Accueil ASCF Ladies’ Taste de Laura Trompette

Ladies’ Taste de Laura Trompette

19 Temps de lecture
1
0
1

Ladies TasteBroché: 346 pages
Editeur : Hugo Roman (2 avril 2015)
Collection : NEW ROMANCE
Langue : Français
ISBN-10: 2755617365
ISBN-13: 978-2755617368
Prix : 17€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé : 

Éléonore, jolie blonde élégante et mère de famille de 33 ans, est directrice artistique du groupe de luxe Modus à Paris. De nature douce, ancien peintre, elle a cependant appris à s’adapter à la jungle du monde de la mode. Crystal, 26 ans, est une grande brune incendiaire qui vit en colocation avec son chat caractériel et s’adonne depuis longtemps à un hédonisme sans étiquette sexuelle. Ambitieuse, elle débarque chez Modus avec l’idée secrète de développer la collection de chaussures qu’elle dessine et peaufine depuis longtemps avec son meilleur ami Lorenzo. Leur rencontre bouleverse leurs vies. Dès le début, une complicité se noue. Teintée d’ambiguïtés pour Crystal, auxquelles Eléonore se découvre étrangement sensible. Commence un intense jeu de séduction entre elles, dont l’issue semble incertaine. Entre le lancement du parfum Ladies’ Taste au cours d’une soirée grandiose, les mesquineries et les coups bas dans les couloirs de Modus, chacune apprendra à quel point la passion peut parfois s’affranchir de tout.

Mon avis

Je viens de terminer Ladies’ Taste sur une note de frustration. J’ai énormément apprécié ma lecture bien que certaines choses m’aient dérangée. Je ne pensais pas autant accrocher avec les différents personnages, surtout Éléonore. Laura Trompette nous offre là une jolie romance entre deux femmes que rien n’arrête.

La blonde incendiaire.

Laissez moi d’abord vous parler du personnage d’Éléonore. Jeune trentenaire parisienne, ancienne peintre passionnée, mariée à Jack (brillant avocat à Londres) et maman de deux adorables jumeaux, Éléonore travaille pour le groupe de luxe Modus, où elle est directrice artistique. Elle a obtenu cet emploi grâce à l’appui de son mari, et de ses nombreuses relations. Éléonore est une femme dans l’air du temps : sûre d’elle, qui n’hésite pas à monter au front quand il le faut. Maman accomplie, femme épanouie, amante redoutable pour Jack, Éléonore va cependant voir son monde bouleversé par l’arrivée de Crystal.

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Éléonore que j’ai trouvé attachant, agréable, doux. J’ai bien aimé la voir s’émanciper de son rôle d’épouse et de mère pour enfin prendre le temps de penser à elle, ses sentiments, ses envies. Bien que je déplore l’infidélité (bah oui, quand même), j’ai beaucoup apprécié la voir céder à ses désirs, sans se poser de questions. J’ai trouvé ça génial de voir enfin un personnage féminin savoir ce qu’il veut ou ne veut pas, malgré les doutes, et de prendre enfin des décisions sans se poser mille et une questions. Non, vraiment, Éléonore est mon petit personnage coup de cœur. Une femme comme je les aime, forte, drôle, pétillante mais avec des faiblesses, comme nous toutes !

La brune ténébreuse.

Crystal est une jeune femme de 26 ans. Elle vit en collocation avec Alceste, son gros matou qu’elle considère comme son fils. Parents aimants, frère un peu farfelu mais sympathique, meilleur ami gay, elle est bien entourée. Crystal est une fille qui n’hésite pas à repousser les limites : elle aligne les rails de coke comme les amants (homme ou femme) et n’hésite pas à jouer de son physique pour obtenir de nombreuses faveurs. Crystal est aussi une jeune femme passionnée par la mode qui vient enfin de créer sa première ligne de chaussures qu’elle souhaite voir aux pieds des plus grandes célébrités. Nouvelle venue à Modus, comme assistante du Dragon, Crystal ne s’attendait pas à rencontrer une femme qui va faire basculer son univers. Pourtant, elle n’oublie pas l’objectif premier qu’elle s’est fixé : sortir, coûte que coûte, sa collection de chaussures.

Dieu que j’ai eu envie de gifler Crystal ! Par sa vulgarité et les problèmes qu’elle résout grâce à la cocaïne, j’ai trouvé qu’elle agissait comme une enfant pourrie gâtée qui noue des relations juste par intérêt. J’ai apprécié son côté artiste torturé mais j’ai trouvé qu’il était bien trop éclipsé par un côté pimbêche à la Blair de Gossip Girl. J’ai cependant adoré la voir succomber au travers de l’amour avec Éléonore et je l’ai trouvée bien plus touchante dans le rôle de la fille amoureuse que dans celui qu’elle se donne : la fille qu’on déteste à cause de son physique parfait et de son côté « j’obtiens toujours ce que je veux ».

Une histoire d’amour vouée à l’échec.

