Les Billets d'humeur

Pourquoi je blogue et pourquoi je continue

J’ai découvert l’existence des premiers blogs aux alentours de 2003/2004. À l’époque, je ne savais pas encore trop à quoi cela servait. De journal intime ? C’était osé quand même de raconter sa vie sur internet et d’être lu par de parfaits inconnus.

Pourtant, j’ai vite adhéré à ce nouveau concept. Un peu plus tard, en plus de mon boulot en tant que vendeuse de mangas en librairie spécialisée, j’ai ouvert un blog sur lequel je chroniquais les titres que nous recevions. Bien plus tard encore, j’ai ouvert Songe d’une nuit d’été… c’était le 29 juillet 2008. (Cette année mon blog fête ses treize ans) À cette époque, je venais de terminer de lire les trois premiers tomes de Twilight. C’est comme ça que j’ai commencé à avoir un vrai lectorat et de fil en aiguille, je me suis prise au jeu des chroniques de lectures. Pourtant, ce n’est que trois ans après son ouverture que j’ai commencé à avoir de vrais partenaires littéraires. C’était nouveau pour moi et un peu effrayant aussi.

Au fil du temps, il y a eu du bon comme du moins bon. Mais aujourd’hui ? Les formats ont tellement évolué, ainsi que l’attente des partenaires éditoriaux vis-à-vis des fans.

Heureusement pour moi, j’ai su nouer de véritables relations avec certaines maisons d’édition que je chéris énormément et qui me permettent d’avancer et de tenir face à cette vie chamboulée par ce que je vis (le décès de mon fils. Je n’aimerais ne pas l’évoquer, mais… cela fait partie de ce que je suis aujourd’hui. Que je le veuille ou non, je ne peux pas le cacher).

Puis, d’autres maisons d’édition, quant à elles, cherchent à nouer des partenariats avec des influenceurs. Le visuel, le superficiel, la notoriété plus que la passion. Cela, je peux le comprendre. Les temps changent, les médias évoluent et aujourd’hui on cherche ceux qui se font le mieux remarquer. Un juste retour des choses, je pense. Cependant, une part de moi trouve triste de voir que l’on privilégie la notoriété à la qualité. Parce que les deux ne vont pas systématiquement ensemble. Mais attention, je ne fais pas de généralité, il y a de très bons médias.

Mais… du coup, ces dernières années, certaines ME font comprendre aux vieux blogueurs que leur format est désuet, fini… Bon pour la poubelle. Que ça ne vaut plus rien. On vous réclame des statistiques précises, le nombre d’interactions, de like et j’en passe. On ne regarde plus la qualité des sujets.

Ceci dit, p avoir tout cela il faut être hyper connecté et présents sur le web. Il faut dédier sa vie à cela. Tant que je rendais visite aux autres blogs, que je manifestais ma présence sur les réseaux en likant, commentant les autres, j’avais plus ou moins ce genre de retour (likes et commentaires). Mais avec mes activités, mes souffrances qui m’ont tenue éloignée de mon site et des réseaux sociaux, j’ai senti que même en postant de temps en temps, j’avais bien moins de retours, parfois aucun sur mes articles. Toutefois, je remercie du fond du cœur ceux et celles qui continuent à faire vivre mon blog et mes RS malgré ma présence en pointillés.

Je me suis donc demandé, dans mon cas, si tout ce temps valait la peine ? Continuer à bloguer ? Pour quoi faire ?

Est-ce que tout cela n’est pas éphémère ? Oui, c’est vrai ça l’est. Et c’est également des plus chronophage. Je publie, je vais commenter, je montre que j’existe, etc., pour avoir le plaisir (et la satisfaction) que l’on me rende la pareil. Le souci, c’est que… ça prend du temps ! Un temps monstre et depuis que je me consacre à l’écriture, je n’ai plus ce temps.

Au final je le fais pour quoi ? Qu’est-ce que ça m’apporte ?

Concrètement, je n’ai pas la patience d’aller visiter un nombre indécent de blogs, de comptes insta, etc. Si c’est juste pour augmenter mon audience, ça ne vaut pas le coup. Pour quoi ? Parce que je ne blogue pas pour vous, de base, je blogue pour moi, et moi seule.

Alors, et le reste ?

Bien sûr, je suis triste quand je vois le peu de retours sur mes billets de lectures sur le blog, sur insta ou facebook. Je ne vais pas mentir, mais… qui puis-je ? Il y a tant de personnes aujourd’hui qui font la même chose que moi et puis mes avis ne sont que le reflet de mes appréciations personnelles. J’admets ne pas être hyper pro en les écrivant, ce sont juste des ressentis. MES ressentis. Et pour moi, ça me convient.

Alors, lorsque des ME refontent leur partenariat en montrant que oui… ce que tu fais ma vieille, ça ne convient plus. Tu n’es pas assez visuel, pas assez jeune dans l’esprit et tu as beau avoir du passage, ça ne vaut plus rien. Maintenant on va vérifier le nombre de commentaires, de likes et… clairement je ne tiens pas la route.

Mais, vous savez quoi ? Je m’en moque. C’est tellement puéril. Je veux dire, je ne suis pas payée pour ça. Ce n’est pas un job rémunéré, c’est une passion. Je ne fais pas ça pour avoir plus de partenariat ou pour être à la mode. Je fais ça avant tout parce que ça me plait et que j’en retire un simple plaisir personnel. Peut-être que ce que je fais ne plait pas aux autres, mais moi, ça me convient. Ça me fait du bien.

