Notre Paradis de Ari Uehara

Je reprends goût peu à peu à la lecture de manga yaoi et j’ai jeté mon dévolu sur ce petit one shot imaginé et dessiné par la talentueuse Ari Uehara dont j’aime beaucoup le style de dessin : fin et léger.

Notre Paradis est un one-shot, entendez par là que son histoire se déroule et se termine en un volume unique. La couverture  explicite donne le ton, en quelque sorte, de cette histoire qui n’est pas à mettre entre toutes les mains. Indéniablement, Notre Paradis est destiné à un public averti de plus de 18 ans, cela va sans dire.

De quoi parle ce one-shot ?

 

L’un porte sur sa peau deux papillons d’encre, tandis que l’autre arbore sur son dos un tatouage aux couleurs d’un oiseau exotique. Ils ne se connaissent ni d’Ève ni d’Adam, mais tous deux vivent ensemble aux crochets de la même femme, en échange d’un peu de réconfort charnel. Nourris et logés ensemble dans un grand appartement depuis leur rencontre fortuite, ils partagent leur intimité dans ce cocon confortable. Mais alors que la distance entre eux se raccourcit, il apparaît qu’ils ne pourront peut-être pas vivre éternellement dans ce petit paradis.

Mon avis :

Bon, je le répète, ce titre est vraiment destiné à un public averti. Les thématiques, l’histoire et les scènes graphiques ne sont pas à mettre entre toutes les mains.

Nous faisons la connaissance de deux jeunes hommes que tout oppose à première vue : le premier, Takahashi, est un ancien gigolo alors que le deuxième, Agei, a tout du geek paumé. Ils sont hébergés et entretenus par Nahoko, une femme que nous ne verrons jamais et qui les garde avec elle par caprice, si on peut dire (pour ne pas parler d’autre chose). Très vite, et malgré une relation houleuse, nos deux héros vont finir par coucher ensemble lorsque Nahoko n’est pas là.

Au-delà du sexe, il y a bien entendu une histoire d’amour qui va se tisser et plus les personnages sont développés et plus nous en apprenons plus sur le passé d’Agei (le geek paumé) qui n’est pas des plus reluisants. Malgré tout, Takahashi finira par entretenir une relation ambiguë avec lui.

Ari Uehara n’y va pas avec le dos de la cuillère et nous offre une histoire sans retenue ni tabou. C’est cru et comme je le disais plus haut très graphique. Il y a pas mal de scène de sexe qui sont très détaillées puisqu’une grosse partie de la relation qu’entretient les deux hommes se base avant tout sur le sexe. Leur vie dans cet appartement de luxe se résume à peu de chose et même bien plus tard.

L’intrigue se base essentiellement sur la relation charnelle entre Agei et Takahashi. D’abord entretenus puis livrés à eux-mêmes. On explore superficiellement leur passé, mais cela n’interfère pas dans leur dynamique de couple. On pourrait regretter l’absence d’un scénario plus consistant, toutefois je ne peux nier avoir bien aimé ma lecture. Nous suivons les héros dans leurs péripéties jusqu’au dénouement.

Un petit one-shot qui plaira aux fans de Ari Uehara et aux amateurs de romances yaoi avec ce qu’il faut pour vous donner un sacré coup de chaud !

Dessins et Mise en pages - 82%
L'histoire - 69%
Les personnages - 72%
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...) - 79%
L'intérêt des lecteurs - 82%

77%

Sympa

De beaux dessins pour une histoire d’amour aux scènes crues et sans tabous. J’ai bien apprécié cette petite lecture et j’ai pris plaisir à retrouver le coup de crayon de la mangaka.

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive et blogueuse depuis 2005. 🖤🕯 Je suis également une maman en deuil depuis le 16 octobre 2019 🕯🖤 Je reprends goût progressivement à la lecture (et à l'envie de bloguer) et j'essaie d’avancer comme je le peux dans la vie, sans mon enfant 🙏💖

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :