Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban illustré par Jim Kay

Sirius Black, le dangereux criminel qui s’est échappé de la forteresse d’Azkaban, recherche Harry Potter. C’est donc sous bonne garde que l’apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d’une potion de Ratatinage, le dressage des hippogriffes… Mais Harry est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace ?Le tome 3 de la saga en version intégrale, entièrement et magnifiquement illustré en couleur par Jim Kay dans un beau livre cartonné avec jaquette.

Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban (Tome 3) illustré par Jim Kay

Album : 332 pages
Tranche d’âges : 9 – 18 années
Editeur : Gallimard Jeunesse
Date de sortie : 12 octobre 2017
Collection : Albums Junior
Langue : Français
ISBN-10: 2075089302
ISBN-13: 978-2075089302
Prix éditeur : 39,90€

De quoi ça parle ?

Sirius Black, le dangereux criminel qui s’est échappé de la forteresse d’Azkaban, recherche Harry Potter. C’est donc sous bonne garde que l’apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d’une potion de Ratatinage, le dressage des hippogriffes… Mais Harry est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace ?Le tome 3 de la saga en version intégrale, entièrement et magnifiquement illustré en couleur par Jim Kay dans un beau livre cartonné avec jaquette.

Mon avis

Quand octobre sonne, depuis plus de deux ans, j’attends la sortie de la nouvelle version illustrée des romans de Harry Potter avec une fervente impatience ! Car oui, je suis méga, ultra, supra fan de la saga de J.K. Rowling, et ce, depuis presque 20 ans ! Comme beaucoup parmi vous d’ailleurs.

J’avais véritablement apprécié les deux premiers, mais je dois vous avouer que cette fois-ci, Jim Kay s’est surpassé ! Le tome 3 est l’un de mes favoris : plus sombre, plus angoissant et l’illustrateur a très bien retranscrit tout cela.
Enfin, nous découvrons les traits de Severus Rogue et bien sûr ce cher Remus Lupin. Parfaitement réussis ! Et que dire de la tante Marge qui gonfle, gonfle et tel un ballon de baudruche s’envole dans le ciel de la ville ? Mais il n’y a pas que cela, car chaque chapitre est agrémenté d’un petit quelque chose qui fait vivre l’histoire au-delà des pages.

Un régal pour les yeux, un enchantement à vivre ou à revivre à volonté !

Dans ce troisième tome, Harry va faire la connaissance des détraqueurs ! Bien qu’ils ressemblent à ceux du film, Jim Kay leur a conféré un petit truc en plus qui les rend encore plus effrayants. Mon seul petit regret, c’est qu’on ne voit pas encore un certain personnage, ce qui lui donne encore plus de mystère… Je me demande bien à quoi il ressemblera sous le coup de crayon du dessinateur, mais je suis certaine de ne pas être déçue.

Une nouvelle fois, la version française n’a rien à envier à l’originale. Les éditions Gallimard ont vraiment fait du bon travail. Ce que je trouve aussi très bien, c’est que le prix n’ait pas augmenté malgré le nombre de pages supplémentaires par rapport eu tome 1 et 2. Mais du coup, la reliure est un peu plus fragile. J’avoue avoir eu peur en l’ouvrant, de la déchirer ou qu’elle se décolle.

Indéniablement, cette troisième version illustrée remplit toutes ses promesses et m’a permis de retourner une nouvelle fois dans l’univers si fascinant de Harry, avec Poudlard, le Chemin de Traverse, Pré au Lard… Un régal pour les yeux, un enchantement à vivre ou à revivre à volonté !

Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban illustré par Jim Kay

39.90€
Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban illustré par Jim Kay
10

Dessin

10/10

Histoire

10/10

Mise en page

10/10

Personnages

10/10

Les Plus

  • Les illustrations de Jim Kay servent parfaitement le récit
  • Le livre est splendide
  • Son prix qui n'a pas augmenté avec le nombre de page en plus.

Les Moins

  • Tranche qui peut s'avérer un peu fragile dû au nombre de pages conséquent.
 
A propos Artemissia 4087 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». 3 enfants, passionnée de lecture. Aime être transportée dans d’autres univers grâce aux livres.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*