contrairement à Takahashi (bon lui est comme un poisson dans l’eau) et il arrive assez bien à s’intégrer.

Encore une fois, ce nouveau tome m’a passionnée du début jusqu’à la fin. Je trouve la manière dont est amenée l’intrigue autour de la vie des étudiants d’art très bien construite. On suit le parcours de Yatora avec intérêt et appréhension… surtout quand il passe devant ses professeurs pour que ces derniers jugent son travail. Encore une fois, ça m’a rappelé quelques souvenirs vus que j’ai été étudiante en art…

Enfin bref.

Voilà un manga qui continue de me ravir et de me surprendre de par les thématiques qu’il aborde et toujours avec beaucoup de réalisme et de clairvoyance. J’ai un peu l’impression de faire partie de l’entourage de Yatora à force et ce tome nous dépeint une nouvelle facette de ce qui attend les étudiants en art à Geidai !

C’est vraiment passionnant et je vous encourage à découvrir ce manga si ce n’est pas déjà fait.

Dessins et Mise en pages
L'histoire
Les personnages
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...)
L'intérêt des lecteurs

Un manga sur les études artistiques qui me passionne toujours autant 😍

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive, et blogueuse à mes heures perdues.

3 Commentaires

  1. J’aime aussi beaucoup ce que l’auteur dit de la fac et comment il fait évoluer son héros, mais je dois avouer que j’ai aussi beaucoup de mal avec sa narration hyper verbeuse et introspective, parfois trop pour moi vu que ça a tendance à me perdre. Je préfère quand c’est plus sobre et direct ^^! Par contre, wow ils sont spéciaux les camarades de Yatora entre le type qui aime se balader à poil lol et l’ancienne joueuse de volley ultra costaud qui veut tout porter sur ses épaules, ou encore la fana de mode survitaminée. J’espère qu’on aura droit à de beaux développements et pas juste un survol et un effet catalogue ^^!

    1. Pour l’instant, j’aime beaucoup, sans doute parce que ça me rappelle ce que j’ai vécu moi-même en fac d’art ^^ Il y a pas mal de gens colorés au style particulier qui détonne, et j’espère que oui, nous aurons droit à un développement, mais pas au détriment du parcours de Yatora… enfin bref, pour l’instant je suis ce manga avec beaucoup de plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :