Le Pays des Contes T5 : L’odyssée imaginaire de Chris Colfer

L’Homme masqué a réussi : le Pays des contes est tombé sous la coupe de sa terrible armée. Face à lui, les jumeaux Alex et Conner n’ont plus qu’une seule arme, peut-être la plus puissante : leur imagination.

:star: Le Pays des Contes T5 : L’odyssée imaginaire de Chris Colfer

Nombre de page : 391 pages
Tranche d’âges : 9 – 12 années
Éditeur : Michel Lafon
Date de sortie : 8 juin 2017
Langue : Français
ISBN-10: 2749932785
ISBN-13: 978-2749932781
Prix éditeur : 16,95€
Disponible sur liseuse : Oui

De quoi ça parle ?

L’Homme masqué a réussi : le Pays des contes est tombé sous la coupe de sa terrible armée. Face à lui, les jumeaux Alex et Conner n’ont plus qu’une seule arme, peut-être la plus puissante : leur imagination.
Tous deux se lancent alors à travers les histoires inventées par Conner en quête d’une armée de pirates, de cyborgs, de superhéros ou encore de momies, pour arrêter l’Homme masqué. Et même si l’adolescent est leur auteur, rien ne dit que ses personnages ne se rebifferont pas contre lui !
Mais un complot plus terrible encore se trame dans l’ombre. Un complot qui pourrait bien noircir la magie de tous les mondes à jamais…

:star: Mon avis :

Ce tome 5 fait suite directement au tome 4. Les jumeaux qui ont réussi à s’échapper vont devoir retrouver les textes de Conner pour former leur propre armée et vaincre ainsi l’armée de la littérature formée par l’Homme Masqué. Ce qu’ils ne savent pas, c’est que les méchants et alliés de ce dernier ont réussi un coup d’état en le destituant du trône qu’il s’était lui-même créé.

Il n’y a aucun temps mort dans ce nouvel opus des aventures du Pays des Contes. Chris Colfer tente d’aller toujours plus loin en nous faisant retomber en enfance, et ce, pour notre plus grand plaisir. 

Tout comme pour les précédents, nous suivons plusieurs protagonistes différents. Une nouvelle fois, les barrières de l’impossible sont franchies avec un certain brio. Ainsi, Conner et Alex vont se retrouver dans de nouvelles histoires créées par Conner lui-même pour tenter de rallier ses personnages à leur cause. Bien qu’intéressant, j’avoue avoir moins apprécié ces parties-là de l’histoire même si Alex et le lecteur découvre que Conner a une imagination sans doute trop fertile en matière créations de vilains monstres.

Il y a pas mal de rebondissements aussi dans ce tome et bien sûr, c’est toujours un plaisir de retrouver les protagonistes des récits précédents.

L’Odyssée Imaginaire nous embarque dans des histoires à travers d’autres histoires. Le côté féerique que j’aimais beaucoup a fait place à quelque chose de plus sombre, de plus malsain je trouve. L’imaginaire enfantin semble laisser, peu à peu, la place à un monde plus noir plus « cauchemardesque », dirai-je. J’avoue que les méchants créés par Conner ont de quoi faire peur ! Quant à l’Homme Masqué, le méchant des tomes précédents, est aussi sombre qu’il semblait le supposer.
Quant à la fin, elle m’a laissé les yeux un peu ronds de stupeur. Mais jusqu’où Cris Colfer va-t-il nous emmener ? 

J’ai l’impression que plus nous avançons dans les tomes et plus le style et l’ambiance « bonne enfant » se perd pour partir vers des horizons moins colorés. Je ne déteste pas, mais j’ai peur qu’au final cela finisse par nous perdre. À voir. La fin se termine par un sacré cliffhanger et j’ai très hâte de voir comment tout cela va évoluer.

Une chose est certaine, c’est que cette épopée me plaît toujours autant. La plume de Chris Colfer est toujours autant addictive et on embarque très facilement dans ces histoires. Il va falloir être patient quant à la suite, mais je serai au rendez-vous. C’est dit. 

Acheter de livre sur Amazon


:star: Chroniques des tomes précédents



 
A propos Artemissia (Julie F) 4107 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*