Voilà pourquoi je continue à bloguer sur un vrai blog. C’est la passion de la lecture et du partage qui m’anime… Tant pis si j’ai peu de retours au final ou si je suis moins lu ou vu… Je pense que je continuerai avec ou sans partenariat. Ce dernier point est un bonus, pas ce qui me motive.

Et vous ? Pourquoi bloguez-vous ?

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

41 Commentaires

  1. Je trouve assez triste par rapport à ce que tu soulignes très bien – et que j’oublie souvent – concernant les maisons d’éditions. Il est vrai que maintenant beaucoup de formats ( youtube, instagram, blog ) permettent le partage mais l’avantage est que chacune est différente et devrait être prise au sérieuse. Personnellement, et à l’inverse de beaucoup de monde, je ne suis pas grande fan de bookstagram. Je suis quelques personnes que je suivais déjà de booktube mais une photo et un ou deux paragraphes, ça ne me suffit pas. J’ai d’ailleurs remarqué que de plus en plus de personnes migraient d’instagram à youtube mais aussi de blogs à youtube à cause de la visibilité :/ C’est pour ça que je suis très heureuse de tomber sur des blogs très complets comme le tien et je continue de penser que, certes, la blogosphère ne permet pas ou plus autant de visibilité que d’autres médias mais elle permet un bel échange, que l’on ne retrouve pas partout 🙂 Encore une fois, dommage que les maisons d’éditions ne pensent qu’au chiffre alors qu’à mon avis rien ne vaux une belle critique dans laquelle on s’est investi !

    1. Alors pas toutes les ME fonctionnent comme ça, mais ça tend à y venir. Youtube, instagram et maintenant Tik Tok (je ne sais pas si je l’écris correctement) sont aujourd’hui privilégiés. Je comprends l’idée. Une ME est là pour faire du chiffre… mais j’avoue que j’aurais aimé que certaines respectent également le travail fourni par les simples blogueurs.

      Dans mon cas, je privilégie les blogs et les échanges dessus. Quand je vais sur insta, je vais liker par habitude sans même regarder le contenu. Ne nous leurrons pas tout est visuel. Le but étant de se faire remarquer par le plus grand nombre.

      Au vu de mon handicap (j’ai une paralysie faciale), je ne me sens pas à l’aise avec mon, image alors jamais je ne me mettrai en avant dans une vidéo. Mais c’est ce qui marche. Mais j’aime écrire, j’adore ça, d’ailleurs je compte bien en faire mon nouveau métier).

      Bref, oui, je pense qu’il y a de la place pour tout le monde, mais c’est vrai qu’il faut quand même avouer que les blogs ont bien moins le vent en poupe qu’il y a quinze ans.

      1. C’est vrai que j’ai moi aussi entendu parler de Tir Tok récemment et j’étais un peu choquée. J’ai vraiment l’impression d’être vieux jeu par moment alors que je démarre à peine ma vingtaine..

        Je me rends d’ailleurs compte que je n’ai pas répondu à la question de ton article. Tout comme toi, je n’ai pas envie de trop m’exposer. Je pense que l’une des raisons pour lesquelles j’adore bloguer reste l’anonymat. Nos mots nous représentent et je trouve ça vraiment chouette ! Moi aussi, j’aime énormément écrire. Je pense que c’est la chose que j’aime le plus au monde alors bloguer me semble tout naturel. J’aime également beaucoup l’idée de blog. C’est comme une sorte de journal qu’on tient pour nous-même mais que l’on peut partager 🙂

        C’est sûr qu’on est dans une époque où tout évolue rapidement et ça possède définitivement ces mauvais aspects. Je pense que ce que je trouve le plus dommage est qu’un finisse indirectement par en remplacer d’autres alors que tous pourraient être égaux en possédant leurs propres spécificités. Ça me fait d’ailleurs penser que souvent les blogueurs ont des passages à vide qui peuvent sans doute s’expliquer par le fait que la passion compte énormément mais les retours motivent définitivement !

        1. Tiens, ça me fait rappeler… Une ME partenaire a refusé d’envoyer un kit presse à certains blogueurs car en allant sur leur instas respectifs ça ne représentait pas ce qu’ils souhaitaient y voir. En gros ils n’ont jugés que sur cette plateforme sans tenir compte des blogs, principal outil de certains.

          Et sinon, tu as parfaitement résumé mon ressenti sur l’utilité des blogs. C’est un outil fort et qui permet de garder une trace écrite ET visuel car oui on peu poster des photos aussi sur un blog. Mais clairement, ce n’est pas assez fort et rapide. Pas assez percutent dans une époque qui juge sur le moment, sur la surface et plus en profondeur.

          Heureusement qu’il reste des blogueurs passionnés comme toi et moi ! Et oui, les retours, ça aide à entretenir la flamme, on ne va pas se mentir 😉

          1. Je me rendais vraiment pas compte de la tournure que ça prenait ( l’idée de rejet ).. C’est vraiment dommage et frustrant mais ça montre à quel point on vit dans une société de l’image. En tout cas, j’aime beaucoup ce genre d’article blablas et mine de rien, ça m’a quand même appris et rappelé certaines choses !

