Dragon Blood, tome 1 de Anthony Ryan

Broché : 672 pages
Éditeur : Bragelonne
Date de parution : 17 mai 2017
Collection : Fantasy
Langue : Français
ISBN-13 :979-1028102593
Disponible sur liseuse : Oui

Prix éditeur : 25€00

Son résumé :

À travers les vastes territoires contrôlés par le Syndicat du Négoce d’Archefer, rien n’est plus prisé que le sang des dracs. Ponctionné à même leurs veines, il est distillé en élixirs capables d’accorder d’incommensurables pouvoirs aux rares hommes et femmes connus sous le nom de Sang-bénis.

Mais une menace croissante pèse sur le Syndicat : les lignées de dracs s’affaiblissent peu à peu. S’ils viennent à s’éteindre, la guerre qui couve avec l’Empire corvantin voisin ne manquera pas d’éclater. Le dernier espoir du Syndicat réside dans la découverte d’une rare variété de drac, bien plus puissante que toutes les autres.

Claydon Torcreek, voleur de bas étage et Sang-béni clandestin, est enrôlé de force par le Protectorat et envoyé dans les entrailles du continent primitif d’Arradsie, sur la piste de cette créature légendaire. Lizanne Lethridge, vénéneuse espionne, doit quant à elle braver tous les dangers afin de mener à bien sa mission en territoire ennemi. Enfin, Corrick Hilemore, sous-lieutenant à bord d’un croiseur d’Archefer, se lance à la poursuite de dangereux pirates, sans se douter du péril qui le guette aux confins du monde.

Emportés par la valse des destins et des empires, du connu et de l’inconnu, tous trois devront lutter de toutes leurs forces pour inverser le cours de la guerre qui se profile… ou bien périr dans son sillage.

Mon avis :

Le premier tome de la série Blood Song a été l’une de mes meilleures lectures en Fantasy et l’une de mes meilleures amies a complètement encensé la trilogie entière, pourtant, ce premier tome de Dragon Blood est en-dessous pour moi et si le récit n’est pas mauvais, j’ai trouvé qu’il souffrait de quelques défauts qui ont parfois gâché le plaisir de ma lecture.

Pourtant, loin d’être mauvais, l’univers qu’à construit ici Anthony Ryan est juste… Bluffant. Assez improbable certes, mais incroyable riche malgré tout. De fait, j’ai pris un plaisir fou à m’y perdre et à retrouver la capacité de l’auteur à nous embarquer dans des romans qui sont de vraies briques (670 pages écrit petit pour un grand format, c’est dément!), mais qui n’en demeurent pas moins passionnants. Bourré d’action (avec des batailles épiques, comme on les aime en Fantasy), Le Sang du Dragon est un roman dont on ne voit pas les pages se tourner tant on les dévore.

Anthony Ryan a su renouveler son style, mais aussi faire évoluer à quelque part la Fantasy en nous proposant quelque chose de neuf, d’innovant et de très réussi. Alors certes, cela est un peu déroutant au départ, mais finalement, on entre vite dans le jeu de l’auteur et on prend un plaisir fou à découvrir cet univers, sa complexité, sa magie et ses particularismes. Un challenge réussi pour cet auteur qui a décidément un talent fou pour nous proposer des histoires pleine d’originalité et qui sont passionnantes. Car, ne l’oublions pas, il s’agit ici d’un tome et pourtant.. Il n’est pas question de s’ennuyer!

En effet, malgré quelques passages que j’ai trouvé parfois un petit peu long, le vrai problème pour moi s’est trouvé du côté des personnages. Et notamment du côté de Clay qui… M’a juste profondément exaspéré tout le long. Je n’ai pas réellement compris son intérêt dans cette histoire et j’ai trouvé qu’il y avait un réel problème avec lui : on nous le décrit comme un personnage fort et endurci, et pourtant plus on avance, plus à l’impression qu’il n’est qu’un lâche. En revanche, Corrick Hilemore, sous-lieutenant de son état, est probablement LE personnage chouchou de cette série Son côté militaire strict est très représenté et j’ai adoré suivre son histoire. De fait, il me tarde de le retrouver !

Cependant, le gros point fort reste vraiment dans la structure de l’univers et ce qui le constitue, et tout particulièrement la façon dont on nous parle de la magie et les conséquences qu’elle a. Je ne veux pas trop en dire, mais sachez qu’il s’agit de quelque chose d’unique donnant lieu à une espèce de mélange entre la Fantasy et la Dystopie et c’est tellement brillant que l’on se demande pourquoi personne n’y avait pensé avant. Un roman à lire à tout prix puisque malgré ses défauts (Clay et quelques longueurs), le roman n’en demeure pas moins passionnante. Il me tarde déjà de lire la suite alors même qu’elle ne paraîtra chez nos voisins britanniques qu’à la fin du mois de juin… Longue sera attente donc!

Acheter ce livre sur Amazon

 
A propos Chouquette 345 Articles

Chouquette, chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été. Dévoreuse de livres et séries télé, accro à James Bond et Harry Potter. Le reste du temps, je suis étudiante en Droit et photographe amateur :)

2 Commentaires

  1. Ca fait un moment que j’ai envie de découvrir cet auteur, justement j’ai vu passer ce tome-ci en librairie. Est-ce qu’il faut avoir lu Blood Song avant ou c’est complètement indépendant ?

    • C’est totalement indépendant 🙂 Et pour commencer, je te recommande plus Blood Song. Comme il est paru en poche, si tu n’aimes pas, la « perte » est moindre on va dire et le récit avec tellement WAOUH que voilà : Blood Song en 1er 😉

1 Rétrolien / Ping

  1. Songe d'une Nuit d'été - Ce qu’il s’est passé sur Songe – Semaine#6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*