[Extraits] Sang à Crocs, de Kalypso Caldin

 

Aujourd’hui, je vous parle d’un livre dans lequel j’ai beaucoup aimé l’héroïne. Il s’agit de Sang à Crocs, écrit par Kalypso Caldin et publié aux éditions La Condamine.

Vous cherchez une histoire avec une héroïne qui n’a pas sa langue dans sa poche, sexy et drôle, et qui va affronter une multitude de dangers ? Alors ce roman est fait pour vous!

Je vous ai mis deux extraits qui vous permettront de mieux comprendre ce que j’essaie de dire 🙂 Dans le premier extrait, Elana, notre jeune héroïne, entend une conversation assez surprenante. Dans l’extrait 2, alors qu’elle est en grand danger, elle va comprendre plusieurs choses. Ce qui est surtout intéressant, c’est qu’elle ne perd jamais le nord et qu’elle garde son humour sarcastique, même lorsqu’elle est en danger.

Je ne sais pas pour vous, mais j’aime beaucoup ce style d’héroïne!

Extrait 1

« — Je vais bien, je t’assure… Stop, je t’interdis de le traquer… Quoi ? Hors de question ! Le manger n’est pas une option… Calme‑toi, s’il te plaît… C’est illégal, je te rappelle… Oui… Même quand on sait dissimuler les corps…

Au fil de la discussion, une pointe d’amusement naquit dans sa voix, et un sourire vint égayer son joli visage.

— Je sais pour lui… Oui, je sais aussi que tu as demandé à Scar de me protéger, mais… S’il te… Bon. Écoute, je rentre chez moi, on en parlera demain. Je t’aime, papa.

Elle raccrocha. C’est seulement alors qu’elle remarqua ma présence.

— Oh ! Je ne vous ai pas entendue arriver.

— Ton père cache des cadavres ? la taquinai‑je.

Ses joues rougirent d’embarras. Elle baragouina un vague « il plaisante », comme si elle prenait ma question au sérieux. »

 

Extrait 2

« La porte s’ouvrit à la volée.

— Papa, il faut qu’on parle. Dis à Scar de me lâcher les bas…

La stupéfaction m’envahit quand je reconnus la fille du bar dans l’encadrement de la porte. Linsey.

Attendez une minute, elle a bien dit « papa » ?

Ce mec taré était donc son paternel ? Impossible, je le voyais mal devenir père à douze ans. Ce n’était pas logique.

 Enfin bon, la logique n’existait plus depuis un moment.

— Salut, mon ange, lui dis‑je en souriant. On dirait que tu avais raison : ton charmant papa serait effectivement capable de retrouver ton ex et de le bouffer, littéralement. C’était légitime de paniquer. »

 

Alors, tentés ? 

A propos Laulitta 130 Articles
Chroniqueuse depuis plus d’un an sur Songe d’Une Nuit d’été, je dévore les M/M avec délice. Je suis aussi une mordue des kdramas et une romantique au cœur d’artichaut.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*