  2. Je crois que tu dis absolument tout dans ce post. On voit combien aujourd’hui pour sortir du lot, il faut y mettre beaucoup beaucoup de temps, en faire un métier quoi, et moi j’ai une vie à côté… Donc je ne me force plus, je fais ce que j’aime et tant pis si j’ai peu de visibilité. Je me dis qu’un post, qu’une storie pourra donner envie à quelqu’un, et c’est déjà bien 🙂

    1. Ton blog est sublime, le contenu est intéressant et tu as ton style (que j’adore). J’aime y passer du temps quand je peux (bon j’avoue ces deux derniers mois ça a été compliqué). Comme toi, j’ai une vie à côté et je ne suis pas greffée sur mon smartphone H24. Les RS devraient être un plus et pas une finalité ou un aboutissement.

      1. Roh merci ! ça me touche beaucoup 🙂 Et oui, on a plein de choses à côté. C’est pour ça qu’en un sens les réseaux on un peu de bon, car je me dis qu’un like déjà, c’est un remerciement, et ça permet de voir qu’on est vu ! XD C’est pas évident de suivre tous les posts de tout le monde et de laisser des commentaires. Encore une fois, ça prend du temps. Et il y a tellement de gens qui font des trucs super.

        Je pense qu’à un moment donné, il faut prendre conscience que ça doit rester un plaisir avant tout. Je vois certains se prendre la tête du genre : j’ai pas posté aujourd’hui, j’ai fait une photo, mais j’ai pas lu le livre comment je fais pour insta… Bah relax, c’est pas grave… Les lecteurs connaissent pas le rythme ni le planning « imposé ».

        Bon, j’ai l’air de me la jouer cool, mais en vrai, j’ai pris du recul aussi 🙂 C’est l’âge ! XD Parce que ça devenait prise de tête et chercher la visibilité ça pourrit la vie (même si, oui c’est difficile de voir certains avoir des milliers d’abonnés et des SPs à gogo). Quand je regarde mon blog, ou mon compte insta, je me dis qu’ils me plaisent. Esthétiquement et aussi pour le contenu. C’est mon carnet de bord, ce qu’étaient les blogs d’ailleurs au tout début.

        Et je rejoins ce que tu dis : on doit faire cela pour soi avant tout !

  3. Je tiens un blog depuis 9 ans. J’ai vu cette plateforme perdre de son impact au fil des années au profit d’Instagram et de YouTube. Quand je vois le nombre de commentaire que j’avais au départ et maintenant il y a pas photos. Aujourd’hui je suis heureuse de voir un commentaire paraitre sur un de mes articles tellement c’est rare.
    Comme toi, le blog est une passion qui me fait du bien. C’est la plateforme à laquelle je m’identifie le plus. Je n’ai pas la créativité pour faire de belles photos sur Insta, je n’ai pas envie de montrer mon visage sur YT. Le blog, c’est construire un article unique sur un livre, avec mes mots qui resteront.

    1. « Aujourd’hui je suis heureuse de voir un commentaire paraitre sur un de mes articles tellement c’est rare. »

      Mais tellement ! J’ai fait ce constat aussi. Il y a cinq ou six ans, tu en avais au moins le double voir le triple. Aujourd’hui si tu en as un ou deux, voire trois, c’est le nirvana ! Ca motive, c’est vrai même si ça ne fait pas tout non plus.

      Pour les photos, en plus de la créativité, c’est la patience. Aujourd’hui on te demande d’être pro et artiste, d’être photographe et acteur/présentateur télé alors que clairement, c’est pas ton job quoi. Tu es là pour faire des mises en scènes d’un livre, et ensuite ? Ben rien. Achète le livre parce que c’est « joli »… Heu, c’est pas mon truc. Je préfère lire une critique, un avis, un ressenti qui me motivera ou non à passer à l’action de l’achat.

      Mais c’est l’époque qui veut ça. Je me sens vieille tout d’un coup ^^. Mais j’aime mon blog, alors le reste… tant pis.

  4. J’avais commencé un long commentaire mais je l’ai supprimé car il me semblait très négatif.

    Personnellement, j’essaie de ne jamais oublier ma motivation première, partager et écrire des choses qui me plaisent. Même si tout ce petit monde de l’influencing a tendance à parfois noircir le tableau, du fait du comportement de certain(e)s blogueurs et blogueuses. Rien que cette semaine, j’ai vu quelque chose de tellement révoltant sur les réseaux que j’en viens à me poser de sérieuses questions…

    Heureusement qu’il y a des gens avec qui j’ai grand plaisir à converser (tu en fais partie, j’espère que tu le sais), et des éditeurs avec qui j’aime échanger.

    J’essaie de penser au positif plus qu’au négatif quoi, même si parfois c’est dur quand on voit certaines choses.

    1. « du fait du comportement de certain(e)s blogueurs et blogueuses. Rien que cette semaine, j’ai vu quelque chose de tellement révoltant sur les réseaux  »

      Je rate toujours les trucs chelous sur les RS. Cela dit, je ne vais pas m’en plaindre. Déjà le truc de la refonte des partenariats avec cette ME m’a vraiment fait réfléchir sur le sujet. Mais je ne suis pas choquée, de plus en plus de ME avancent comme ça également. C’est une tendance qui prend de plus en plus d’ampleur.

