Never, Never Saison 3 de Colleen Hoover & Tarryn Fisher

:star: Never, Never Saison 3 de Colleen Hoover &  Tarryn Fisher 

never-never-tome-3-colleen-hoover

Nombre de pages : 160 pages
Editeur : Hugo Roman
Date de sortie : 12 janvier 2017
Collection : New Romance
ISBN-10: 2755623462
ISBN-13: 978-2755623468
Prix : 9,95€
Disponible sur liseuse : OUI

Résumé :

Silas et Charlie ont maintenant mieux compris ce qui leur arrive. Ils ont réussi à développer une stratégie pour reconstruire leur passé, découvrir ce qu’ils étaient l’un pour l’autre, s’apprivoiser à nouveau.
Ils sont sur le point, ensemble, de savoir pourquoi ils perdent ainsi la mémoire. Car s’ils ont maintenant une idée claire de ce qui se passe, la cause demeure mystérieuse. 
Silas et Charlie ont appris qu’ils étaient amoureux avant ces pertes de mémoire mais que cet amour s’est brisé. 
Pourront-ils aussi se retrouver au-delà de cette perte de leurs souvenirs ? Car leur amour était de ceux qui ne disparaissent jamais.

Mon avis :

Nous commençons ce nouveau tome sur une perte de mémoire, encore, mais… un petit détail change : l’un des deux antagonistes, et je ne dirai pas lequel, n’a pas perdu la mémoire, tandis que l’autre, si. Comment ? Pourquoi ? Pourquoi elle/lui, et pas l’autre ?  Le suspens reste entier, tandis que l’histoire avance, inexorablement.

Les heures passent, et nos deux héros savent que leur temps est compté avant la prochaine perte de mémoire. Grâce aux notes qu’ils ont judicieusement recueillies et cachées ça et là pour leur éviter de perdre du temps à chaque fois, Silas et Charlie continuent de chercher ce qui leur arrive. Malédiction ? Mauvais sort ? Coup du destin, ou même attaque extraterrestre, tout leur vient à l’esprit, et pourtant tout leur paraît impossible.

J’ai beaucoup aimé cette conclusion à cette histoire faite de hauts et de bas. Si le tome 1 m’avait laissée curieuse, tandis que le deuxième m’avait laissée sur ma faim, j’ai fermé les pages de ce troisième tome avec satisfaction, heureuse d’avoir terminé une nouvelle histoire de CoHo, et d’avoir fait la connaissance de Tarryn Fisher. Le style est impeccable, et, pour cette fois, Charlie, bien que n’ayant pas vraiment les pieds sur Terre, ne m’a pas paru aussi agaçante qu’auparavant. Silas, quant à lui, est toujours le héros de l’histoire, celui à qui il est quasi-impossible de reprocher quoi que ce soit. Que voulez-vous, il est comme ça, notre petit Silas : attentionné, astucieux, intelligent, prévenant, artiste sur les bords et beau gosse comme pas deux. Du coup, un héros qui vend du rêve, et ça fait plaisir. Point de psychose ou de traumatisme d’enfance pour ce jeune homme, qui ne vit que pour Charlie et ne respire qu’à travers leur relation. C’est beau l’amour.

Pour parler de l’histoire en elle-même, je suis satisfaite d’avoir eu les explications à mes interrogations : qui était machin-truc et quel est son rôle dans l’histoire. J’ai eu mes réponses, tant mieux, mais j’aurais aimé que cette partie soit un peu plus exploitée. En effet, même si l’explication des galères que rencontrent Charlie et Silas semble « plausible » (entendons-nous bien sur le fait que ce soit du Colleen Hoover, chers lectrices et lecteurs), je suis un peu déçue par ce dénouement. J’aurais aimé quelque chose d’un peu plus « wouah ! », au lieu d’un « ah oui… pourquoi pas ». Une fin qui a un air de terminé à la va-vite, happy ending légèrement mielleux mais qui fait sourire. Et même que l’un des dialogues entre Charlie et Silas m’a fait monter les larmes aux yeux. Voilà.

Cependant, je garde plutôt un bon souvenir de cette histoire de Colleen Hoover et Tarryn Fisher, même si cette (courte) histoire laissait le champ libre à une explication un peu plus fantastique. Mais, dans l’ensemble, des points positifs, un héros loyal et romantique, et une héroïne qui se réinvente quasiment à chaque tome, le tout se déroulant dans une Nouvelle-Orléans qui mériterait d’avoir davantage sa place dans la romance contemporaine.

Très bonne lecture, on a passé de bons moments

Acheter ce livre sur Amazon


Les tomes précédents



:star: Nos chroniques des tomes précédents 



bee-profilBee, Chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été

 
A propos Songe d'une nuit d'été 768 Articles

Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

1 Commentaire

  1. Pour la petite histoire, je crois qu’effectivement Colleen Hoover n’a pas pu terminer cette histoire comme elle le voulait. Beaucoup reproche justement cette fin trop « rapide ». Bref, cela dit, j’ai quand même envie de découvrir Never Never donc, je l’ajoute à ma WL. Ta chronique donne envie et j’attendais justement de savoir ce que tu avais pensé du 3eme et dernier tome avant de me décider 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*