Rigante Tome 2 : Le faucon de minuit de David Gemmell

:star: Rigante Tome 2: Le faucon de minuit de David Gemmell

Nombre de pages : 576 pages
Éditeur : Milady
Date de sortie : 17 février 2017
Collection : Fantasy
Langue : Français
ISBN-10 : 2 811 219 366
ISBN-13 : 978-2811219369
Prix Éditeur : 8,20 €
Disponible sur Liseuse : Oui

De quoi ça parle ?

« Dis-lui qu’un jour je lui arracherai le cœur. »

C’est le serment d’un hors-la-loi de dix-sept ans nommé Bane. Né de la trahison, son nom est une malédiction parmi les guerriers rigantes. Ceux-ci admirent ses talents de combattant, mais craignent la violence de son cœur. Car il a juré de tuer ce père qui n a pas voulu le reconnaître…

Mais son désir de vengeance le conduit loin de ses montagnes natales, vers la grande cité de Roc. Symbole d’éternité et de sainteté, elle cache pourtant la corruption derrière les murs de ses palais flamboyants. Les Prêtres Pourpres y font régner la terreur, persécutant et exécutant les adeptes du Culte de l’Arbre, qui pratique une philosophie d’amour et d’harmonie, guidés par la mystérieuse Dame au Voile.

Le chagrin et la mort d’un être aimé conduiront Bane dans l arène, il y apprendra le métier de gladiateur afin de devenir le meilleur guerrier de tous les temps. Lorsque son passé le rattrapera, il deviendra le seul espoir d’un peuple condamné et s’opposera à la destruction de tout ce qui lui importe encore. Mais pouvait-on attendre autre chose du fils de Connavar, le légendaire Démone-Lame ?

:star: Mon avis

C’était avec une grande impatience que j’attendais de me replonger dans les légendes rigantes. J’avais très hâte de retrouver Connavar, sa famille et ses proches. La fin du premier tome m’avait donné très envie de découvrir la suite. Notamment en ce qui concernait l’évolution de Connavar. Et puis évidemment, j’avais envie de découvrir les différents mystères qui plantaient autour des geisah et des visons qui entourent les personnages.

Je vous laisse imaginer ma frustration quand j’ai compris qu’il y avait une ellipse de plus de 15 ans entre le tome 1 et le tome 2. À vrai dire, je n’avais pas tellement porté mon attention sur le résumé de ce tome-ci et je me suis retrouvée un peu perdue. Ce n’est qu’au fur et à mesure des pages que j’ai réalisé que cette histoire allait être centrée sur Bane. Le fils illégitime de Connavar. Donc, ne vous attendez pas à reprendre l’intrigue là où elle s’était arrêtée ni à découvrir la naissance et l’enfance de Bane, car lorsque l’histoire commence ce dernier a déjà 17 ans. Du coup, avec toutes ces surprises, j’ai eu un peu de mal à me replonger dans ma lecture, beaucoup de choses ont changé en 17 ans. Cependant, j’ai aimé découvrir ce qu’étaient devenus les personnages du tome 1, et j’ai été de nombreuses fois étonnée du chemin que leurs vies avaient pris. J’ai toujours autant apprécié de pouvoir suivre les personnages à travers une narration à points de vue multiples. L’auteur réussit très bien à nous faire passer de l’un à l’autre sans qu’on se sente frustré. Même si dans ce tome Bane est le personnage principal, ça n’empêche pas l’intrigue d’être vaste.

La plume de David Gemmell est toujours aussi envoûtante.

Je trouve cela incroyable, car j’avais vraiment l’impression d’y être. Il a un talent fou ! Il nous raconte cette histoire et on s’imagine presque l’avoir vécue. Je pense que ceux qui ont aimé le premier tome ne seront pas déçus par le deuxième. On retrouve toujours un aspect surnaturel et fantastique dans ce roman. En ce qui concerne les Seidh, l’auteur nous apporte certaines réponses, mais il réussit aussi à nous laisser de nouvelles questions. Tout comme Connavar, la vie de Bane est rythmée d’aventures, de rencontres, de bravoure et de combats. Mais, Bane est un personnage beaucoup plus amer que son père. Il a eu une enfance très difficile. Connavar ne l’a jamais reconnu et l’évite le plus possible. Bane a donc grandi avec une rancune très forte envers son père. Alors que tout le monde voit Connavar comme un héros, une légende, son fils le hait et a juré de le tuer. Ce qui m’a beaucoup plu dans ce deuxième tome, c’est qu’à travers Bane et sa vie, on retrouve des aspects de la personnalité de Connavar. Même si Bane le déteste et ne veut rien avoir à faire avec lui, il lui ressemble bien plus qu’il ne le pense. Il est courageux, robuste et loyal, tout comme son père. Mais il y a aussi dans sa personnalité une part sombre. David Gemmell crée un personnage sanguinaire et brutal, qui a soif de vengeance, mais à qui on s’attache très vite. Plus les chapitres passaient et plus je tournais la page sur l’histoire de Connavar, uniquement pour me concentrer sur celle de Bane.

Dans ce tome-ci, notre jeune héros part pour la cité ennemie Roc, où il va découvrir beaucoup de choses sur lui-même. Il va aussi être le témoin de nombreux événements d’importances capitales et qui auront un impact sur le futur de la nation rigante. Ici encore, on ne s’ennuie pas une seconde, car il y a beaucoup d’actions. Les épreuves se succèdent et ne laisse pas toujours indemne le jeune Bane et ses proches. J’ai été surprise à plusieurs moments de voir comment l’auteur faisait évoluer son histoire. Ainsi, la fin du roman a réussi à apporter une certaine conclusion au tome précédent.

Vous l’aurez compris, j’ai passé un très bon moment en compagnie de Bane, même si au début ce n’était pas gagné. Bien que Connavar et son fils ont mené des vies et des combats bien différents, ils se ressemblent beaucoup. David Gemmell a encore une fois réussi à me transporter dans son univers et évidemment je n’avais pas envie de refermer ce livre. J’ai très hâte de voir ce qu’il m’attend dans le tome 3, car je suis sûre d’être surprise.

Acheter ce livre sur Amazon


:star: Chronique du tome précédent



 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*