      Comme je le dis, j’ai vécu le pire dans ma vie et si je blogue c’est par passion et pour me vider l’esprit. Après la guerre entre blogueurs a toujours existé. De ceux qui ont des SP plus que d’autres. Et pourquoi toi et pas moi ? Mais bon sang, tu blogues pourquoi exactement ? Et de ceux qui se lancent juste pour ça.

      C’est pas ma cam. Même si c’est gratifiant d’avoir la confiance des ME, je ne blogue pas dans ce but. Je le fais par plaisir et sinon je ne le fais pas.

      « Heureusement qu’il y a des gens avec qui j’ai grand plaisir à converser (tu en fais partie, j’espère que tu le sais), et des éditeurs avec qui j’aime échanger. »

      Merci, ça me touche ! Et pareil ! Je compare souvent tes avis avec mon cher et tendre. Vous avez approximativement les mêmes goûts. La découverte, c’est aussi ça qui est génial. J’adore ta manière d’amener tes avis, toujours très bien étayés et très concis (enfin c’est mon avis). Ca fait du bien. J’aime lire plus que regarder une belle image en fait.

      1. Oui, on en avait déjà parlé du fait qu’on est souvent en phase avec toi mari, et même si je ne le connais pas, ça me fait plaisir !

        Ca me fait penser que je n’ai pas encore été voir ce que tu disais sur le tome 3 de A Journey Beyond Heavean, mais j’ai cru comprendre que tu appréciais toujours autant.
        J’en suis ravi, car la série mérite qu’on en parle, j’ai cru comprendre qu’elle ne marchait pas fort malheureusmeent.

  5. Très bel article.
    Mon blog va avoir 10 ans, mais je suis petite. Je le fais et l’ai toujours fait pour moi. Même si j’apprécie un com, si je n’en ai pas c’est pas grave. Moi-même je vais sur beaucoup de blog et lis beaucoup d’articles sans laisser de commentaires. Par ex, je suis abonnée à ton blog depuis des années et je lis tes articles, mais je ne marque pas mon passage.
    Idem pour les partenariats, si j’en ai c’est bien, sinon c’est pas grave. J’ai une PAL de plus de 300 livres j’ai de quoi voir venir.
    Je pense souvent arrêter car c’est chronophage et je manque de temps, mais je me dis ça depuis le décès de mon père, soit 4 ans, et je suis toujours là. Le problème c’est que c’est une addiction en fait.
    Avec la blogo maintenant il faut être très cool car en effet les règles ont changé, mais j’estime qu’on est pas obligé de s’y conformer. Si il y a de « vieilles » blogueuses, il y a également de « vieilles » lectrices qui apprécie toujours ce format. Elle sont juste plus discrètes.
    Ccl : fais toi plaisir et pense d’abord à toi.

    1. Oui, bloguer doit rester une passion. L’air de rien, ça m’arrive de relire d’anciens billets notamment des avis que j’avais écrits et pour confronter deux lectures identiques mais pas lu la même époque. Et puis, c’est gratifiant, après tout on y passe du temps !

      Et oui, les « vieilles » blogueuses et lectrices sont bien plus discrètes 🙂 Merci beaucoup Titou !

  6. salut, normalement je écrit pas de commentaire parce que je parle, mais je n’écrit pas très bien le français. aujourd’hui je le fait pour te dire obrigada, merci. bonne lectures 🙂

  7. Hello,
    ça fait un petit moment
    Ton article fait plaisir et est triste en même temps
    Je me pose également beaucoup de questions, en même temps sur la lisibilité et retrouvé un avis niveau bookstagram/instagram ?
    Et en même temps, parfois ça m’arrive d’être triste, sentant comme si je n’avais pas de place, en donnait 10 fois plus pour en avoir 10 fois moins
    ++

    1. Tu as toute ta place, au contraire. Mais avant toute chose, n’oublie jamais pourquoi tu blogues : avant tout pour toi. Cela doit rester un plaisir, un amusement et non une contrainte. Tu n’es pas payé pour cela. La seule gratification que tu dois en retirer est ton plaisir personnel et la satisfaction qui va avec.

      Après, je conçois que c’est parfois dur et qu’on aimerait plus de retour, mais c’est le jeu. Ton blog est très bien. C’est vrai que ces deux derniers mois, je n’ai pas été très présente, mais je compte bien rattraper mon retard et visiter mes blogs préférés 😉

  8. Superbe texte coup de poing.
    Je comprends ta déception vis-à-vis des ME et de leurs règles où la popularité passe avant la qualité, ça me déçoit aussi beaucoup.
    Après je ne blogue pas pour elles, mais plus pour les échanges. Alors quand je n’ai pas de commentaire ou très peu, c’est plus cette absence de discussion avec les autres qui m’attriste. A l’inverse quand des gens viennent échanger, ça me met en joie parce qu’IRL j’ai peu de gens autour de moi avec les mêmes passions.
    Alors je n’ai qu’une chose à te dire : continue de faire ce que t’aimes, à ton rythme et les vrais te suivront !

    1. « e comprends ta déception vis-à-vis des ME et de leurs règles où la popularité passe avant la qualité, ça me déçoit aussi beaucoup. »

      A vrai dire, j’ai passé le cap de la déception il y a quelques années. Je suis juste triste pour mes ami.es blogueurs qui voient leur travail dénigré parce que c’est un blog et non pas un réseau social ! J’ai toujours cru qu’Insta ou le reste était complémentaire au blog pas qu’un jour il supplanterait ce genre de médias. Le travail est aussi important, mais dorénavant il faut du chiffre visible.

      A une époque, je vérifiais les statistiques, j’essayai d’être présente même quand je ne le pouvais pas. Mais pour quel retour ? Et au détriment de ma vie IRL. Depuis la mort de mon fils, je relativise. J’aurais pu laisser tomber et j’avoue que les mois que j’ai passé loin de la blogosphère je l’ai vécu comme un soulagement. Plus de problème, plus de stress, plus de gestion !

      Alors quand l’envie de bloguer est revenue, je me suis posé cette question : pour quoi faire ? La réponse a été simple : pour me détendre et passer un bon moment. Rien de plus. Et si je dois et ai besoin de me tenir éloignée du blog durant 5 jours voire plus, c’est pas grave. Si je perds des vues, des lecteurs, tant pis…

      Bref, je fais ça pour me faire du bien, me détendre.

      Merci 🙂

  9. Je fais partie des « vieilles » blogueuses qui s’accrochent ! Le format blog aura toujours ma préférence car il est pour moi le plus pratique et confortable. Les autres plateformes sont tellement contraignantes : Instagram a une limite de caractères et tu ne peux pas mettre en page ton texte, sur TikTok, les vidéos sont limitées à 60 secondes (et je ne trouve vraiment pas qu’on puisse dire quoique ce soit de qualitatif en 60 secondes) quant à YT, il te faut du matériel approprié, puis faire du montage et tu peux difficilement illustrer tes propos avec des images ou des liens.

    Fût un moment j’étais frustrée par le fait que les gens réagissent à mes articles via Twitter/Instagram mais ne prennent pas le temps de commenter directement sur l’article. Maintenant, j’ai fini par m’y faire et savoir que la personne a lu mon article, même sans le commenter, me rend déjà très heureuse. 🙂

    1. Tout pareil que toi Filipa. Pour moi, les réseaux sociaux doivent être une extension du blog sans lui faire de l’ombre. Ce doit être un plus. Je sais qu’à ce jour, mon raisonnement est faux, mais tant pis. Je ne vais pas changer les habitudes qui me conviennent.

      Insta je commence doucement à prendre la main, bien que ce ne soit pas encore un vrai plaisir. Je manque de temps et de patience pour faire la photo parfaite ou la vidéo parfaite. Mais par contre, j’adore soigner la mlse en forme de mes articles sur mon blog, c’est un vrai plaisir. Alors, ça me suffit 🙂

  10. Je me permets aussi de répondre directement sur l’article (j’étais sur mobile quand je t’ai répondu sur Twitter).

    A vrai dire entre ton article et les réactions en commentaires, ce phénomène semble être partagé et plus ou moins récent. Dans notre société actuelle, cela ne me choque plus que la pertinence d’un blogueur passe par des statistiques qui doivent rentrer dans les normes des « influenceurs ».

    Du coup, je suis bien content de faire mes débuts pendant cette période sombre : du sang neuf dans la blogosphère et peut-être de l’espoir pour vous ?

    Pour l’heure, je prends plaisir à écrire et à partager mes ressentis. Les réactions de mes amis proches me suffisent, je me contente de peu. J’avais tout simplement envie de revenir à l’univers des mangas pour me ressourcer initialement. C’est la passion qui a pris le dessus et je ne sais pas encore combien de temps cette nouvelle flamme brûlera.

    En attendant, je pense que j’aurais beaucoup à apprendre de vous et je garderai un même plaisir à continuer de vous lire.

    Bref, de tout cœur avec vous dans les mots et dans l’action 🙂

    1. A vrai dire, ce phénomène existe depuis l’avènement des booktubeurs, donc ça ne date pas d’aujourd’hui, mais l’apparition de nouveaux outils comme TikTok ou les réels d’insta, etc, ont amplifié le désamour des gens pour le format plus traditionnel qu’est le blog. Aujourd’hui, on veut l’information tout de suite sans s’embêter à lire un avis. Une belle photo avec un livre mis en avant ou une courte vidéo fonctionnera mieux. C’est comme ça.

      Du coup, on ne cherche pas du contenu, mais juste l’emballage. Si l’emballage accroche, tu likes ou tu mets un comm » et hop, ça t’a pris grand max moins d’une minute. Lire un article par contre, ça prend plus de temps.

  11. Coucou !!

    Il est super ton article et comme tu poses une question à la fin je vais y répondre. Moi je blogue pour le plaisir. Quand j’ai commencé je n’avais personne avec qui échanger mes avis sur des livres ou des films, alors je me suis dit que le blog serait une plateforme adéquate. Cela me permet d’écrire, de donner mon avis et d’échanger avec des personnes qui sont intéressées. Bien sûr mon blog ne fait pas énormément de vues mais moi ça me suffit, je suis contente car je prends toujours autant de plaisir à écrire et à partager. Comme tu dis, les partenariats et autres c’est du bonus, tant que la passion et les échanges demeurent c’est l’essentiel !

