Mademoiselle La Curieuse de Julia Quinn

Il y a quelques mois, j’avais lu le premier tome : Les Carnets de Miranda, et même si j’avais beaucoup apprécié ma lecture de ce dernier, je n’avais pas forcément trouvé ce livre sortant du lot. Il s’agissait d’un bon Julia Quinn, mais sans plus. Malgré tout, j’ai voulu prendre mon temps avec le second. Le conserver et le déguster (non il ne s’agit pas d’un bon vin mais les effets sont presque identiques 😉 ). Toutefois, Samedi, j’ai craqué et j’ai commencé ma lecture pour la terminer hier au soir.

Bevelstoke Tome 2 : Mademoiselle La Curieuse de Julia Quinn

 

Broché: 338 pages
Editeur : J’ai Lu (4 juillet 2012)
Collection : J’ai lu Aventures & Passions
Langue : Français
ISBN-10: 2290039985
ISBN-13: 978-2290039984
Prix Éditeur: 6,60 Euros

Son résumé :
Ex-soldat, sir Harry Valentine se cantonne désormais à des travaux de traduction pour le ministère de la Défense, jusqu’à ce qu’on lui confie une mission inattendue : le prince Alexei, soupçonné d’être un espion bonapartiste, courtise depuis peu lady Olivia Bevelstoke, la voisine de Harry.

II faut absolument contrecarrer cette idylle. Par pur patriotisme, Harry accepte de jouer les prétendants auprès de cette petite peste qui l’épie derrière les rideaux de sa chambre.

Mais lorsqu’il se retrouve dans le rôle du rival face au fringuant Russe, il découvre tout à coup que sa jalousie est bien réelle !

Mon avis :

Le livre commence fort, sur l’enfance désastreuse du héros avec un père ivrogne et une mère aux abonnés absente.  Ecoeuré par l’attitude honteuse, de sa famille, le jeune Harry Valentine, décide de devenir soldat et de partir à la guerre avec son cousin Sebastian Grey.

Quelques années plus tard, Harry, est revenu du continent, et est devenu traducteur (il parle couramment le Français et le Russe) pour le compte du Ministère de la défense Britannique. Alors qu’il était, comme à son habitude, en train de traduire des documents top secret, il découvre avec stupeur, qu’il est espionné par sa jeune voisine : Lady Olivia Belvestoke. La sœur de Turner (héros du premier tome).

Effectivement, Olivia, a entendu par des amies que ce dernier aurait assassiné sa fiancée. Curieuse, Olivia s’improvise espionne, mais est vite démasquée( à son insu) par celui qu’elle espionnait. Harry, bien décidé à faire comme si de rien n’était, se retrouve vite pris de court lorsqu’on lui demande de surveiller les agissements d’un Prince Russe en vadrouille dans le royaume. Ce dernier serait un partisan de Bonaparte, et sur le point de séduire la belle Olivia. On lui demande donc, par la même occasion, d’assurer la sécurité de la belle dont le père est influent à la cour.

Quand Harry Rencontre S… Olivia

Leur première rencontre (lors d’un bal)sera houleuse et pleine de mordant. Les deux jeunes gens, ayant des préjugés très arrêtés sur l’autre, mais bien vite il se rendront compte qu’ils aiment converser ensemble. Alors que Harry, doit faire des efforts pour entrer dans la vie de la jeune femme, il lui offre un livre au récit bien étrange et fort hilarant. Olivia, qui déteste les romans, et préfère largement les nouvelles plus terre a terre d’un journal, est bien décidé à ne pas le lire. Mais étant curieuse, elle finira par se laisser tenter.

Roméo et Juliette

Grâce à ce roman plus ou moins étrange, les relations entre Olivia et Harry, son voisin , prendront une tournure plus engageante et amusante pour nous autres commun des lecteurs…

Effectivement, c’est par une discussion par balcon interposé sur ledit livre, qu’il finiront par s’apprécier ! Je dois avouer que ce fut un moment fort et cocasse, renouvelé bien des fois! Entre temps, Olivia devra faire bonne mesure auprès du Prince Alexei qui semble hautain et vraiment peu commode. Heureusement, elle pourra compter sur le soutient de Harry dans ces entretiens non désirés. Ce qui arrange ce dernier dans son entreprise de surveiller le Russe et de protéger cette dernière des attentions de celui ci. Mais en ressortiront-ils tous indemne ?

Mlle Butterworth et le baron fou

Est le titre de ce roman gothique qui fera plus d’un contaminé… Aussi surprenant soit-il, ce livre, servira de fil conducteur à une partie de la trame de l’histoire de Madame Quinn. Mais je ne vous en dit pas plus, car je risquerai de vous gâcher votre lecture.

Sachez juste que ce roman est tout à fait jubilatoire ! Si j’avais encore des doutes sur la force de narration de Julia Quinn, franchement ces doutes se sont tout à fait envolés avec « Mademoiselle La Curieuse« . Elle a sons style bien à elle et identifiable entre toutes !

Ce livre est bon, il est frais, amusant avec des personnages tous aussi truculents les uns que les autres. Une histoire d’amour sous forme de comédie romantique, avec tout ce qu’il faut pour vous faire passer un agréable moment et oublier tout vos soucis !

Vos serez juste déçues de tourner si rapidement la dernière page et, sans doute, tout comme-moi, vous vous demanderez pourquoi se livre se finit-il aussi vite ?!

Une romance à l’humour décapant qui en charmera, je suis certaine plus d’une ! Un second tome beaucoup plus léger et impertinent que le premier. Autant, » Les Carnets de Miranda« , était beaucoup plus terre à terre, avec une nuance de

drame, autant ici c’est l’humour qui prévaut, et qui donne le ton à l’histoire. Et il y a même une très très légère allusion à son autre série phare : Les Bridgerton (que j’adore mais il y a du bon comme du moins bon).

Voilà pour moi, une nouvelle romance coup de cœur ! J’aime le style de Julia Quinn, j’aime « Mademoiselle la curieuse » !

A lire absolument !!

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

 
A propos Artemissia 4084 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». 3 enfants, passionnée de lecture. Aime être transportée dans d’autres univers grâce aux livres.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*