Delirium Tome 1 de Lauren Oliver

Broché : 456 Pages

Editeur : Hachette (29 février 2012)

sorti également en Livre de poche le 13 mars 2013

Collection : Black Moon

Langue : Français

ISBN-10: 2012028578

ISBN-13: 978-2012028579

Prix Éditeur : 16 Euros

Résumé :

Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme la pire des maladies. Un monde où tous les jeunes subissent à leur majorité une opération du cerveau pour être immunisés. À quelques mois de ses dix-huit ans, Lena aspire presque à subir à son tour le Protocole car depuis toujours amour rime pour elle avec souffrance et danger. Jusqu’à ce qu’une rencontre inattendue fasse tout basculer. Avant, tout était simple, tout était organisé. Mais est-ce vraiment vivre que de laisser la société tout prévoir pour vous ? Vos amis, vos amours et votre avenir ? Imaginez qu’on vous prive de tout sentiment. Que la liberté ne soit plus qu’un vieux souvenir dénué de sens. Jusqu’où iriez-vous pour garder le droit d’aimer ? Plongez dans l’inoubliable trilogie DELIRIUM.

Mon avis : 

Voici le concept hallucinant de Delirium ! Difficile à croire et à retranscrire me direz-vous. C’est d’ailleurs pour assouvir ma curiosité et voir si l’histoire tenait la route que j’ai entamé cette lecture. Et c’est pourtant l’exploit qu’a réalisé Lauren Oliver, l’auteure de ce roman ô combien addictif.

Entrez dans un monde sans amour

Je dois vous avouer que j’ai eu un peu de mal au début à m’habituer à l’idée d’un monde où le seul remède contre l’amor deliria nervosa soit une opération du cerveau, appelée le Protocole, car s’il y a bien quelque chose qui caractérise l’humanité, c’est l’amour. Comment peut-on vivre sans amour ? Mais dans le monde de Lauren Oliver, l’amour est le pire des maux de la Terre, c’est une maladie mortelle qu’il faut éradiquer. Et c’est pourquoi tout le monde doit subir le Protocole à sa majorité (avant cela se révèle trop dangereux). Ceux qui s’y refusent n’ont d’autre solution que de fuir dans la Nature, là où vivent les Invalides dont le Gouvernement cherche à cacher l’existence et à écraser les poches de résistance.

Déterminée à être guérie

Dans cette histoire, nous suivons Lena, une jeune fille à l’approche de son Protocole, impatiente d’être immunisée contre cette infâme maladie qui a emporté sa propre mère. Depuis toute petite, Lena est donc persuadée du bien fondé de cette démarche, tout comme les préceptes qu’on lui inculque à travers une sorte de bible que tout Vulnérable se doit de connaître : le manuel pour la Sûreté, la Santé et la Satisfaction appelé le Livre des trois S.

Dans cet ouvrage – dont nous avons droit à quelques extraits entre autres au début de chaque chapitre – un tas de règles sont répertoriées et à suivre impérativement sous peine d’être considéré comme un Sympathisant, une tare qui vous vaut une visite des Régulateurs, sorte de milice qui a tous les droits (de vie et de mort notamment). L’une de ces règles est :

« Les contacts entre Vulnérables de sexe opposé sont interdits avant le Protocole. »

Lena n’a jamais enfreint cette règle et ce n’est pas sa rencontre avec Alex, 19 ans, qui va changer la donne. Après tout, il porte la marque des Invulnérables ce qui signifie qu’il a subi le Protocole, elle peut donc lui adresser la parole sans souci.

Son monde bascule

Pourtant, à l’approche de la date fatidique, Lena est de plus en plus encline au doute. Sa meilleure amie, Hana, l’entraîne dans des soirées qui ont lieu bien après l’heure du couvre-feu imposé aux Vulnérables, où la musique qui passe est normalement prohibée par le Gouvernement, où filles et garçons se côtoient, boivent, dansent,…

Et puis surtout elle est de plus en plus attirée par Alex !

Un roman totalement addictif !

Je ne vous dirai rien de plus, ce serait un pêché de vous spoiler mais croyez-moi vous serez littéralement aspiré dans ce monde qui cache bien des secrets. Le début est certes un peu lent mais c’est un mal nécessaire pour bien comprendre l’état des lieux et accompagner Lena dans son évolution au fil des pages. L’écriture à la première personne du singulier permet aussi de se glisser facilement dans la peau de Lena et de vivre l’aventure à travers elle. On tremble avec elle, on ressent ses doutes, on vibre aussi quand, inexorablement, elle franchit toutes les limites que le Gouvernement a fixées et qu’elle découvre les symptômes de la plus grave maladie dans ce monde : l’Amour.

Conclusion :

C’est sans détour que je vous conseille de lire cette histoire prenante, au concept innovant, dont la fin vous laissera sur votre faim, avec une seule envie : courir acheter le tome 2 puis le tome 3 dans la foulée. Un véritable coup de cœur pour ma part… à vrai dire le premier depuis que je chronique sur le blog.

A noter que la chaîne américaine Fox va décliner cette trilogie en une série si son pilote fonctionne. Hâte de découvrir ce que cela va donner !

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

 
A propos Mymyworm 703 Articles

Fan de cinéma et de séries TV, je m’occupe entre autre de la section « Jeux » sur Songe d’une nuit d’été. La romance historique est ma lecture de prédilection mais j’aime aussi changer de registre à l’occasion.

7 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*