Accueil ASCF La chaleur d’une étreinte de Susan Mallery

La chaleur d’une étreinte de Susan Mallery

6 Temps de lecture
0
0

Chronique réalisée par RoseRose

La chaleur d’une étreinte de Susan Mallery

La chaleur d'une étreinte Susan Mallery HarlequinNombre de pages : 336 pages
Éditeur : Harlequin
Date de sortie : 1er février 2016
Collection : Sagas
Langue : Français
ISBN-10 : 2280348713
ISBN-13 : 9782280348713
Prix Éditeur : 6,95 €
Disponible sur Liseuse : oui

Son résumé :

Pour Destiny, amour rime avec souffrance. La raison ? Une enfance traumatisante, en raison des disputes, déchirements et divorces de ses parents, stars de la musique country. Aujourd’hui adulte, Destiny s’est juré de ne jamais succomber à la passion ; hors de question de reproduire l’exemple catastrophique de ses parents. Mais, le jour où elle rencontre le séduisant Kipling Gilmore, tout bascule : pour la première fois de sa vie, son cœur bat pour un homme. Or, si elle brûle de se laisser aller à sa folle attirance pour Kipling, Destiny ne peut s’empêcher d’être terrifiée par les conséquences qui pourraient en découler…

Mon avis :

Kipling Gilmore est un ancien champion olympique de ski. Mais depuis son accident, il n’est plus que l’ombre de lui-même. Les montagnes ont beau l’appeler, il sait qu’il ne connaîtra plus cette adrénaline qui le portait jusqu’alors. Destiny, de son côté, doit s’occuper de sa demi-sœur, Star, une ado d’à peine quinze ans, tout juste rencontrée. Chacun a ses blessures, et pour pouvoir avancer, il faut réussir à panser ses plaies.

Le problème, c’est qu’aucun des héros ne m’a véritablement touchée. J’ai trouvé que l’auteur restait très en retrait avec ses personnages, en accumulant des clichés mais sans vraiment nous les rendre complètement sympathiques. Ils n’ont pas de profondeur, pas de sentiments véritables.

Une scène tout particulièrement est assez stupide, c’est quand Kipling se rend chez la gynéco. Ne regardez pas votre écran avec des gros yeux, je ne me suis pas trompée, j’ai bien écrit que cet homme viril et tout va chez le Dr Cecilia Galloway, gynéco de son état. En effet, il a une grande question, je cite : « Quand une femme vierge a perdu sa virginité, est-ce qu’on peut la lui rendre ? » Voilà voilà… Je crois que mon cerveau s’est totalement déconnecté à ce moment-là.

Tout au long du texte, il y a des incohérences, ou des clichés énormes. Il n’y a qu’un bar dans une ville de 125 482 habitants (c’est écrit en première page), et un bar pour femmes, très colorés et qui passe des défilés de mode à la télé. Lorsque Kipling décide d’ouvrir un bar pour hommes, il se retrouve sur la paille (comme s’il n’y avait pas assez de place pour deux). Destiny a des parents stars de la musique donc qui ne s’occupent pas du tout d’elle.

La fin est également assez abrupte, en deux pages l’auteur retourne la situation puis nous laisse en plan.

En bref, j’ai vraiment été déçue par ce titre, alors que c’est une auteur que j’apprécie plutôt.

Moyen

Acheter ce livre sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article qui pourrait vous plaire

Concours Spécial 10 ans #4 Avec Charleston

Songe d’une nuit d’été fêtera le 29 juillet prochain ses 10 ans. Pour ce quatr…