BD & MANGALES CHRONIQUES DE B.DRue de Sèvres

La Venin de Laurent Astier


Album : 64 pages
Editeur : Rue de Sèvres
Date de sortie : 9 janvier 2019
Collection : BD ADO-ADULTES
Langue : Français
ISBN-10: 2369815833
ISBN-13: 978-2369815839
Prix éditeur : 15€

De quoi ça parle ?

Dans le train qui la mène à Silver Creek, petite ville perdue aux confins du Colorado. Emily se souvient du destin tout tracé qu’elle a fui. Elle ne voulait pas devenir comme sa mère, et vendre ses charmes à des hommes de passage dans le quartier chaud de La Nouvelle-Orléans. Mais lorsque celui qui devait vous épouser ne se présente pas à la gare et que vous êtes une jolie jeune femme seule et sans le sou dans une ville minière des Rocheuses. Que vous reste-il comme option ? Le patron du saloon aura bien une petite idée en tête … A moins qu’Emily ne coure après autre chose et que la venue prochaine du gouverneur favori aux élections sénatoriales ne soit pas qu’une simple coïncidence. Car, en cette année 1900 dans l’Ouest encore sauvage, les règlements de comptes sont légion, les fuites et les cavalcades infinies. Sans compter les détectives de l’agence Pinkerton qui vous traquent sans relâche pour pouvoir toucher la prime mise sur votre tête. Survivre dans les montagnes, les déserts ou traverser les territoires indiens semble alors peu de chose, face aux autres dangers qui guettent.

Découvrir quelques planches

Mon avis

Cela faisait un moment que je ne m’étais pas plongée dans une bonne bande dessinée. Le résumé de La Venin me disait bien et j’étais curieuse de connaitre le style et l’histoire. Malgré un manque de fluidité avec certaines actions, j’ai beaucoup aimé. Le style de dessin est sympa sans être claquant. J’ai grandement apprécié certaines cases. Quant aux couleurs, elles sont parfaites pour le décor qui est mis en scène. Nous sommes au Far West.

L’histoire se focalise sur Emily, l’héroïne. Dès le départ, le lecteur se doute qu’elle n’est pas ce qu’elle semble être au premier abord. Les actions de la jeune femme semblent être dictées par la vengeance. Pour mieux nous faire comprendre les tenants et aboutissants de la trame du récit, nous avons de réguliers flashbacks. Loin de me déplaire, j’avoue que ce système m’a permis d’être encore plus intriguée, car on se doute bien que ces planches n’ont rien d’anodin.

Ce premier tome pose les bases d’une histoire qui a tout pour me plaire et qui mélange suspense et aventure avec brio. J’ai vraiment beaucoup aimé suivre Emily dans sa chevauchée intrépide. C’est un bon personnage avec sa force et ses faiblesses. Je suis très curieuse de voir comment la suite se présentera.

Le style de Laurent Astier est sympathique, sans être innovant, le rythme est soutenu du début à la fin même si j’ai trouvé que certaines cases manquaient de fluidité. Mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier la BD dans son ensemble.

Si vous aimez les histoires avec du suspense, de courses-poursuites menées tambour battant, je vous conseille cette petite BD qui saura ravir le lectorat amateur du genre.

La Venin de Laurent Astier

15€
8.5

Dessins, couleurs et mise en pages

8.5/10

L'histoire

8.8/10

Rythme

7.9/10

Personnages

8.5/10

L'intérêt des lecteurs

8.8/10

Les points positifs

  • L'histoire et le suspense qui entoure le personnage d'Emily
  • Les dessins

Les points négatifs

  • Manque parfois de fluidité
Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils