ASCFLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANS NON CLASSÉS

Dan Machi- La légende des familias

Chronique d’Olioli

 

:star: Dan Machi- La légende des familias  de Fujino Omori – auteur- et Suzuhito Yasuda – illustrateur

 

Dan Machi- La légende des familias  de Fujino Omori – auteur- et Suzuhito Yasuda – illustrateurNombre de pages :  302 pages
Editeur :  Ofelbe
Date de sortie :  30 juin 2016
Collection : Light Novel
Langue : Français
ISBN-10 :  2373020149
ISBN_13 : 978-2373020144
Prix Editeur :  12,99
Disponible sur liseuse :  NON

Résumé :

Nombreux sont les dieux venus s’installer dans la Cité-Labyrinthe d’Orario, bénissant les mortels qui s’aventurent dans son dédale souterrain en quête de pouvoir, de fortune… ou de filles ? ! C’est en tout cas le souhait de Bell Cranel, un aventurier novice sous la bénédiction de l’impopulaire déesse Hestia. Sauvé de justesse par la belle Aiz Wallenstein, une épéiste hors pair, Bell s’engage à suivre ses traces et à devenir un aventurier digne de se mesurer à elle. Bien décidé à relever ce nouveau défi, Bell plonge dans le mystérieux Donjon avec une énergie nouvelle qui ne manquera pas d’attirer l’attention de certains dieux.

Mon avis

J’avais très envie de lire Dan Machi après la très bonne surprise que j’avais eue dans les pages de Sword Art Online. J’en ressorts avec un avis plutôt mitigé, mais plus positif que négatif. Je trouve que pour un premier tome, Dan Machi est trop court, de ce fait, pas mal d’événements sont précipités et donnent un rythme trop rapide à l’histoire.
Ce premier tome se présente comme très introductif puisqu’il pose les bases de l’univers dans lequel notre héros va évoluer. On n’a pas l’impression que l’auteur nous propose pas une vraie histoire, mais plutôt des séquences de la vie de Bell en attendant de nous offrir une réelle intrigue dans la suite de la série. Du coup, j’ai eu du mal avec ce côté trop introductif, même s’il permet de bien saisir l’univers et la façon dont fonctionne les Familias et le Donjon.
De plus, l’univers que propose l’auteur est assez commun, surtout quand on est amateur d’animation japonaise comme c’est mon cas, le système de donjon n’est pas sans rappeler les séries qui ont eu du succès ces derniers temps. Malgré cela, le souci de bien se faire comprendre du lecteur concernant les statistiques des aventuriers et le fonctionnement des familias devient en quelque sorte le point fort du roman.
Malgré un manque d’originalité concernant le décor de l’histoire, l’auteur nous offre un héros naïf, maladroit et parfois limite stupide, mais qui reste très attachant. Il est jeune, vient de la campagne et du coup, on apprend à connaître la ville en même temps que lui, cette impression est renforcée par la plume de l’auteur qui se veut très simpliste et parfois vraiment enfantine.
Je ne suis pas fan du tout des illustrations que propose le Light Novel, elles sont, à mon sens, majoritairement tournées vers un public masculin étant donné que seules les déesses sont représentées et que leurs mensurations laissent peu de place à l’imagination. Du coup, je ne les ai pas trouvées franchement utiles, même si mises en couleur, elles se révèlent être assez jolies.

Par curiosité, j’ai envie de lire la suite de Dan Machi mais je ne m’attends pas à grand-chose surtout si l’auteur reste dans l’axe qu’il a entrepris. Pour ceux que ça intéresse, Dan Machi existe en version animée. Il me semble qu’il y a une douzaine d’épisodes.

Très bon

Acheter ce livre sur Amazon

 

Tags
Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils