Pari réussi pour ce second Festival du Roman Féminin !

Un festival magique et plein de bonne humeur !

Le weekend dernier a eu lieu à l’espace Saint Martin, en plein cœur de Paris, le second festival du Roman Féminin organisé par les Romantiques. Au programme ? Beaucoup d’auteures et de conférences, mais pas que.

C’est en tant que lectrice que j’ai passée deux journées très intenses qui m’ont mis pleins d’étoiles dans les yeux et de papillons dans le ventre. Sur deux jours, les visiteurs peuvent choisir à leur gré les activités qu’ils ont envie de faire. Entre les conférences, les animations et les meet and greet (rencontres avec les auteurs présents), il y avait largement de quoi faire et contenter tout le monde.

Festival du Roman Féminin 2017 - Photos-Songe-014

Le premier jour, j’ai fait quelques conférences (dont une sur les Bad Boy... La salle était pleine à craquer) et les deux meet and greet suivants pour faire dédicacer mes romans de Jay Crownover et celui de Scarlett Cole.

Ces dédicaces et rencontres se passaient dans le hall principal du festival, mais l’attente et la chaleur ont eu raison de moi. Quand ce fut mon tour, j’ai failli m’écrouler sur Jay Crownover et je me suis tapé la méga honte à ne plus savoir quoi dire, une vraie godiche ^^. Heureusement, Jay est super sympa et a toujours le mot pour détendre et rire… Mais quand même, nous étions tellement nombreuses, c’était la folie.

Je n’ai pas eu ce souci-là avec Scarlett Cole, l’auteure de la série Strong, il faut dire que j’ai eu de la chance. Pour ce qui est de l’après-midi, ce fut rythmé par les conférences (dont une sur le new adult et là encore, il y avait un monde énorme !) et un atelier lecture ou deux auteures (Sophie Jomain et Emilie Collins) nous ont lu un passage choisi de leur roman respectif.

Quand la Nuit devient jour pour Sophie Jomain qui nous a toutes émues aux larmes et qui m’a donné envie de lire son livre, même si le sujet est terriblement dur et tabou. Elle nous a expliqué comment est née cette histoire, et comment sa vie en tant qu’auteure a changé suite à cette écriture des plus compliquée pour elle. Ensuite est venu le tour d’Emilie Collins qui publiera pour cet été (le 3 juillet) une romance hautement gastronomique avec Les Délices d’Eve (chez &moi). Là encore, cela nous a donné l’eau à la bouche et quelques fous rire. Enfin, ma journée s’est ponctuée avec la programmation 2017 des éditions J‘ai Lu Pour elle, à venir. Je ne vous cache pas que notre porte-monnaie va vraiment souffrir (et notre banquier nous maudire sur 20 générations).

Au-delà des activités avec les éditeurs et les auteurs, c’est aussi des moments forts avec les copines et copinautes. Revoir certaines, en rencontrer d’autres et passer de superbes moments privilégiés avec elles. Que du bonheur ! Le soir nous avons une une soirée dans un studio parisien avec la collection &moi et Scarlett Cole (Strong). L’occasion de pouvoir discuter tranquillement avec elle et de découvrir aussi les artistes BISHOP qui travaillent avec elle sur ses romans. Ils nous ont par ailleurs fait découvrir une de leurs chansons, composée pour le troisième tome qu’ils ont chanté à capella. C’était magique !