Crystal va immédiatement succomber aux charmes d’Éléonore. Dès son arrivée à Modus, elle ne remarque qu’elle. Elle la veut, elle en a besoin, comme une drogue à laquelle on ne peut pas résister. Éléonore, quant à elle, est charmée par la beauté et la classe de Crystal. Les deux jeunes femmes vont d’abord se lier d’amitié avant qu’une soirée ne change le cours de leur vie.

Éléonore ne résiste pas à la fraîcheur, la (presque) classe, le toupet de Crystal et toutes les deux vont finir par passer à l’acte. Tout nouveau pour Éléonore, Crystal va l’initier aux plaisirs saphiques, l’emmenant dans un univers bien différent de ce qu’elle avait connu précédemment. Mais leur relation idyllique pourrait virer au cauchemar : trop de jalousie, trop de non-dits. Éléonore et Crystal vont devoir prendre sur elles si elles veulent donner une chance à cette relation avant que l’une d’elle prenne son envol, laissant l’autre le cœur brisé.

J’ai envie de vous parler de la relation entre nos deux personnages. J’ai beaucoup apprécié cette originalité. Je n’avais jamais lu de romance F/F et honnêtement, j’ai trouvé ça aussi sympathique et agréable qu’une romance classique. Par contre, on retrouve les mêmes problèmes : l’histoire d’amour va bien trop vite et on devine aisément comment cela va se terminer. Même si j’ai adoré la relation qui se noue entre Éléonore et Crystal, je trouve cependant que Crystal en fait bien trop. Je ne sais pas pourquoi mais je trouve le personnage superficiel et manipulateur dans la relation qu’elle entretient avec Barbie (surnom d’Éléonore).

Par contre, j’aimerais dire à l’auteur qu’elle n’a pas besoin d’utiliser autant de vulgarités quand elle fait parler le personnage de la Girafe (Crystal), surtout quand on lui donne naturellement un rôle de garce (la fille qui ‘baise’ à tout va, alcoolique, droguée …). Ça lui rajoute justement un côté vulgaire que j’ai vraiment regretté. Surtout que l’image dépeinte par l’auteure sur le jeune femme n’est pas fameuse. Enfin, en tout cas, malgré mon aversion pour Crystal (et ses nombreux défauts), j’ai beaucoup aimé la voir tomber peu à peu amoureuse d’Éléonore, même s’il faut lire entre les lignes pour ça.

Un univers un peu trop superficiel mais une plume bien agréable

L’univers de la mode, de ses excès, de son fonctionnement particulier et de sa superficialité est excellemment bien décrit par l’auteure. Non vraiment, c’est un excellent point. Laura Trompette a su créer un univers doré pour ses personnages. J’ai vraiment adoré voir Paris de cette manière, à travers la mode et ses codes. Même si c’est, par moment, superficiel, on ne peut qu’apprécier ce mélange de Gossip Girl couplé au Diable s’habille en Prada. L’histoire d’amour couplée à l’intrigue de Ladies’ Taste / Modus évite aux lecteurs de s’ennuyer. On savoure chaque chapitre, chaque page, chaque ligne comme une douceur sucrée. La plume de l’auteure est vraiment agréable. Très fluide, on ne baille pas une seule fois.

Un autre point positif, ce sont les alternances des points de vue dans l’histoire. Chaque chapitre correspond au point de vue d’Éléonore ou de Crystal. Le seul petit bémol, c’est l’emploi de la première personne. J’ai trouvé ça un peu perturbant mais vraiment, cela ne gâche en rien le plaisir qu’on prend dans cette lecture. Laura Trompette n’hésite pas non plus à agrémenter son histoire de chansons, toutes plus cools les unes que les autres. Je vous conseille vivement d’écouter les chansons au fur et à mesure de votre lecture. Ça donne une dimension bien plus « concrète » au roman. Enfin, ce n’est que mon avis et mon point de vue.

Comme vous l’avez compris, j’ai beaucoup aimé ce premier tome. Laura Trompette met en place une intrigue plutôt convaincante dans l’univers fermé de la mode. Malgré mon aversion pour le personnage de Crystal, j’ai bien apprécié ma lecture, malgré une fin que je trouve bâclée. En tout cas, si nous n’avez pas l’esprit ouvert, je vous déconseille ce livre. Les scènes saphiques (dépeint par moment avec vulgarité) entre nos deux héroïnes pourraient gêner certaines personnes. Pour ma part, j’ai hâte de découvrir le second tome de cette histoire.

Très bon

Acheter ce livre sur Amazon

Ladies Taste, la bande annonce.

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par RockAndStone
Charger plus dans ASCF

Un Commentaire

  1. froggy80

    2 avril 2015 à 17 05 48 04484

    Intéressant… Bel avis qui donne le goût de découvrir l’univers! Je le note 🙂

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Le Temps des Magiciens de Cressida Cowell

Le Temps des Magiciens, tome 1 : le Magicien, la Guerrière et la petite cuillère de Cressi…