Ils sont venus du froid de Caryl Férey

Un roman initiatique dans une nature hostile, où seuls l’art, l’amitié et l’amour peuvent empêcher l’humanité de sombrer…

Après la Catastrophe, les humains ont formé des clans pour tenter de survivre dans une nature hostile et glaciale. Malgré les difficultés de leur existence, Ilia, Neige et Aurore se lient d’amitié et se prennent à rêver d’un avenir meilleur.
Mais lorsqu’ils sont capturés et réduits en esclavage, leur quotidien devient terrifiant : ils s’épuisent au fond d’une mine de charbon pour alimenter les rêves fous d’un dictateur…
Alors que la nourriture vient à manquer et que les mauvais traitements les affaiblissent, les trois amis se demandent s’ils pourront échapper à leur inéluctable destin et sauver ceux qu’ils aiment…

Mon avis :

Alors, ce roman est loin d’être parfait, je le trouve même soit trop surréaliste soit trop superficiel. Ceci dit, et je l’admets, volontiers, j’ai aimé ma lecture !

L’auteur nous laisse seul juge de son récit qui se passe à une époque des plus hostiles. Suite à une grande catastrophe, les êtres humains vivent dans un froid polaire, en fait, survivre conviendrait mieux.

Ici, nous suivons surtout trois adolescents : Ilia, Neige et Aurore qui vont se rencontrer un peu par hasard. Malheureusement pour eux, ils se retrouvent capturés par un autre clan qui va faire d’eux des esclaves, enfin, sauf Aurore qui est promue à devenir la compagne du chef.

J’ai trouvé que les diverses émotions des personnages, ainsi que leurs décisions n’étaient pas assez détaillées ce qui manque grandement à mon sens, car ça les rend « clichés ». Nous avons le transit amoureux de la belle jeune fille que tout le monde désire parce qu’elle est belle. Nous avons l’intrépide adolescente, pas forcément mignonne, mais qui a le goût du risque et qui n’hésite pas à se battre pour ce en quoi elle croit. Puis nous avons la belle, qui elle, est prête à manger à tous les râteliers du moment qu’elle peut s’en sortir et avoir le meilleur. Quant aux personnages secondaires, comme le père d’Ilia, je n’ai pas trop saisi son comportement vis-à-vis de sa famille (sa femme et son fils). Tout est trop survolé je trouve ou même mis de côté.

Nos héros vivent dans un climat hostile, tendu, violent et/ou la loi du plus fort règne en maître absolu.

C’est un peu manger ou être mangé.

J’admets avoir rapidement compris le gros dénouement du roman, et justement parce que je l’ai compris assez vite, beaucoup d’éléments m’ont gênée durant ma lecture. Je ne vous dirais pas quoi, ça pourrait vous spoiler et tout repose sur cette finalité.

On sent que l’auteur a tout misé dessus. Toute son histoire converge vers cet unique instant ! Pour moi, j’admets que ç’a eu l’effet d’un pétard mouillé, mais le public ciblé pourra tout à fait s’en étonner et en être surpris !

Bref. Même si ce roman, Ils sont venus du froid, souffre à mes yeux d’un manque évident de profondeur dépeignant une histoire qui manque de force, je n’ai pas boudé mon plaisir et je l’ai lu d’une traite avec intérêt.

La plume de l'auteur/l'autrice
L'histoire
Les personnages
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...)
L'intérêt des lecteurs

Un récit assez plaisant malgré quelques bémols  😃

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

🦋 Julie / Artemissia 🦋 Lectrice compulsive et blogueuse à mes heures perdues. Depuis peu, j'écris des romans publiés aux éditions Elixyria sous le nom de plume de Julianna Hartcourt.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :