L’affaire Jennifer Jones de Anne Cassidy

Jennifer Jones avait 10 ans quand elle a tué l’une de ses camarades de classe, volontairement, à coups de batte de base-ball. Elle a maintenant 20 ans, elle sort de prison. Les services sociaux la prennent en charge sous une nouvelle identité pour la protéger. Tout lui est possible, en principe : travailler, voyager, aimer. Mais comment faire face à la vie ? Comment mentir en permanence ? Comment échapper aux journalistes qui la traquent ? Comment survivre à une telle horreur ?

:star: L’affaire Jennifer Jones de Anne Cassidy

Nombre de page : 366 pages
Editeur : Editions Milan
Date de sortie : 19 avril 2017
Collection : Littérature ado
Langue : Français
ISBN-10 : 2745991035
ISBN-13 : 978-2745991034
Prix éditeur : 15,90€
Disponible sur liseuse : Non

De quoi ça parle ?

Jennifer Jones avait 10 ans quand elle a tué l’une de ses camarades de classe, volontairement, à coups de batte de base-ball. Elle a maintenant 20 ans, elle sort de prison. Les services sociaux la prennent en charge sous une nouvelle identité pour la protéger. Tout lui est possible, en principe : travailler, voyager, aimer. Mais comment faire face à la vie ? Comment mentir en permanence ? Comment échapper aux journalistes qui la traquent ? Comment survivre à une telle horreur ?

:star: Mon avis :

J’étais curieuse de découvrir cette histoire. L’affaire Jennifer Jones nous plonge dans un récit sombre dans lequel une jeune femme se débat avec son passé. Pourquoi Jennifer Jones a-t-elle tué sa camarade de classe ? Est-elle une véritable meurtrière ? Au fur et à mesure de ma lecture, je n’arrêtais pas de me poser une multitude de questions à son sujet et sur ce qu’elle avait commis.

Pour bien comprendre de quoi il en retourne, nous avons de fréquents retours en arrière sur le passé de Jennifer qui est devenue Alice entre-temps pour plus d’anonymat(ce n’est pas un secret). Au fur et à mesure que nous lisons, on comprend vite que c’est une petite fille qui n’a absolument pas eu une enfance heureuse. Élevée par une mère (que j’avais envie de secouer comme un prunier devant son je-m’en-foutisme évident) plus souvent absente que présente qui ne lui donnera aucune affection, puis abandonnée à sa grand-mère (comme un vieux paquet dont ne peut se débarrasser facilement) qui ne l’aime pas plus, pour finir un temps en foyer d‘accueil.

On se prend vite d’affection pour elle malgré tout ce que nous savons, malgré ce meurtre qu’elle a bien sûr, commis. J’ai trouvé que nous avions un peu la place des jurés ici. L’avocat invisible, c’est le narrateur omniscient du récit. On apprend beaucoup de choses sur le passé de l’adolescente, puis sur son présent. Elle semble plus posée, plus réfléchie. Ses relations avec les gens qui l’entourent sont récentes, et elle semble prête à tourner la page.

Je me suis demandée plus d’une fois où l’histoire allait m’emmener. La plume d’Anne Cassidy est agréable et son récit, très prenant. J’ai vraiment apprécié ma lecture qui se termine sur une fin ouverte. Finalement, beaucoup de mes questions n’auront pas trouvé de réponses et je reste quand même un peu frustrée et sur ma faim.

L’affaire Jennifer Jones fut une lecture agréable, vraiment, qui m’a surprise de manière positive. Je recommande ce petit roman si vous aimez le suspense et les histoires compliquées.

Acheter ce livre sur Amazon

A propos Artemissia 3969 Articles
Créatrice et responsable du webzine "Songe d'une nuit d'été". 3 enfants, passionnée de lecture. Aime être transportée dans d'autres univers grâce aux livres.

8 Commentaires

    • C’est un très bon roman. J’ai eu un petit moment d’incertitude ne sachant pas où nous allions, mais clairement cela parle de la reconstruction du jeune femme après un terrible drame. Est-elle vraiment coupable, avait-elle des circonstances atténuantes… Finalement, ce récit nous pose pleins de questions. Et nous ? Saurions-nous lui donner une seconde chance avec tout ce que nous avons appris ? J’adore ce genre de roman 🙂

  1. Très belle chronique ma Déesse qui rend hommage au livre ! 🙂

    Je l’ai lu aussi et je dois dire que cette lecture m’avait perturbée parce que j’ai trouvé ce roman très dur. Pourtant, j’avais adoré. J’ai trouvé qu’il sortait de l’ordinaire pour un roman qui s’adresse à de jeunes lecteurs. En tout cas, je constate que je ne suis pas la seule à avoir été frustrée par cette fin !

    • Pour te dire, il y a un second tome. Mais Milan a décidé de ne pas le publier car apparemment il est vraiment très mauvais et pas à la hauteur du premier. finalement, j’aime aussi l’idée de cette fin ouverte. A nous d’imaginer la destinée de Jennifer Jones.

      • Ah bah tu m’apprends quelque chose. Puis, à vrai dire, je ne vois pas ce que pourrais apporter un tome 2 ..
        Je suis bien de ton avis, cette fin ouverte frustrante permet de se faire, nous-même, notre fin 🙂

Laisser un commentaire