Accueil ASCF Moonwalkers de Antoine Bardou-Jacquet

Moonwalkers de Antoine Bardou-Jacquet

6 Temps de lecture
0
0

Chronique de La LucioleLa Luciole

 

 Moonwalkers de Antoine Bardou-Jacquet

Moonwalker-AfficheDate de sortie : 2 mars 2016
Durée : 1h47min
Réalisé par : Antoine Bardou-Jacquet
Avec : Ron Perlman, Rupert Grint, Robert Sheehan
Genre : Action, Comédie
Nationalité : Britannique

Synopsis :
Juillet 1969, Tom Kidman, l’un des meilleurs agents de la CIA de retour du Vietnam, est envoyé à Londres pour rencontrer Stanley Kubrick et le convaincre de filmer un faux alunissage au cas où la mission Apollo 11 échouerait. Kidman ne trouve pas Kubrick, mais il tombe sur Jonny, le manager raté d’un groupe de rock hippie. Tout les oppose, mais ils n’auront pas d’autre choix que de travailler ensemble, remplacer Kubrick, tromper la CIA, éviter les drogues hallucinogènes et sauver leur vie en montant la plus grosse supercherie de l’histoire.

Sa bande Annonce

Mon avis :

Le résumé déjanté, la présence de Rupert Grint et le fait que j’ai brièvement travaillé sur le film suffisaient amplement à me donner envie de voir Moonwalkers. Par contre, ça n’a pas suffit à me faire adorer le film …

J’ai mi un certain temps à entrer dans l’histoire, tout le début m’a paru très long. Je connaissais certains décors, ce qui ne m’a pas aidée à prendre du recul, et je ne suis pas vraiment fan de l’esthétique. Bon c’était mal parti …

Moonwalker-1

Finalement, j’ai réussi à me laisser porter par l’histoire, même si je n’étais bien dedans qu’au dernier tiers. Beaucoup de scènes m’ont fait vraiment rire de bon cœur, il faut dire que les personnages ne sont pas épargnés. Ron Perlman en agent surentraîné de la CIA, traumatisé par la Guerre du Vietnam, qui se retrouve à porter une chemise à fleurs après avoir tâché la sienne (de sang…) et Rupert Grint, en manager complètement dépassé, un coloc’ junkie et un groupe de rock déjanté sur les bras … qui arrive parfaitement à nous faire oublier Ron Weasley ! C’était d’ailleurs un de mes questionnements avant de voir le film, je ne l’avais vu nulle part depuis Harry Potter, mais la mission est accomplie (même si, bien sûr je n’oublierai jamais Ronron !).

Moonwalker-3

Le réalisateur s’amuse à mettre ses personnages dans des situations cocasses et décalées, à la sauce années 70 : les scènes sur la Lune sont pour moi particulièrement réussies. Des passages un peu expérimentaux pour représenter la prise de drogues et des petits clins d’œil au cinéma de Kubrick (Orange Mécanique et 2001, l’Odyssée de l’Espace) finissent ce mélange détonnant et original qui fait toute l’ambiance de Moonwalkers !

Moonwalker-5

Malheureusement, tout ce beau mélange n’a pas entièrement fonctionné sur moi. Je peux dire que j’ai apprécié les scènes du tournage, celles dans la grande maison des hippies (superbe décor !)… Mais l’ensemble ne m’a pas particulièrement touchée. Surtout que les scènes très violentes m’ont gênée. Celles exagérées à la Tarantino, avec les têtes qui explosent passent encore. Sur celles plus réalistes, j’avoue que j’ai fermé les yeux. Berk berk. Heureusement elles ne sont pas trop nombreuses. Le casting vaut vraiment le coup, mais le scénario m’a paru avoir quelques faiblesses, et la fin précipitée.

Pour faire bref, je suis très partagée : j’ai apprécié le film mais beaucoup de petits détails m’ont empêchée d’adhérer complètement. Un film sympathique donc, mais loin d’être inoubliable

Bon

:star: Galerie d’Images

  • Misfits, saison 1 de Howard Overman

    Misfits, saison 1 de Howard Overman Créée par : Howard Overman (2009) Avec : Iwan Rheon, R…
  • La chanson du Vendredi #121

    Bonjour Ô chers lecteurs et mélomanes ! J’espère que vous vous portez agréablement b…
Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été
Charger plus dans ASCF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Médecin et papa de Collectif d’auteurs

Médecin et papa de Collectif d’auteurs Nombre de pages : 384 pages Éditeur : Harlequ…