Culture Ciné #12

Bonsoir Mesdames et Messieurs. Prenez place et laissez vous guider pour le douzième rendez-vous du Culture Ciné. J’espère que vous allez bien en ce jour férié ! Pour ma part, 1er mai ou pas, les révisions ne prennent pas de congés ! 😀 En tout cas, si je suis là et avec la pêche et le sourire, c’est parce qu’il est l’heure du fameux Culture Ciné. Allez, c’est parti ! 🙂

Culture Ciné, c’est quoi ?

Tout simplement une rubrique ciné mensuelle (tous les premiers du mois) sur des films que je vous conseille de voir, classés selon des critères propres à moi-même (comme les films de filles, les films pour pleurer, les films qui nous font rêver ou les films de danse … ) ou des films coup de cœur que je me dois de partager avec vous. Chaque film présenté sera agrémenté de la bande-annonce, du synopsis, d’un petit avis puis d’une citation. Et bien évidemment, je vous invite à donner votre avis ou votre propre classement selon le thème du jour !

Ce douzième rendez-vous marque l’anniversaire du Culture Ciné : eh oui, le rendez-vous fête sa première année d’existence. J’espère que les sélections effectuées par mes soins vous plaisent toujours autant. Et comme toujours, n’hésitez pas à me donner des idées de listes, de sélections, de films.  

Pour cet anniversaire, j’ai décidé de vous présenter des films qui m’ont marquée et qui me m’aident à combattre la déprime. Aucun ordre de préférence, même si, comme toujours, j’ai mes petits préférés (quoi que pour cette liste spéciale anniversaire, ils sont tous sur un pied d’égalité). Comme à chaque fois, la sélection est purement subjective alors vous pouvez ne pas être d’accord avec moi ! 😛  

Les Films « Les Un An du Culture Ciné / Les films contre la déprime » ?

Mais qu’est-ce que tu entends par là ?

Pour moi, les films « Les Un An du Culture Ciné / les films contre la déprime » font partis d’une liste que je pourrais intituler : les films que je regarde inlassablement quand je suis de mauvaise humeur ou quand rien ne va. Généralement, ce sont des films que j’ai beaucoup aimés, qui m’ont marquée, que je connais presque par coeur. Ils ne font pas spécialement partis de mes films préférés mais j’ai quand même une affinité particulière avec ces derniers. Alors, les voir ou les revoir mais surtout les faire connaître ne me dérange absolument pas ! En tout cas, j’espère que cette nouvelle sélection de 5 films vous plaira parce que moi, je les adore tous ! 😀

interligne

 * Les Un An du Culture Ciné *

Les films contre la Déprime ! 😀

Little Miss Sunshine

Synopsis : L’histoire des Hoover. Le père, Richard, tente désespérément de vendre son « Parcours vers le succès en 9 étapes ». La mère, Sheryl, tente de dissimuler les travers de son frère, spécialiste suicidaire de Proust fraîchement sorti de l’hôpital après avoir été congédié par son amant.
Les enfants Hoover ne sont pas non plus dépourvus de rêves improbables : la fille de 7 ans, Olive, se rêve en reine de beauté, tandis que son frère Dwayne a fait voeu de silence jusqu’à son entrée à l’Air Force Academy.
Quand Olive décroche une invitation à concourir pour le titre très sélectif de Little Miss Sunshine en Californie, toute la famille décide de faire corps derrière elle. Les voilà donc entassés dans leur break Volkswagen rouillé : ils mettent le cap vers l’Ouest et entament un voyage tragi-comique de trois jours qui les mettra aux prises avec des événements inattendus…

Mon petit avis : Une dose de bonne humeur ! Ce film est une merveille. Enfin, à mes yeux. J’ai toujours adoré ce genre de films un peu barré, en décalage complet avec la réalité actuelle mais qui, finalement, s’avère être une ode à la vie, un hymne à l’amour. Little Miss Sunshine, c’est une comédie tragique, c’est un road-trip fait d’imprévus et de magie, c’est une satire des concours de Mini-Miss. C’est une comédie aussi drôle qu’intelligente, qui ne laissera personne de marbre. J’ai ri et pleuré tellement de fois devant ce film. Les personnages sont plus dingues les uns que les autres, l’intrigue est joliment ficelée et bien présentée, le casting est détonnant et la B.O est géniale. Alors, franchement, si vous n’avez pas encore eu l’occasion de passer un moment en compagnie des Hoover, il est temps d’y remédier !

