HarperCollins - Thrillers & PolarsLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESTHRILLERS & POLARS

Victime 55 de James Delargy

Nombre de pages : 352 pages
Editeur : Harper Collins
Date de sortie : 08 janvier 2020
Collection : Polar & Thriller
Langue : Français
ISBN-10 : 1033903108
ISBN-13 : 979-1033903109
Prix éditeur : 20€
Disponible sur liseuse : Oui –  12,99€

De quoi ça parle ?

Deux suspects. Deux témoignages identiques. Un seul coupable.

Une petite ville perdue en Australie. Un officier de police habitué à régler des petits problèmes de vie domestique et querelles de voisinage.
Un jour de canicule débarque un homme, couvert de sang. Gabriel déclare avoir été séquestré dans une cabane par un serial killer. Le dénommé Heath a déjà tué 54 personnes. Gabriel est sa prochaine victime.
Quand la chasse à l’homme commence, ce même jour de canicule, débarque un deuxième homme. Heath est couvert de sang. Heath déclare avoir été séquestré dans une cabane par un serial killer, un certain Gabriel. Gabriel a déjà tué 54 personnes. Heath est sa prochaine victime.
Qui est le numéro 55  ?

Mon avis

Ce livre a dès le départ un résumé intriguant, deux hommes arrivent avec à peine quelques heures d’intervalle, chacun accusant l’autre d’enlèvement et de tentative de meurtre. Se pose alors la question de savoir qui dit la vérité, et s’il y en a bien qu’un qui ment.

Ainsi débute le roman, et cette enquête pas comme les autres pour le sergent Chandler Jenkins, qui habite dans une ville où il ne se passe presque jamais rien. On est en Australie, en plein été au mois de novembre (ça fait bizarre sur le coup il faut l’avouer), avec une chaleur intense et des paysages désertiques à perte de vue. J’ai bien aimé cette ambiance sèche et hostile, de cette pierre rouge et ocre à perte de vue. L’auteur nous emmène très bien dans la situation géographique de l’histoire, nous permettant ainsi de nous immerger dans l’ambiance moite de la petite ville L’intrigue est sympathique à suivre même si le début est un peu lent et que l’enquête n’avance pas vraiment dans la première partie. En effet, les querelles entre le personnage principal et l’inspecteur, un ancien ami, ont tendance à ralentir un peu les choses pour cette affaire.

Quelques petits rebondissements de la part des suspects permettent de faire bouger un peu tout ça, et c’est dans le dernier tiers que les choses avancent enfin et que l’enquête obtient des éléments concrets. Les motivations avancées par le coupable sont plutôt intéressantes même si elles sont plutôt rapides. En revanche, un ou deux points peuvent être devinés d’avance par le lecteur concernant l’intrigue. L’auteur nous offre aussi une sous-intrigue sous forme de flash-back tout au long de l’histoire, et j’ai trouvé que cela avait été bien amené et utilisé. On sait que ces chapitres, de part leur récurrence ont leur importance, sans pour autant savoir pourquoi. On cherche à comprendre le lien existant entre passé et futur, et ce jusqu’au bout, avec quelques hypothèses qui se dessinent vers la fin.

Concernant les personnages, je n’ai pas accroché à Chandler, le protagoniste. J’ai trouvé qu’il avait une fâcheuse tendance à faire des conclusions trop hâtives, et même si cela correspondait au personnage, qui a juste envie de rentrer chez lui rejoindre ses enfants, et à son vécu, cela m’a parfois fait lever les yeux au ciel. On a également l’inspecteur, et lui, c’était un personnage parfaitement détestable. C’est voulu de la part de l’auteur, et il a parfaitement réussi à créer son personnage, condescendant au possible et carriériste. Malgré tout, l’auteur lui apporte quelques nuances vers la fin, mais il est vrai que durant la majorité de son temps de présence, il m’a clairement agacée. Néanmoins, même si je n’ai pas accroché à ces personnages, l’auteur les a construit correctement, et ils correspondent à l’histoire.

Pour ce qui est de la fin, j’ai particulièrement aimé les toutes dernières pages. Elles offrent une fin différente de ce que j’ai pu voir auparavant, même si elle m’a au départ apportée une grande frustration sur la conclusion qu’elle donnait. Un bon point me concernant, même si cette fin pourrait moins plaire à d’autres lecteurs.

Pour conclure, une lecture sympathique, mais assez lente à avancer. Les querelles des personnages (qui font partie intégrante de l’intrigue créée par l’auteur) et certains points de la personnalité du sergent en font un début lent, mais l’intrigue choisie reste néanmoins intéressante à suivre, on a envie de connaître le fin mot de l’histoire. Une bonne utilisation des flash-back permettent d’apporter quelque chose en plus, et j’ai trouvé la toute fin réussie.

Victime 55 de James Delargy

20€
7.5

L'intrigue

7.0/10

Les personnages

7.5/10

L'intérêt du lecteur

7.0/10

La plume de l'auteur

8.5/10

Les plus :

  • L'ambiance
  • Les flash-back
  • La fin

Les moins :

  • Les conclusions hâtives du personnage principal
  • Le début lent

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un blog culturel tenu par Artemissia Gold / Julie F. et consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :