Accueil ASCF Les Innocentes de Anne Fontaine

Les Innocentes de Anne Fontaine

9 Temps de lecture
5
0

:star: Les Innocentes de Anne Fontaine

Les Innocentes- AfficheDate de sortie: 10 février 2016
Durée: 1h 55min
De : Anne Fontaine
Avec : Lou de Laâge, Vincent Macaigne, Agata Buzek …
Genres : Drame, Historique
Nationalités : Français, Polonais

Synopsis:

Pologne, décembre 1945. Mathilde Beaulieu, une jeune interne de la Croix-Rouge chargée de soigner les rescapés français avant leur rapatriement, est appelée au secours par une religieuse polonaise. D’abord réticente, Mathilde accepte de la suivre dans son couvent où trente Bénédictines vivent coupées du monde. Elle découvre que plusieurs d’entre elles, tombées enceintes dans des circonstances dramatiques, sont sur le point d’accoucher. Peu à peu, se nouent entre Mathilde, athée et rationaliste, et les religieuses, attachées aux règles de leur vocation, des relations complexes que le danger va aiguiser…C’est pourtant ensemble qu’elles retrouveront le chemin de la vie.

Mon avis:

En marge des grandes productions, on trouve très souvent des films qui font peu parler d’eux, mais qui nous marquent plus sûrement qu’un blockbuster américain. Les Innocentes fait indéniablement partie de ceux-là. Basé sur une histoire vraie et sur le journal d’une jeune volontaire de la Croix Rouge française, le film retrace d’un aspect méconnu de la Seconde Guerre Mondiale. On a souvent tendance à considérer l’Histoire de manière très manichéenne avec les bons d’un côté et les méchants de l’autre. On oublie trop souvent que les ordures n’ont pas de camp et qu’on les trouve partout même chez ceux que l’on appelle les « libérateurs ». 

En décembre 1945, la guerre est finie, mais la peur et l’insécurité, elles n’ont pas disparu des territoires anciennement occupés par l’Allemagne nazie vaincue. Au beau milieu de la campagne polonaise, La Croix rouge française s’efforce de retrouver tous les soldats français encore sur place et de les rapatrier en France. Mathilde Beaulieu va quant à elle se voir, malgré elle, attribuer une mission bien particulière. Dans un couvent de bénédictines, sept religieuses enceintes sont sur le point d’accoucher en même temps. La jeune femme bien qu’athée ne peut pas rester insensible au drame de ces femmes dont le destin a brutalement basculé à la libération de la Pologne par l’armée russe.

Ce drame est un véritable condensé d’émotions. Nous, non plus, nous ne pouvons pas rester de marbre face à ce qui se joue dans ce presque huit-clos qu’est le couvent. Les Innocentes traite avec beaucoup de pudeur et de justesse de thèmes délicats et sensibles. Devant cette maternité subie, ces femmes, qui cherchent des réponses dans la foi, ont chacune une manière différente de réagir: le rejet pour certaines – jusqu’au déni de grossesse- ou au contraire l’instinct maternel qui s’impose sur la violence de la conception de ces enfants innocents. Mais derrière chaque cas reste le traumatisme, obsédant, les scènes de violence qui se ressassent jour après jour. La foi est elle aussi questionnée dans ce film. Comment pourrait-il en être autrement pour ces femmes qui ont tout sacrifié pour un Dieu qui semble les avoir punies ou oubliées ?

Outre les thèmes difficiles qu’il aborde, le film est porté par les interprétations magistrales de Lou de Laâge et d’Agata Buzek. Elles sont à la fois émouvantes et fortes. Les femmes ne sont pas montrées comme des victimes dans ce film qui s’intéresse davantage à la manière dont chacune surmonte ( ou pas) ce qui lui est arrivé. Peu à peu, les vies passées et les aspirations secrètes de ces religieuses encadrées par une abbesse à la poigne de fer se dessinent. L’heure des choix est également arrivé pour elles. 

Les Innocentes est un film de femmes, réalisé par une femme, mais pour autant il ne s’agit pas de fustiger toute la gente masculine en barbares soudards et inhumains. L’intelligence de ce film repose également sur la mise en avant d’un personnage touchant à souhait: Samuel, un médecin juif cynique et amoureux. Il est la pointe d’humour indispensable, une image d’homme sensible et drôle.

Quant à la réalisation, elle est d’une beauté simple et pudique. Tout est montré avec finesse et pudeur, sans exagération. La photographie est juste magnifique.

Ce film est indéniablement une réussite du cinéma français. 

Inoubliable

Galerie photos

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par 

5 Commentaires

  1. Cat

    29 février 2016 à 15 03 06 02062

    Celui-ci je vais le voir…Bel après-midi…

    Réponse

    • Elora

      29 février 2016 à 19 07 06 02062

      Il vaut le coup 😉

      Réponse

  2. Katy

    29 février 2016 à 16 04 56 02562

    Tres beau film, bien écrit,bien réalisé.Un casting magnifique,,beaucoup d’émotion, pas de jugement…..le FILM!!!!

    Réponse

    • Elora

      29 février 2016 à 19 07 05 02052

      Entièrement d’accord ^^

      Réponse

  3. Katy

    29 février 2016 à 21 09 07 02072

    Et j’oubliais:film de femme, réalisé par une femme, joué par des femmes (pardon Vincent Macaigne, vous êtes super dans votre rôle faussement désinvolte!!!) et écrit par deux jeunes femmes….oui,il y a des scénaristes!!!!

    http://le-poulailler.fr/2016/02/les-innocentes-un-processus-intense-depure-pour-accoucher-de-notre-scenario-entretien-avec-alice-vial-et-sabrina-b-karine

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article qui pourrait vous plaire

International Guy, Tome 3 – Copenhague de Audrey Carlan

Nombre de pages : 180 pages Éditeur : Hugo Roman Date de sortie : 16 août 2018 Collection …