interligne

Bliss

Synopsis Par tous les moyens, Bliss Cavendar veut échapper à sa petite ville perdue du Texas et à sa mère qui est convaincue que sa seule chance de réussir dans la vie est de gagner les concours de beauté locaux. Bliss rêve d’autre chose… Lorsqu’elle se rend en cachette dans la grande ville d’Austin avec sa meilleure amie Pash, Bliss découvre un univers qu’elle n’aurait jamais imaginé : le roller derby. Associant girl power et punk-rock, cette discipline permet à chaque fille de laisser libre cours à sa personnalité…
Fascinée par la championne Maggie Grabuge et par ses consoeurs, Bliss troque rapidement les robes et les couronnes contre les rollers et les minijupes. Menant une double vie, elle est serveuse le jour et devient la redoutable Barbie Destroy la nuit dans son équipe de roller… Elle peut enfin exister plus que jamais, affronter des rivales sans pitié, tomber amoureuse d’un musicien, et prouver ce qu’elle vaut vraiment.
Pourtant, c’est lorsque son secret va éclater au grand jour que Bliss va réellement faire ses preuves. Elle va devoir prendre sa vie en main comme elle l’entend…

Mon petit avis : Un film sur le girl-power. Ce n’est pas le meilleur, j’en conviens mais moi, il m’a toujours fait hurler de rire. J’ai toujours trouvé particulièrement cool l’univers développé autour de Bliss, le roller derby. Même si le début est assez long (ne vous arrêtez pas à la première demie-heure), les personnages haut en couleur vous feront sourire et vous toucheront. Personnellement, j’adore Ellen Page et c’est peut-être pour ça que je ne suis pas assez objective sur le film. Pour parler concrètement du film, il traite du passage à l’âge adulte et des choix à faire pour être libre. Suivre son chemin ou demeurer sous l’influence éternel des parents ? C’est le premier film réalisé par Drew Barrymore et pour une première, je le trouve vraiment chouette. En tout cas, c’est un film à voir au moins une fois, pour l’ambiance rock’n’roll qui s’y dégage !

interligne

Muriel

Synopsis : Muriel, boulotte de vingt-trois ans, maladroite et ridicule, tête de Turc de ses copines, étouffée par sa famille, attend le prince charmant en écoutant ABBA et en feuilletant des catalogues de robes de mariée dans une ennuyeuse petite station balnéaire. Le prince charmant se faisant attendre, elle décide de partir à sa recherche à Sydney.

Mon petit avis : Une petite dose de bonne humeur en musique. Je sais que vous devez tous vous demander ce que ce « vieux » film australien fait parmi cette liste mais franchement, je l’adore. C’est un des premiers films que j’ai réellement apprécié, étant petite. D’ailleurs, je suis fan de Toni Colette depuis ce film. La musique d’Abba rythme cette comédie dramatique, parfois maladroite, parfois lourde mais tellement appréciable. J’ai trouvé cette intrusion dans le quotidien d’une jeune fille moyenne plutôt réussie. Attention, ne vous attendez pas à un chef d’oeuvre mais cette comédie sort des sentiers traditionnels. C’est fort appréciable ! 😀  C’est une histoire d’émancipation, sur fond de crise familiale ; drôle, piquant, mélancolique, cruel ! 

interligne

Crazy, Stupid, Love

Synopsis : A tout juste quarante ans, Cal Weaver mène une vie de rêve – bonne situation, belle maison, enfants formidables et mariage parfait avec sa petite amie du lycée. Mais lorsqu’il apprend que sa femme, Emily, le trompe et demande le divorce, sa vie « parfaite » s’écroule. Pire, dans le monde des célibataires d’aujourd’hui, Cal, qui n’a plus dragué depuis des lustres, se révèle un modèle d’anti séduction. Passant désormais ses soirées à bouder tout seul au bar du coin, l’infortuné Cal est pris en main comme complice et protégé d’un séduisant trentenaire, Jacob Palmer. Pour l’aider à oublier sa femme et à commencer une nouvelle vie, Jacob tente de faire découvrir à Cal les nombreuses perspectives qui s’offrent à lui : femmes en quête d’aventures, soirées arrosées entre copains et un chic supérieur à la moyenne.
Cal et Emily ne sont pas les seuls en quête d’amour: le fils de Cal, Robbie, 13 ans, est fou de sa babysitter de 17 ans, Jessica, laquelle a jeté son dévolu… sur Cal ! Et en dépit de la transformation de Cal et de ses nombreuses nouvelles conquêtes, la seule chose qu’il ne peut changer reste son coeur, qui semble toujours le ramener à son point de départ.

Mon petit avis : Une comédie romantique incroyable. Enfin, ce n’est que mon avis. J’avais quelques a priori sur Crazy, Stupid, Love depuis que j’ai vu Ryan Gosling jouer dans Drive mais, comme j’adore Emma Stone, j’avais décidé de laisser une chance au film. Et là ! BIM ! Coup de coeur pour cette comédie romantique. Vous savez tous que je suis une fan du genre. Crazy, Stupid, Love n’est en rien exceptionnel par rapport à ses concurrentes mais voilà : Ryan Gosling est détonnant, Emma Stone est touchante, Steve Carell est totalement déjanté et Julianne Moore est divine. J’ai craqué ! J’ai hurlé de rire devant certaines scènes du film (notamment une scène de bagarre dans le jardin), et j’ai été touchée par d’autres. Même si le film ne casse pas les codes classiques de la comédie romantique (les niaiseries en autre), il n’en demeure pas moins complètement drôle et attachant. Mention spéciale à Ryan Gosling : j’ai jamais vu un homme avoir autant de classe en mangeant une pizza !

interligne

It’s a Kind Of Funny Story

Synopsis : Craig, 15 ans, fait une dépression nerveuse. Il est envoyé à l’hôpital psychiatrique mais suite à une erreur de dossier, il se retrouve dans le département des adultes. Il va rencontrer plusieurs d’entre eux, bien plus fous que lui !

Mon petit avis : Un gros coup de coeur la première fois que j’ai vu ce film. Franchement, je ne m’attendais pas à apprécier autant ce film. J’avais pourtant lu de bonnes critiques, bien que le film n’est pas eu le succès escompté. Pourtant, j’ai trouvé cette comédie dramatique touchante, drôle mais aussi poignante. Même si le scénario est banale, parfois bancale et un peu simpliste, le casting et les dialogue donnent un poids non-négligeable à ce long métrage. Les acteurs sont divins, les personnages sont juste incroyables et attachants. Le film porte un regard sur la dépression, mais sans jugement. L’action se déroule presque exclusivement dans un hôpital psychiatrique. C’est piquant sans être mélodramatique. Ce n’est pas un grand film mais c’est un véritable bol d’air qui vous mettra de bonne humeur. 

C’est ainsi que se termine la douzième édition de la rubrique Culture Ciné ! J’espère que cette petite sélection vous a plu ! A très vite pour le prochain épisode ! Et n’oubliez pas de me donner votre top 5 à vous ! 😀

A propos RockAndStone 561 Articles
Charlie - Rockandstone, passionnée de musique et amoureuse des livres. #TeamRonWeasley

4 Commentaires

  1. Coucou Charlie 🙂
    Dans ta liste je n’ai vu que Muriel, grâce à toi d’ailleurs ( tu me l’avais conseillé 😉 ) et j’ai beaucoup aimé.
    Sinon je note Bliss et Crasy, stupid, love qui me tentent beaucoup.
    Bonnes révisions et bonne semaine 🙂
    Bises.

    • Hello Fany 😀
      Aaah Muriel, c’est un classique ! Personnellement, je ne m’en lasse pas ^^
      J’espère que Bliss et Crazy Stupid Love te plairont aussi. Tiens moi au courant surtout 😀

      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.