    Gros bisous 🥰

    1. Tu as tout compris. L’important, c’est de se faire plaisir et d’avoir un média à son image ni plus ni moins.
      Je crois que c’est aussi pour ça que nous arrivons à durer dans le temps finalement. Même si les SP et les partenariat c’est sympa et gratifiant, le plus important pour nous, c’est la passion, l’échange et de savoir que nous avons une trace de ce que nous avons fait depuis tant d’années.
      Gros bisous à toi aussi 😘💖

  12. Ce n’est pas le premier article de ce genre que je lis en ce moment et je trouve cela regrettable car comme tu le soulignes le fait de tenir un blog est avant tout une histoire de passion et surtout de partage.

    Malheureusement nous avions déjà ressenti ce décalage lorsque je tenais avec Ericka, Marion et Nadège notre site PlumeBleuee. C’est vraiment dommage de devoir tout monétiser et d’être toujours dans le rendement. La vie quotidienne est déjà assez stressante pour devoir y ajouter de nouvelles tensions et autres challenges.

    Heureusement et comme tu le soulignes, tu écris avant tout pour toi et pour te faire du bien. Et la est l’essentiel, tu actives ta créativité ce qui te permet de te recréer et dans ton cas assez particulier, c’est le PRINCIPAL. Moi-même je me suis remis à blogo car le confinement commençait à me peser et que j’avais besoin de m’échapper.
    Pour autant je reste parfois encore trop critique quant à mes publications qui semblent se ressembler mais je passe au dessus, qui le veut me lit, point barre.

    En tous les cas, je te souhaite une très belle continuation et j’espère que tu parviendras à t’épanouir de ta plume 😉

    PS : j’ai lu ton titre sur l’air de Grégory Lemarchal

  13. Très intéressant ce billet !
    Je suis blogueuse moi-même depuis 2015 et je me suis toujours donnée comme mandat de donner des avis honnêtes sur mes lectures tout en restant correct dans la cas d’une lecture que je n’ai pas aimé. Un problème que j’ai remarqué dernièrement (du moins au Québec) c’est la venue de beaucoup de nouvelles blogueuses donnant des avis très élogieux. En soi, il n’y a rien de mal avec ça, mais quand on commence à regarder plus profondément dans leurs avis, on se rend vite compte qu’en fait TOUT est un coup de cœur. Les maisons d’éditions sont donc plus à même de faire un partenariat avec ces blogueuses puisqu’ils auront automatiquement une mention « coup de cœur » sur leur plus récente publication plutôt que vers quelqu’un qui fait des avis plus recherchés, mais honnête.

    J’ai de plus en plus de connaissances blogueuses qui commencent à avoir de la difficulté à avoir des partenariats justement parce qu’elles sont un peu plus critiques, mais toujours honnêtes et correctes dans leurs avis.

    Je ne blog pas pour avoir des partenariats et d’ailleurs pendant longtemps je n’en ai pas eu, mais c’est décourageant de voir ça aller quand tu t’efforces de faire des avis bien construit et honnête pointant différents aspects d’un roman et de voir la personne donnant systématiquement la mention « coup de cœur » à un roman avoir toute la reconnaissance.

  14. J’ai grandement aimé ton article. Et je partage ton avis. Pourquoi ai-je toujours un blog, puisque c’est ma passion ! Je le fais avant tout pour moi, pour mon plaisir, pour partager. Je suis aussi sur les réseaux sociaux, mais pas sur youtube ni tik tok, vu que tout simplement cela ne me correspond pas. J’ai pourtant fait des études en web, en communication, en community management… mais il est vrai que je trouve que nos blogs sont un peu comme un journal intime, où l’on partage nos ressentis, nos découvertes…
    Il est vrai que certaines maisons d’édition nous demandent des statistiques, mais cela reste que des chiffres… où en est l’âme… Je trouve et pense que c’est le plus important. Quand on lit un livre, l’auteur y met des sentiments et nous transmet ainsi des émotions. Nos écrits doivent en faire de même, et ça en est l’âme de notre création !

  15. Je blogue pour laisser une trace à mes enfants. Ils lisent pas LE BLOG DE GLOB mais quand je serai mort, ils découvriront peut-être, la larme à l’œil, des choses sur leur père. Je blogue aussi pour mes potes et potesses. Je sais qu’ils lisent par les remarques qu’ils me font au milieu d’une conversation quand on se rencontre autour d’un verre, dans un concert… C’est une façon sympa de commenter puis, éventuellement de débattre. J’écris sur mes goûts, sur ma vie, avec mes mots, comme vous tous. Je suis entouré d’une petite équipe en qui j’ai confiance et que je publie parce que leurs articles m’intéressent. Je ne m’adresse plus depuis longtemps aux maisons de disques (qui s’imaginent qu’on est à leurs bottes sous prétexte qu’ils nous donnent des disques !), j’achète mes disques (chez mon disquaire indépendant), mes livres (en librairie ou directement à l’auteur), comme ça si j’ai envie d’écrire des horreurs, j’ai le droit, j’ai payé ! J’ai un Insta sur lequel je publie des photos de pochettes de disques que je traficote. Je réfléchis à un format de Glob sur You Tube (en complément) mais je ne suis toujours qu’en pleine réflexion. Courage à vous collègues bloggeurs. GlobRocker vous lit et ça c’est déjà une victoire (Naannn, j’déconne !)