Le second jour fut du même acabit que le premier. Ma journée a commencé avec une conférence sur l’écriture de roman court ou novella. J’ai été ravie d’avoir comme voisine de chaise, Pauline Libersart dont j‘adore la plume et les romans. Cela m’a donné envie de tester (pas Pauline, je connais déjà, mais écrire des histoires courtes ^^). Oui, parce que j’écris dans mon coin, mais que des fanfictions, je ne me suis encore jamais testée à l’histoire sans parachute. Je me dis que la nouvelle pourrait être un bon tremplin… Mais bon… 

Ensuite, j’ai été voir ce que les éditions Harlequin nous avaient concocté pour l’année en cours avant de prendre un café. Pour ponctuer cette matinée déjà bien délicieuse, j’ai assisté à la conférence des éditions Diva/Charleston pour découvrir ce qu’ils nous réservent pour cette année en cours. J’ai eu  aussi l’occasion de découvrir une nouvelle auteure aussi pétillante que séduisante : Cali Keys. D’ailleurs, je suis repartie du festival avec ses deux romans dont le second : l‘Amour à pleines dents qui est le prix de la meilleure romance 2017 ! Rien que ça ! On vous en reparle très bientôt, pas question de passer à côté.

lamour-c3a0-pleines-dents.jpg

L’après-midi a suivi son cours avec de nouvelles conférences et dès 16 heures, les gens sont devenus dingues, enfin pas tous, mais une partie. Pourquoi ? Parce que la chasse à la dédicace (et au livre gratuit) était ouverte, c’est un peu comme les soldes en fait quand on y pense. Heureusement, on a eu un peu peur, mais l’équipe des organisatrices a super bien géré du début à la fin.

Ainsi, j’ai pu enfin avoir mon exemplaire papier des Els de H. Roy, toujours aussi sympa et fun ! Lisez-là les gens si ce n’est pas déjà fait. Ensuite, j’ai été voir Sophie Jomain pour faire dédicacer mon beau livre illustré des étoiles de Noss Head offert par ma copine Chouquette. Puis, je suis partie à la recherche d’Angela Behelle. Depuis le temps que je la connais sur le net et que je lis ses livres, il n’était pas question de la louper ! Angela est l’une des femmes les plus fortes, les plus pétillantes et gentille que j’ai rencontré. Si vous aimez les romances érotiques, il faut absolument que vous lisiez sa série « La Société » ! Pour continuer, mes pas m’ont guidé vers Cali et là encore, son sourire et sa spontanéité (et les résumés de ces deux romans) m’ont donné envie de la découvrir d’urgence ! Notez bien son nom, je suis certaine qu’il reviendra régulièrement ici ou là ;)

Festival du Roman Féminin 2017 - Photos-Songe-008

Il y avait encore beaucoup d’auteures que j’aurais voulu voir (notamment Olivia Rigal, N.C Bastian, Céline Mancellon, Amhéliie et MaryRaghe…), mais la chaleur et le monde m’ont un peu fait fuir vers la seconde salle où dédicaçaient Jay Crownover et Monica Murphy. J’en ai profité pour faire dédicacer quelques cartes pour vous (que je mettrais en concours prochainement). Il faisait frais chez elles et il y avait un peu moins de monde.

Je suis repartie de ce festival, des étoiles plein les yeux, et un sourire banane vissé sur mon visage avec cette petite phrase en tête : merci Agnès, merci à toutes les Romantiques qui ont pu faire de ces deux jours quelque chose de très spécial et d’incroyablement magique !

Cette seconde édition est à la hauteur de la première. Mon seul regret et elles n’y sont pour rien, c’est de ne pas avoir de livre dédicacé par Stéphanie Pèlerin, une auteure dont j’adore la plume et que je lis en numérique. Je voulais profiter de ce moment pour récupérer son livre : (Presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire, malheureusement un couac avec le transporteur a fait qu’il n’y avait rien sur sa table. Pareil pour Karen Hawkins dont je voulais découvrir la plume. Mais, hormis cela, vraiment rien à redire.

Je serais présente pour la troisième édition que j’attends avec impatience !


:star: Les photos de ces deux merveilleux jours


A propos Artemissia 4050 Articles
Créatrice et responsable du webzine "Songe d'une nuit d'été". 3 enfants, passionnée de lecture. Aime être transportée dans d'autres univers grâce aux livres.

1 Rétrolien / Ping

  1. Songe d'une Nuit d'été - Ce qu’il s’est passé sur Songe – Semaine#3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*