Accueil ASCF Captive in the Dark de CJ Roberts

Captive in the Dark de CJ Roberts

8 Temps de lecture
6
0

:star: Captive in the Dark de CJ Roberts

Captive in the DarkBroché: 296 pages
Editeur : Pygmalion
Édition : PYGMALION
Date de sortie : 17 octobre 2015
Collection : ROMANS
Langue : Français
ISBN-10: 2756417777
ISBN-13: 978-2756417776
Prix Editeur : 14,90€
disponible sur liseuse : OUI

Son résumé :

La vengeance. La vengeance est le but ultime de Caleb. Il la prépare depuis douze ans. Pour réussir, son « arme » doit être vraiment spéciale. Elle sera un cadeau inestimable dont tout le monde parlera.
La fille qu’il surveille de l’autre côté de cette rue passante est parfaite. Elle est différente de ses proies habituelles. Elle n’est pas consentante, elle n’est pas vendue par son père, elle ne lui a pas été envoyée…Elle sera sa conquête.
Dans ce huis-clos étouffant, le bonheur est-il encore possible ?

Mon Avis :

J’ai commencé cette lecture par curiosité, aussi parce que j’en avais entendu grand bien par des amies qui l’avaient lu en version originale. Dès le départ, le lecteur est plongé dans une ambiance, sombre, forte et terrifiante. Nous avons deux points de vue, celui de l’héroïne, à la première personne du singulier et celui de Caleb, à la troisième personne, d’un point de vue omniscient. Ces deux genres approfondissent cette sensation de vertige, puisque l’on découvre comment elle est choisie par Caleb, pourquoi ainsi que ses critères qui font que c’est elle la bonne.

Pour tout dire, en lisant cette histoire, je me suis cru dans un épisode d’Esprit Criminel sans les gentils, ceux qui vont tout faire pour sauver la victime. Ici, la victime, Livvie, est seule avec le lecteur et c’est d’autant plus terrible que nous n’avons emprise sur rien, comme elle, nous sommes passifs d’une situation sur laquelle nous ne pouvons rien faire.

Ce que nous apprenons à travers Caleb sont des bribes d’informations, et la troisième personne donne un ton plus détaché, plus lointain. On connaît ses intentions, pourquoi il le fait, une question de vengeance, pourquoi il est devenu ce qu’il est, et même si on éprouve une certaine empathie pour cet être, on ne peut définitivement lui pardonner ou cautionner ce qu’il fait à Livvie. Quand on à l’impression de le cerner, on découvre, tout comme elle, que nous nous leurrons. Finalement, comme Livvie nous essayons de lui trouver une certaine sympathie, nous sommes attirés par lui comme par un trou noir. On sait que si l’on tombe, on ne se relèvera jamais et c’est ce que vit l’héroïne et victime de ce récit.

Indéniablement CJ Roberts maîtrise parfaitement son sujet et elle le traite avec une véritable intelligence. Nous sommes loin des histoires rose bonbons sous prétexte que c’est estampillé romance dans le genre prédéfini, les auteurs se doivent presque d’excuser (en lui trouvant des prétextes bidons) leur héros d’être un vrai psychopathe. Caleb a des failles, sans doute mais on ne le saisit pas réellement, l’auteur lui laisse cette espèce d’aura qui fait qu’on ne sait pas vraiment s’il a changé d’avis avec Livvie ou pas. Ce premier tome nous dépeint le cheminement d’un enlèvement en bonne et du forme. Comment Caleb s’y prend, les réseaux existants. C’est effrayant. Puis il y a la manière dont il va dresser sa victime pour la rendre la plus malléable possible et là encore, on voit que tout est millimétré même si comme la victime, on ne sait jamais sur quel pied danser avec lui. Et si tout ce qui arrive à Livvie n’était pas déjà dicté ?

En toute franchise, j’ai lu ce livre un peu comme on lit un thriller ou un bon polar mais avec juste les points de vue du méchant et de la victime. Ce fut une lecture éprouvante, difficile et même si légèrement romancée sur certains aspects, on ne peut pas ressortir indemne de ce titre. Tout comme Livvie, nous sommes captifs de ce livre jusqu’à la fin et le début du second tome qui se trouve en fin, nous donne une telle claque que, je me suis réellement retrouvé le souffle coupé, la boule au ventre.

Captive in the Dark est une excellente surprise et un livre à découvrir si vous avez le cœur bien accroché. Une histoire à ne pas mettre entre toutes les mains et pour lecteurs avertis cela va de soi.

Excellent

Acheter ce livre sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Artemissia (Julie F)
Charger plus dans ASCF

6 Commentaires

  1. Elora

    11 novembre 2015 à 11 11 28 112811

    Je suis entièrement d’accord avec toi. Ce livre est dérangeant mais je n’ai pas réussi à le lâcher. C’est assez terrifiant de voir à quel point Livvie est lucide sans pour autant pouvoir se défaire de l’emprise de Caleb. Je suis curieuse de lire le prochain

    Réponse

    • Artemissia Gold

      11 novembre 2015 à 17 05 15 111511

      Moi aussi et voir comment l’auteur va tourner cela.

      Réponse

  2. anaisisabelle

    11 novembre 2015 à 16 04 33 113311

    Une chronique addictive! Sa lecture devient vite de la sujétion.

    Réponse

  3. floe13

    11 novembre 2015 à 16 04 46 114611

    J’ai adoré ma lecture, captivante et addictive, j’ai hâte de découvrir le tome 2

    Réponse

  4. audrey891

    12 novembre 2015 à 9 09 20 112011

    Moi qui n’aime pas les livres érotiques mais qui adorent les thrillers tu me donnes envie…

    Réponse

  5. […] La chronique de Captive in the Dark de Artemissia […]

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Youboox, l’application numérique pour tous les lecteurs francophones !

Hello les ami(e)s ! Aujourd’hui, je vais vous parler d’une application pour vo…