  16. Les ME s’associent à ce qui marche, c’est « normal » et dépend aussi du public que tu vises, de tes lectures et de tellement de choses. Je suis comme toi, je veux continuer le blog même si parfois j’avoue que le temps que je passe à écrire des chroniques pourrait être consacré à autre chose mais en même temps ça fait travailler ma mémoire vu que je ne prends pas de note et mon esprit de synthèse ! Donc même après 11 ans, j’ai toujours envie de continuer 😁😁

  17. En lisant ton article j’ai eu l’impression de me revoir il y a quelques temps de ça. Je me suis posée les mêmes questions et j’en ai tiré les mêmes conclusions.
    Je n’ai plus autant de temps qu’avant pour alimenter le blog et parfois je n’ai même plus l’envie alors je ne me force plus. Je fais comme je le veux parce que je le fais pour moi ou pour les auteurs et les livres dont j’ai envie de parler.
    En tout cas bravo pour cet article et merci pour tes avis.

  18. J’avoue avoir découvert certaines choses grâce à ton article et notamment Tik tok qui faisait aussi du compte-rendu de livres (je ne savais pas) mais en 60 secondes? euhhh décidément pas pour moi.
    Bref, moi aussi, je fais ce qui me plait : j’ai bien compris que instagram prenait de plus en plus d’importance mais je ne fais pas une « super photo » pour autant : non! et en plus, je n’ai pas le réflexe…
    Bref, comme toi, si c’est pour lire « c’est génial », coup de coeur et rien! non merci! idem pour le côté négatif.
    Quant aux maisons d’édition, celles que j’ai sont respectueuses.. pour les autres, vu que je lis énormément en VO, pas grave : je trouve mon bonheur ailleurs (et de plus en plus) Quant à celles qui font du statistiques et des likes, tant pis, pas mon truc
    Bref, je le fais parce que ça me fait plaisir et j’ai déjà obtenu plus que je n’aurais cru un jour : ce n’est donc que du bonheur : tant pis, si ce n’est plus le format adapté mais niveler par le bas en faisant le minimum, pas pour moi.

  19. Je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis.
    A la base j’ai ouvert mon blog parce que peu de proches avec qui parler lectures. Les premiers partenariats m’ont rendue fière, javais l’impression que mon travail était reconnu. Pour autant depuis que je blogue (2013) je n’ai quasi rien changé, mon but c’est écrire ma chronique et tant pis si ce n’est pas visuel de fou. J’essaie d’être présente sur insta mais c’est une course aux likes. Même quand je fais l’effort et prend le temps de commenter d’autres comptes j’ai finalement peu de retours. Je préfère avoir 100 likes de moins sur une photo mais 3 vrais commentaires plutôt que 300 likes et c’est tout. Où est l’échange ?
    Concernant les ME je comprends le côté « faut du chiffre, faut que ça vende » mais effectivement il y a tellement de comptes de qualité, et sincère (quand d’autres adooooorent tous les livres qui sortent 🤦‍♀️). Ca me fait penser aussi à mon boulot (libraire), parfois on demande un sp, c’est quand même même cœur de notre métier, pouvoir lire et conseiller, et on nous dit non parce que pas assez d’exemplaires etc… en revanche les youtubeurs, bookstagrammeurs, eux les reçoivent bien. Ca devient grave là je trouve (bon après toutes les ME ne font pas ça évidemment).
    Enfin voilà, un jour tout ça me lassera peut-être mais pour le moment je continue de bloguer avec plaisir. Au moins sur le blog pas de limite de caractères, et comme dit plus haut ça laisse une trace et on peut voir le chemin parcouru 😊

    1. Pouaah ! Je pensais même pas que certaines ME refuseraient des SP à des LIBRAIRES. C’est l’un des pans essentiels de votre métier de lire des livres pour les conseiller… Si on m’avait dit ça, j’y aurai pas cru, et là je suis choquée. C’est dommage cet état d’esprit.

  20. C’est vrai, aller sur les blogs des autres laisser des commentaires, etc. prend un temps fou et c’est pour ça que je ne le fais que si j’ai envie, si le blog m’intéresse…! Je trouve que c’est important de prendre du plaisir à ce qu’on fait !
    Peut-être que les blogs sont désuets par rapport aux réseaux sociaux mais personnellement, les photos surchargées des instragrammeurs, tellement remplies de tonnes de trucs qu’on voit plus les livres, je n’aime pas du tout ! Peut-être que les blogs ne sont pas à la mode, peut-être qu’ils évoluent moins vite que les RS, mais c’est aussi leur force : le temps-long. Les RS, ça va, ça vient ; suffit de voir FB : presque mort aujourd’hui, déserté des jeunes, etc. Les blogs, ça reste, c’est prendre le temps. Sur les RS on ne peut pas publier de très longs posts, parce que si les gens doivent cliquer sur « lire la suite » ils sautent. Un blog, on le lit. Je pense que les blogs ne sont pas morts, loin de là, et qu’ils vont finir par revenir en force. Même si actuellement le nombre de commentaires baissent parce qu’on préfère aller « aimer » la publication sur un réseau social plutôt que de laisser un petit mot. Je trouve ça dommage mais je pense que ça pourrait changer !
    Et comme tu le dis, on blogue d’abord pour soit !

    Comme toi, je blogue pour le plaisir ! Je n’ai pas beaucoup de commentaires et parfois ça m’attriste un peu, mais il en suffit d’un, d’une seule personne qui me dit qu’elle aime ma manière de chroniquer les livres (sachant qu’en plus ce n’est pas du tout les articles que j’écris le plus) pour me donner la pêche ! Mais même sans ça, j’écris mes petites chroniques, et mes autres articles, parce que ça me fait plaisir et que ça me fait du bien !

  21. Coucou Ma Julie !

    Je lis ton article et je comprends ton ressenti. Je travaille avec des PR anglophones depuis quasiment le début de mon blog et j’ai toujours ressenti comme une chance que des agences anglaises acceptent de me laisser lire et rédiger une chronique en FR sur des romans anglais. Depuis quelques temps, je vois nombre d’auteurs et donc de PR parler de Tik Tok . Perso , je ne fais déjà pas de vidéos sur mon IG donc je ne me retrouve pas du tout dans ce réseau. Les ME surfent sur les vagues actuelles et ben je resterai la vieille qui n’ira pas . Ce n’est pas moi.

    J’essaie de faire vivre des blogs tours en France pour les auteurs FR et rien que ce mois ci j’en ai fait 4 avec les copines bloggeuses et c’était génial. C’est juste dommage que les ME ne relaient pas tout ce travail. Mais comme tu le dis , on le fait avec passion donc le principal c’est quand l’auteur te dit « Merci, ça a aidé la sortie de mon roman » . De nos jours se faire une place parmi la pléthore de sorties hebdomadaires c’est pas facile et parfois on privilégie la visibilité et la rentabilité à la qualité. D’ailleurs depuis le covid, je trouve que les ME traduisent de moins en moins d’auteurs anglophones et je trouve cela dommage. J’ai la chance de lire en VO mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

    Donc pour répondre à ta question : pourquoi je bloggue? Parce que j’adore cela, j’aime partager mes avis avec les lecteurs et voir qu’un livre lu leur a plu aussi. La lecture a toujours fait partie de ma vie et elle est ma bouffée d’oxygène. J’ai eu la chance de ne jamais avoir de pannes de lectures mais lire c’est vraiment ma manière de m’évader. Je gagne ma vie en étant prof mais je m’amuse grâce à ma passion. Ce blog m’a permis de faire des rencontres inoubliables et tisser des liens avec des gens formidables. Comme toi, je dois louper les querelles sur les RS car même si je sais que les guéguerres entre bloggeurs existent , je préfère passer mon chemin et ne pas gaspiller mon énergie à de telles futilités. Mon blog m’a donné confiance en moi, m’a permis de me lancer des défis ( je me souviens encore de ma première fois avec vous les « anciennes » à Paris chez &H , je me sentais toute petite) mais on a lié des liens tellement forts depuis Twilight. Moi je n’ai pas eu mon blog lecture avec Twilight mais c’était un blog où j’avais enfin l’impression d’être utile à quelqu’un . Mon blog c’est des rencontres avec des amies , des auteurs , des CM, mais c’est surtout des voyages ! Qui aurait pu me dire que je ferai ma première convention US avec une copine ?
    Bref, j’ai la chance d’avoir des partenaires cools qui ne m’ont pas encore demandé des comptes et qui regardent encore à la qualité . On verra si ça dure mais en tout cas , je resterai égale à moi même en continuant à donner vie à mon blog , qui me ressemble.

  22. Mon blog est plus petit et plus récent que le tiens, mais tout comme toi, je n’ai pas la patience – ni même le temps en fait, disons les choses clairement – de pouvoir aller sur une multitude de blogs. Je n’ai pas d’Instagram pour mon blog d’ailleurs, ce réseau m’a toujours fait penser que ce serait les photos d’abord. Le peu de caractères permis ne donne pas la possibilité d’étayer son avis, et puis je me dis que justement, peu de personnes lisent sur Insta, ils regardent les photos et likes.

    Facebook pareil, je l’utilise pas, YouTube j’y pense même pas, je n’y vais que pour écouter de la musique en visionnant un clip (je n’ai pas le temps non plus de regarder des vidéos).

    Les services presses que je fais viennent surtout de plateforme comme Babelio et Netgalley (j’y vais plus trop depuis un an sur netgalley, pas le temps ^^’).

    C’est donc clair que ce ne sont pas les partenariats qui me motivent, j’aime ton blog car on lit pas mal de choses similaires, si ce n’est parfois les mêmes, et ça me plait d’échanger. Je laisse un commentaire sur les blogs que j’apprécie dès que possible, parfois je n’ai rien à dire et je suis pas trop « phrases bateaux ».

    Mes études sont hyper prenantes, et le temps qu’il me reste, c’est pour mes obligations de vie, lire et dormir, donc forcément, le format blog me convient parfaitement. De septembre à Novembre 2020 par exemple, j’avais « disparu », plus d’articles ni le temps de visiter des blogs, soucis de santé et autres. Je suis bien moins active que dans mes débuts et mon blog v

    En bref, j’ai apprécié ton billet, ça m’a fait prendre conscience de la refonte de partenariats qui ne m’avait même pas affleuré l’esprit.

  23. Le comm’ s’est envoyé avant que je termine, désolée pour le doublon : je disais, mon blog va avoir 3 ans en septembre, il a que 2 ans et ça reste de la pure passion, quand je peux y être, j’y suis, quand je ne peux pas, ou que je n’en ai pas l’envie, je ne me force pas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :