Photophobia de Tom Becker

Quand ils arrivent dans la ville de Saffron Hills, Darla et son père sont bien décidés à prendre un nouveau départ. Malheureusement, Darla s’intègre difficilement dans son lycée, où tous les élèves sont obsédés par les selfies, les grosses voitures et les concours de beauté. Sa situation ne fait qu’empirer quand elle commence a avoir des visions qui la projettent dans le corps d’un meurtrier qui semble s’attaquer à des étudiants de son campus.

:star: Photophobia de Tom Becker

Nombre de page : 288 pages
Editeur : Editions Milan
Date de sortie : 3 mai 2017
Collection : Littérature ado
Langue : Français
ISBN-10 : 2745983989
ISBN-13 : 978-2745983985
Prix éditeur : 14,90€
Disponible sur liseuse : Oui

De quoi ça parle ?

Quand ils arrivent dans la ville de Saffron Hills, Darla et son père sont bien décidés à prendre un nouveau départ. Malheureusement, Darla s’intègre difficilement dans son lycée, où tous les élèves sont obsédés par les selfies, les grosses voitures et les concours de beauté. Sa situation ne fait qu’empirer quand elle commence a avoir des visions qui la projettent dans le corps d’un meurtrier qui semble s’attaquer à des étudiants de son campus.

:star: Mon avis :

Dès le départ, j’ai été happée par ce titre qui a été loin de me laisser indifférente. J’ai toujours aimé les thrillers et je dois dire que celui-ci, même s’il cible les adolescents, était particulièrement bien amené.

Le prologue commence par l’assassinat d’une jeune fille par un garçon de son lycée, puis nous nous retrouvons dans le présent avec Darla, l’héroïne. La jeune fille vit une vie de cavale avec son père, un bon à rien, bonimenteur de surcroit qui passe son temps à fuir les ennemis qu’il se fait dans toutes les villes où ils s’arrêtent. Autant dire qu’elle n’a jamais eu une vie stable. Toutefois, son père prendra le temps de s’arrêter à Saffron Hills et l’impensable se produira quand il décidera d’y rester un moment. Darla va donc fréquenter le lycée du coin. En même temps qu’ils s’installent va alors se produire une série de meurtres qui n’est pas s’en rappeler ceux d’il y a plus de 20 ans. Mais le meurtrier est mort depuis un moment. Inexplicablement, Darla voit, ce que ce nouvel assassin voit. 

J’ai adoré l’ambiance du livre, la manière dont Darla va rencontrer les différents protagonistes du récit. L’auteur, à travers son histoire, semble pointer du doigt la beauté superficielle et éphémère. Les meurtres visent les plus belles personnes de Saffron Hills. Une course contre la montre pour Darla et ses nouveaux amis pour tenter de démasquer le tueur va alors commencer tandis que son père tente de combattre ses addictions.

Impossible de m’ennuyer avec Photophobia. L’action et les rebondissements m’ont tenu en haleine jusqu’au bout. La plume de Tom Becker est agréable à suivre et terriblement addictive. Le suspense est bien entretenu jusqu’à la toute fin. J’avoue, je n’ai pas trouvé le coupable même si je brûlais.

Mon seul regret dans tout ça, est le fait qu’on ne sait absolument pas pourquoi Darla avaient ses visions. Enfin, on finit par comprendre, mais rien n’explique ce phénomène perturbant.

Un roman YA sombre et addictif qui ravira les fans de thrillers.

Acheter ce livre sur Amazon

 
A propos Artemissia (Julie F) 4107 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

6 Commentaires

    • Il est vraiment sympa. c’ets pour les ados alors il y a quelques raccourcis et facilité , mais dans l’ensemble, il est vraiment bon autant pour les plus jeunes que les adultes.

  1. J’ai beaucoup aimé aussi ! Je n’ai pas réussi à trouver quoi dire de pertinent dessus, cependant, donc je n’ai pas fait de chronique dédiée. Mais c’est une lecture assez addictive 😮

    • Oui, il est bien, que ce soit du point de vue de l’ambiance ou de la trame narrative qui sait tenir le lecteur en haleine, et chose importante : le lecteur ne trouve pas trop facilement le dénouement. J’avais pleins de pistes , mais pas celle là. J’ai aimé être surprise. Ca fait du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*