SANS TOI

À une époque où j’ai du partir, j’ai découvert ce qu’était la véritable souffrance non pas physique mais mentale et affective. Voici une chose que je ne souhaite à personne. J’étais si mal qu’il a fallu que je couche sur papier ce que j’avais dans la tête pour éviter de sombrer à jamais dans un vide aussi incommensurable que les limbes de l’enfer.

Je m’excuse par avance si ce texte vous chagrine. Le relire emplit mon coeur-mort de mille atroces vestiges mais d’une certaine manière j’avais envie de le partager avec vous. Allez savoir pourquoi !

Sans toi

Sans toi


Sans toi qui n’est plus là pour me sourire pour me rassurer.
Sans toi sans qui la vie est terne et triste à pleurer.

Je n’ai pas de larme, je n’ai pas de cœur alors comment ce fait-il que j’ai mal ? Comment ce fait-il que je pleure ?
Les larmes amères d’un monstre qui est empli de la terreur d’être seul à nouveau.

Là allongé dans un coin d’une pièce ou seul ma peur  et mon chagrin  me retiennent prisonnier d’une vie insipide et sans saveur. J’aborde le monde avec une infinie lassitude toi qui seul m’avait donné enfin la joie et le gout de vivre.

Si tu savais comme j’ai mal mon cœur. Si tu savais comme je souffre mon ange.
Ma belle, ma douce éternelle.
Sans toi sans qui la vie n’est rien.

Pourquoi ais-je si mal ? Je devrais me féliciter moi qui ais eu le courage de t’abandonner. À moins que cela ne fût que de la lâcheté ?
Non je ne t’apportais rien de bon, rien du tout. Mon amour était égoïste, ma passion destructrice.

Je suis un ange ! Un ange qui s’est brulé les ailes.
Ah ! Je souffre tellement. Quel est donc cet enfer dans lequel je me tiens ? Ils sont là mais je ne les entends plus. Je ne vois qu’elle ne respire qu’elle ne veut qu’elle. Ma douce ma si pure éternelle.

Que fais-tu loin de moi ? Es-tu heureuse ? As-tu repris le cours de ta vie «  comme si je n’avais jamais existé » ?
Une part de moi se rebelle à ses mots! Mes poings se serrent, la rage me monte à la tête. D’une main implacable je me frappe le visage en hurlant mais aucun son ne franchit le seuil de mes lèvres fermées depuis que je t’ai quitté.

Être heureuse, c’est tout ce que je te demande que ce sacrifice de ma part ne soit pas vain.

Je t’aime…

Te quiero Mi amore…

Je t’aime si fort que ça me détruit. Pourtant je ne regrette rien. Ni de t’avoir rencontré ni de t’avoir aimé. Non, je ne regrette pas mais pourtant je me hais ! Non, pas toi ! Je me hais d’avoir eu le courage de t’abandonner pour te libérer de ma monstrueuse emprise.

Je
Me
HAIS

Le cœur a ses raisons que la raison ignore mais pour une fois la raison a eu raison du cœur. On me félicite, on me dit que j’ai fait le bon choix.
Mais toi ? Toi sur qui tout reposait comment as-tu pu croire un seul instant que le ramassis de bêtises que je te débitais était réel ? Mon amour était-il si peu visible à tes yeux ? Ne t’avais-je pas dit que tu étais ma vie ? Que tu ES ma vie ! Comment ? Pourquoi ?

Es-tu heureuse ? M’as tu oublié comme je te l’ai demandé…

Non…

Ne plus respirer, ne plus penser, ne plus espérer, ne plus souffrir, ne plus, ne plus, ne plus…

J’ai mal. Je vais exploser. Tu as eu raison du monstre. Le monstre n’est plus qu’une loque à terre vide de substance.
Tu es ma substance, mon essentielle.

Vouloir mourir pour ne plus avoir à souffrir. Ne plus espérer.

Hélas ! Je ne peux mourir car je le suis déjà. Tu as fait de mon existence, non j’ai fait de mon existence mon enfer personnel mais une part de moi sera heureux si tu l’es.
Je t’en pris, je t’en conjure mon éternelle, vis pour moi, chante pour moi, souris pour moi car ton sourire sera le plus beau cadeau que tu feras à mon sacrifice.

Sans toi qui n’est plus là pour me sourire, pour me rassurer.
Sans toi sans qui la vie est terne et triste à pleurer.

