Le Paris des Merveilles T1 – Les Enchantements d’Ambremer de Pierre Pevel

Je connais Pierre Pevel depuis des années, des ami. e. s l’ont lu, l’ont encensé et… malgré ma curiosité et mon envie, je n’avais jamais vraiment pris la peine d’ouvrir l’un de ses romans ! J’admets avoir profité de la réédition dans cette nouvelle version pour lire (enfin) ce « fameux Paris des Merveilles ».

Son résumé :

Paris, au début du XXe siècle.
Les messieurs ont de fières moustaches, des chapeaux melons ; les dames portent des corsets, des jupons, des bottines à boutons. Déjà, de rutilants tacots pétardent parmi les fiacres le long des Grands Boulevards aux immeubles haussmanniens. Mais ce n’est pas le Paris de la Belle Époque tel que nous l’entendons : la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, des chats-ailés discutent philosophie et une ligne de métro permet de rejoindre le pays des fées.

Occupé à enquêter sur un trafic d’objets enchantés, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, se retrouve mêlé à une série de meurtres. Confronté à des gargouilles immortelles et à un puissant sorcier, Griffont n’a d’autre choix que de s’associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…
Bienvenue dans le Paris des Merveilles.

Mon avis :

Eh bien… Waouh ! Je me suis régalée et c’est un magnifique coup de cœur pour moi ! Mais, quelle plume, mes ami. e. s ! Quelle imagination ! Cela faisait bien un moment que je n’avais pas ressenti autant d’enthousiasme et de plaisir à la lecture d’un roman. Le style de Pierre Pevel est… beau, je n’ai pas d’autre mot, sa plume, sa manière de présenter ses personnages d’amener l’intrigue… vous l’avez compris, cet avis est dithyrambique et croyez-moi, c’est largement mérité.

J’ai rencontré des protagonistes excellents, que ce soit avec le héros, Louis Griffont ou bien la mystérieuse et intrépide Isabel de Saint-Gil. Ces derniers vont nous embarquer avec eux dans un univers mélangeant la belle époque parisienne avec un monde fantastique. Le Paris des merveilles côtoie humains et être surnaturel, l’un vivant à l’insu de l’autre… enfin presque.

Un périple aussi divertissant que passionnant !

Ce qui m’a soufflé ici est la manière dont l’auteur décrit les lieux, les vêtements…. Tout y est dit avec soin et très joliment tourné. Ça m’a ravie, vraiment ! J’aime les belles phrases et les mots employés avec soins et intelligence.

Quant à l’intrigue, eh bien, Griffont va devoir enquêter et s’allier avec une personne qu’il ne pensait pas revoir de sitôt. Nous avons droit à un panel de personnages bien dessinés et aux caractères bien trempés.

Dans le style, cela m’a un peu fait penser aux enquêtes de Sherlock Holmes. Griffront est un personnage atypique et bien qu’il ne soit pas anglais, il reste un véritable gentleman dans l’allure et le tempérament. Si l’univers est typiquement masculin à bien des égards, j’ai trouvé que le personnage féminin d’Isabel était bien traité. Elle est… non pas « badass » parce que ce terme ne lui convient absolument pas, mais… quelle classe ! Je crois que j’ai eu un coup de cœur pour elle. D’ailleurs, c’est le premier personnage que l’on rencontre dans le récit.

Bref. Je ne vais pas trop vous parler de la trame pour ne pas risquer de vous en dévoiler trop, mais si comme moi vous aimez vous perdre dans un monde enchanteur, bien pensé avec une histoire bien rythmée et des personnages accrocheurs, jetez-vous dessus sans crainte, vous n’allez pas le regretter !

Comme je le disais plus haut, ce titre est un coup de cœur.

Julie F. / Artemissia Gold

🦋 Julie / Artemissia 🦋 Lectrice compulsive et blogueuse à mes heures perdues. Depuis peu, j'écris des romans publiés aux éditions Elixyria sous le nom de plume de Julianna Hartcourt.

13 Commentaires

  1. Bonjour 🙂 j’aurais voulu savoir pourquoi cette réédition ? y a t-il eu un remaniement ? c’est juste pour savoir s’il faut prendre cette nouvelle version ou l’ancienne est-elle suffisante ? merci de votre réponse et excellente journée

  2. J’ai découvert Pierre Pevel, le mois dernier, avec son Paris des Merveilles… Et j’ai adoré… C’est malin, maintenant, j’ai les Lames du Cardinal dans ma PAL 🤣
    Du coup, j’ai emprunté la BD « Les Artilleuses », qui se déroule aussi dans le Paris des Merveilles, à la médiathèque, c’est sympa à lire même si on est loin du niveau du roman 😃

      1. Pour des raisons logistiques, je ne peux malheureusement pas pousser les murs de la maison, je lis les romans qu’en ebook… Parfois, j’emprunte à la médiathèque… Du coup, les éditions, je m’en fiche un peu 😂
        Mais j’avoue que si j’avais la place, j’aurais craqué pour cette édition qui est très belle.

          1. Quand on a acheté la maison on avait pas beaucoup de budget, maintenant qu’on en a plus, on ne peut pas acheter plus grand car le prix des maisons a explosé 😅 La désespérance… Moi qui rêve d’un beau coin bibliothèque, je peux aller me brosser 🤣

  3. Ma lecture de ce tome 1 remonte à presque quatre ans, il faudrait que je me décide à attaquer la suite 😀 !
    Je me souviens l’avoir lu en vacances, et il m’avait vraiment transporté par son côté aventureux et une espèce de classe à l’anglaise comme tu le soulignes. Et puis Azincourt <3

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :