Lombres de China Miéville

Lombres china miéville

Broché : 565 Pages

Éditeur : Pocket  (11 octobre 2012)

Langue : Français

ISBN-10 : 2266215515

ISBN-13 : 978-2266215510

Prix Éditeur : 9,10 Euros

Son résumé : Zanna et Deeba mènent une vie bien rangée, de celles que l’on souhaite à bon nombre d’adolescentes de la middle class, partagées entre une famille sans problème, des études studieuses et une bande de copines. Les deux amies sont inséparables jusqu’au jour où quelques faits anormaux perturbent leurs habitudes.
Ça commence par un renard peu farouche et par une inscription, sous l’arche d’un pont, proclamant : « Zanna for ever ». Mauvaise blague ou signe annonciateur d’une révélation à venir ? Le duo n’a pas le temps de se poser la question car déjà les événements prennent une tournure plus inquiétante. Un étrange nuage aux propriétés incapacitantes provoque un accident et un parapluie usagé, apparemment vivant, vient se coller à la fenêtre de la chambre de Zanna pour l’espionner pendant la nuit.
Spontanément, les deux copines entreprennent de suivre ce pépin hors norme, ce qui les conduit à franchir fortuitement le zarbe, le voile séparant Londres de Lombres, sa version alternative cachée.

Mon avis :
 
Lombres… Quel drôle de titre me direz-vous ! Et là couverture est plutôt bizarre elle aussi non ? J’ai passé beaucoup de temps à la regarder, car comme dans le livre chaque petit détail est important ! Avant de continuer cette chronique,je tenais à remercier les Éditions Pocket qui m’ont permis de chronique ce livre.

 

Nous allons suivre la folle aventure de Deeba et Zanna qui vont être propulsées à Lombres, une sorte de Londres totalement décalée et loufoque ; alors accrochez votre ceinture car ça va remuer !

 

Ce livre est perturbant aux premiers abords… J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire mais je pense que c’est à cause du monde imaginé par l’auteur en lui-même. Comment penser qu’une bouteille de lait puisse avoir des « sentiments » ? Mais une fois le monde de Lombres «apprivoisé » j’ai passé un très bon moment.

 

Miéville a créé un monde magnifiquement complexe et en même temps simple. Tout ce dont on ne veut plus à Londres finit à Lombres, et les meilleures idées de Lombres atterrissent à Londres ! Mais en plus de ça, les habitants de cette ville miroir sont justement fascinants ; rien que pour voir ça de mes yeux je serai prête à affronter une dame-jeanne !

 

Il faut que vous sachiez qu’une fois que vous aurez pris vos marques avec ce livre, il est difficile de le lâcher, on veut savoir qui remportera la bataille ! La Schwazzy ? Le Smog ? Et même si  ce roman fait  près de 600 pages, on ne s’ennuie que rarement durant sa lecture. Par moment certains passages sont un peu longs, mais c’est quand même rare !

 

Et le petit plus du livre, qui fait toujours plaisir et qui aide surtout, vu la complexité du récit, sont les petites illustrations qui sont glissées dans les chapitres ! Ça m’a vraiment permis de visualiser certaines choses plus précisément que je ne l’aurai fait sans ! Et je tiens à tirer mon chapeau à l’illustrateur qui a su par ses dessins, m’apporter une petite touche de bizarrerie supplémentaire !

 

Le retournement de situation du livre m’a beaucoup surprise, je ne m’y attendais pas du tout. Il faut dire que je pensais que l’histoire, était toute tracée : une gentille sauveuse contre un méchant. Mais China Miéville, en a décidé autrement,; l’auteur nous fait croire que nous avons raison pour au final, tout faire basculer et nous amener sur un chemin parallèle que nous n’aurions pas soupçonné au début.

 

Niveau personnages, je ne pourrai pas parler de tout le monde car il y en a tellement ! Entre les héros principaux, les fantômes, les déchets, le smog et j’en passe ; on y passerait des heures ! Mais je peux vous dire ceci : chaque personne rencontrées dans ce roman ont un petit quelque chose qui les rend spéciales. A vous de découvrir quoi !

 

Pour le style de l’auteur, je n’ai rien de particulier à dire, hormis qu’il est efficace. Il est simple mais vu la complexité du monde, si le style avait été trop lourd ça n’aurait pas fonctionné, je pense ! Mais j’aurai  aimé être une petite souris le jour où China Miéville a eu l’idée de créer Lombres ; ça a du être quelque chose !

 

Pour finir, j’ai passé un bon moment avec ce livre, et si vous aimez les histoires qui vous font voyager, alors foncez !
 
La petite citation qui fait plaisir :
 

C’était quoi? souffla Deeba.
– Sais pas.
– Tu devrais. C’est pas moi qui ai été shwazzée. Tu me déshwazzes, là.
– Ecrase.
– Eshwazze toi-même!

 


Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI
 

 

2 Commentaires

  1. Curieuse, c’est ce que je ressens en lisant ton avis… tout me titille ! La couverture qui est très intrigante, ton avis qui donne bien envie de découvrir cet univers !!! Possiblement un +1 dans ma wishlist !!!! Bisous xox

2 Rétroliens / Pings

  1. C’est lundi ! Que lisez-vous ? [79] « Take A Book
  2. Lombres « Take A Book

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*