Sans toi pourtant je resterai celui qui t’aimera …

À Jamais

18 Commentaires

  1. c’est tellement touchant, tellement triste, je rêve je suis en train de pleurer comme je sais pas quoi !! tu est un artiste qui vien de toucher mon coeur au plus profond dde mon âme !!!

    me pardonneras tu cher edward … de ne pas avoir réussis à tout lire …je pleure comme une fontaine (j’espère que sa va pas abimer mon clavier en parlant de ça )excuse moi je reliré les 4 lignes qu’il me manque plus tard paske la je suis bien tro ébranlé pour finir de lire se texte …

    en mode fontaine,

    angela-fan

    ps: edward, sait tu si les larmes ça abime les vêtement ???

  2. C’est « magnifique », en fait non, car c’est bien plus…
    Tu as fait coulé des larmes que je ne serais expliquer.
    A bientôt.

    Lucile.

  3. sa fait mal de lire ça
    les larmes coulent toute seul
    et peut être le pire
    quand tu dis je me hais on se croie a ta place ou peut être qu’il y a que moi mais bon

  4. bon sans comment tu fais pour ecrire des poeme si touchant j’en pleure snif snif Edward tu es si touchant merci de me faire lire sa

  5. Cher Edward,
    je ressent malheureusement ce vide, un jour, toujours je ne peux le combler, j’essaie de continuer ma vie mais mon coeur restera à jamais avec un trou béant, car mon « edward » à moi ne reviendra jamais ! Je me hais presque autant que toi !
    Je n’est pas réussi à l’en empêcher…
    Comment dois je faire pour que ce vide se comble?
    Comment dois je faire pour ne plus pleurer mon amour mort, pour avancer? j’essaie pourtant de tout mon être j’essaie mais je n’y arrive pas il me hante chaque moments…
    je l’aimais, je l’aime tellement !
    Si tu as une opinion à me donner, une idée, un remède?
    je suis désolée de ce petit débordement mais cela m’as fait du bien et a libéré mes glandes lacrymales qui étés restées bloquer depuis un moment, ton texte reste très bien écrit mais me fait si mal !

    mes excuses a tout le monde pour mon chagrin étalé mais je pense que je peux parler ici car je ne serais (je l’espère) pas jugée.

    amicalement
    fataly

  6. Oh Edward ! C’est magnifiquement beau et si triste à la fois ! Je t’assure qu’en ce moment, j’ai les larmes aux yeux et une boule à la gorge qui m’empêche de respirer correctement !

  7. Oh Edward c’est tellement magnifique ! J’en n’est les larmes au yeux .Tu es expectionnel , c’est si touchant se que tu as écrit !! Ca fait tellement mal de lire sa ='( Tout se que tu écrit c’est si merveilleux et a la fois triste . Je me mets a ta place et sa fait encore plus mal !! Tu le premier artiste qui me fait verser des larmes .

    A Bientot .

    Lucie =D

  8. Que d’amour dans ces lettres, un rêve. Quelques larmes perles à mes yeux à cette lecture, cette souffrance posée sur papier est si touchante que l’on ne peut rester insensible.

  9. Bien. Comme l’Amour fait mal. Comme ce sentiment merveilleux est banal chez l’humain. Comme il semble précieux en même temps. Et surtout, comme je ne veux plus jamais aimer…..

  10. Mon cher Edward, c’est si émouvant, touchant. Que cet amour est beau et destructeur à la fois. Et pourtant quand il nous touche cet amour on a envie d’etre maso et fou à lier. Le lion amoureux de son agneau. Je ne vis plus sans amour, je rêve de passion, je suis maso moi aussi, et ces écrits si douloureux me donnent à espérer à trouver cet amour si parfait et si destructeur. Tout à toi. Tendrement.

  11. Cher Edward

    je me sens encore une fois un peu ridicule de divulguer ce que je pense ainsi. Comme si sa pouvais interreser quelqu’un ce que je pense! Mais bon, j’ai déjà commencer à écrire pourquoi m’arrêter. J’espère tout de mêmes qu’ils vous feront un sens.

    bon je commence. Toutes ces filles ont décris vos mots comme touchants. Ils le sont, si on les vois dans un certains aspect appelé l’ignorance. Ils sont pour moi déchirants car empreint d’une honnêteté unique et d’une souffrance amère. Pour votre propre raison, je n’oserais d’écrire votre texte comme beau car cela viendrait a insinuer que votre souffrance me parait belle. Elle est Légitime, peut-être, mais pas belle car c’est une douleur qui est capable de réduire à néant les plus coriaces, comme ma mère…

    Bon j’arrête de faire ma victime la. Je veux juste vous dire que vos mots et les livres de Stephenie Meyer m’ont aidé a comprendre ma mère et que je vous en remercie de tout mon cœur car maintenant, je peux faire de quoi pour l’aider à moins souffrir. Merci, vraiment merci.

    Tendrement

    A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*