La Furie du Princeps de Jim Butcher

17 Temps de lecture
0
0

Codex Alera, tome 5 : La Furie du Princeps de Jim Butcher

Nombre de pages : 576
Éditeur : Bragelonne
Date de parution : 15 novembre 2017
Collection : Fantasy
Langue : Français
ISBN-13 : 979-1028105839
Disponible sur liseuse : Oui

Prix éditeur : 25€

De quoi ça parle ?

Désormais reconnu comme le Princeps Gaius Octavien, héritier du trône, Tavi de Calderon est parvenu à conclure une alliance fragile avec les ennemis ancestraux d’Aléra, les farouches Canims. Mais lorsque Tavi et ses légions reconduisent les Canims jusqu’à leurs terres, le Princeps découvre que ses pires craintes sont devenues réalité.

Les redoutables vordes –  ennemis des deux peuples  – ravagent depuis trois ans la patrie des Canims. Et lorsque les Aléréens perdent l’accès à leurs vaisseaux, ils se voient obligés de se battre pour survivre aux côtés de leurs anciens adversaires.

Depuis un millénaire, Aléra et ses furies ont tenu tête à tous leurs ennemis, repoussé toutes les attaques. Mais cette époque touche à sa fin…

Mon avis :

Après avoir attendu pendant des années de lire ce cinquième opus, je dois avouer que je n’y croyais plus au fait que Bragelonne le publierait un jour. De fait, cette parution est l’une des belles surprises de cette fin d’année et si l’attente a été longue, le plaisir de retrouver cet univers n’en demeure pas moins intense. Il faut dire que Codex Aléra a été l’un des premiers univers de Fantasy que j’ai apprécié quand je l’ai découvert grâce à une amie de fac. De fait, quitter les héros à la fin du tome 4 sans savoir si je pourrais lire le tome 5 un jour a été difficile alors… MERCI Bragelonne de finalement nous offrir la fin de cette série !

Dans ce tome, nous retrouvons donc le royaume d’Aléra et son Princeps au bord de la guerre alors que les vordes menacent d’envahir et détruire le monde. Et alors que tout pourrait être aussi simple que cela, l’intrigue va se révéler encore une fois beaucoup plus complexe et développée, nous entraînant dans de véritables montagnes russes aux quatre coins du monde. De fait, on y découvre des complots, des secrets, des mensonges, mais aussi des batailles et des aventures assez folles, donnant au roman un rythme effréné. Autant vous dire que j’ai eu beaucoup de mal à décrocher de l’histoire et qu’une fois terminé, j’en voulais encore…

Codex Alera, c’est donc un univers très développé et construit autour d’une mythologie impressionnante, mais c’est aussi un univers passionnant, captivant et qui démontre un travail incroyable pour rendre le tout cohérent et pour qu’on puisse le visualiser. Au-delà de ça, ce sont des personnages attachants (je pense notamment à Tavi en disant cela), des intrigues politiques, et des scènes de bataille qui n’ont rien à envier aux classiques du genre tant elles sont incroyables.

Cerise sur le gâteau, la plume de Jim Butcher qui est extrêmement agréable à lire et qui sait comment vous entraîner dans un univers entier. Il est impossible d’en décrocher, d’en sortir vraiment la tête et une fois le roman fini, on en voudrait encore plus tant tout est bien fait et bien écrit. Heureusement pour nous, le tome 6 est dores et déjà prévu pour le mois de mars 2018, mais cela marquera la fin d’une saga qui est une véritable épopée comme on en trouve peu aujourd’hui. Codex Alera fait partie de mes séries chouchou en fantasy et ce tome 5 a bien su me rappeler pourquoi. A lire et à relire !

La Furie du Princeps de Jim Butcher

25€00
La Furie du Princeps de Jim Butcher
9.6

Plume de l'auteur

9.0 /10

Histoire

9.5 /10

Personnages

10.0 /10

Intérêt du lecteur

10.0 /10

Les points positifs

  • L'histoire
  • Les personnages
  • L'univers
Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Chouquette
Charger plus dans → FANTASY & IMAGINAIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Rencontre dans l’upper east side de Sarah Morgan

From New-York with Love, tome 1 : Rencontre dans l’upper east side, de Sarah Morgan …