Entre chiens et loups de Malorie Blackman

:star: Entre chiens et loups de Malorie Blackman

Nombre de pages :  416 pages
Editeur :  Le Livre de Poche Jeunesse
Date de sortie :  19 avril 2017
Langue :  Français
ISBN-10:  2017010154
ISBN-13:  978-2017010159
Prix Editeur :  7,90€
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s’affrontent à coups de lois racistes et de bombes.
C’est un monde où Callum et Sephy n’ont pas le droit de s’aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d’un rebelle clandestin…Et s’ils changeaient ce monde ?

:star: Mon avis :

Cette série, cela fait des années que je veux la commencer, c’est presque une honte pour moi de la lire que maintenant alors que j’adore la dystopie et la jeunesse. Sa sortie en poche dans la collection Le livre de poche Jeunesse est donc pour moi la meilleure occasion pour me lancer dans la lecture de Entre chiens et loups, là je n’avais plus d’excuses !

Dans ce roman, nous sommes dans un tout autre monde, un monde où ce sont les blancs qui subissent la ségrégation et où ce sont les noirs qui dominent la société. En fait on retrouve complètement le clivage noir-blanc qui a existé et qui persiste encore dans notre société, mais avec une inversion des rôles. Je trouvais l’idée particulièrement intéressante quand j’ai commencé ce roman, mais en fait cela ne change rien à la situation. Que ce soit les noirs ou les blancs la classe dominante, cela reste une situation affreuse et injuste, car due seulement à une différence de couleur de peau. Dans ce roman, finalement l’auteur montre ce qu’on vécut et ce que peuvent encore parfois vivre les peuples dominées, en prétextant un autre monde où l’ordre des choses serait inversé. Vu que c’est un roman destiné à la jeunesse, c’est encore plus intéressant pour montrer ce qu’est le racisme et qu’il peut malheureusement s’appliquer à tout le monde et que tout est dû à un rapport de force, malheureusement.

Ensuite, pour vraiment passer au cœur de l’histoire, il faut que je vous parle de Sephy et de Callum qui sont nos deux héros que nous allons suivre dans ce tome, de l’adolescence à l’âge quasi-adulte. Sephy est noire et fille d’un ministre. Callum est blanc et fils de l’ancienne femme de ménage des parents de Sephy. Déjà, il y a un véritable fossé entre eux, crée par la société injuste dans laquelle ils vivent. Pourtant ils ont grandi ensemble et sont devenus meilleurs amis et même un peu plus. C’est leur relation qui va être au centre du récit ainsi que leur passion plus qu’évidente malgré tout ce qui les sépare. J’ai trouvé leur duo absolument attendrissant mais aussi crève-cœur par moments tellement tout fait qu’ils doivent s’éviter et se repousser. Les deux sont vraiment très attachants, même si ils sont finalement très différents et en plus on les voit changer au fil du roman, vu que le premier tome se passe sur plusieurs années.

Le roman est clairement addictif, il est pourtant loin d’être court, il fait bien 400 pages, mais j’ai l’impression que tout s’est déroulé très vite. Les chapitres sont courts et tout s’enchaîne vite, j’ai été rapidement emportée par le cours des choses. Dès le début les émotions sont très dures dans ce roman, l’auteur n’épargne ni ses personnages et encore moins ses lecteurs. J’ai été pris aux tripes par l’injustice de leur société et la violence des mots et des gestes que l’on peut trouver dans ce roman, qui pourtant montre une réalité qui a existé et qui doit encore sûrement exister aujourd’hui. C’est vraiment un roman qui chamboule et qui ne m’a pas laissé indifférente pour ma part.

Ce roman est d’une justesse remarquable et aborde un sujet très fort au sein d’une dystopie très bien mené. Ce n’est que le premier tome et j’ai très hâte de lire la suite, le second tome en poche sort en août et je serais au rendez-vous, surtout après la fin qui m’a littéralement brisé le cœur…

Acheter ce livre sur Amazon

 
A propos Littlepadfoot 156 Articles
Chroniqueuse sur Songe d'une nuit d'été depuis août 2014. Future libraire, je lis de tous les genres avec une prédilection pour la littérature contemporaine, le thriller, le New Adult et le Young Adult.

22 Commentaires

    • Hihi chouette, ça veut dire que j’ai atteint mon objectif 😀 Pourtant j’en ai eu du mal à l’écrire cette chronique x_x

  1. Je les ai lus à leur sortie, et j’en ai gardé un sacré souvenir !! Une saga vraiment marquante de mon adolescence 🙂 (Je confirme, la fin du 1 me hante encore haha) J’espère que ça va te plaire jusqu’au bout, personnellement j’ai tout adoré, particulièrement le tome 3 🙂

  2. J’ai lu les 2ers tomes de cette série, j’ai versé quelques larmes, et il va falloir que je me mette vite a lire la suite

  3. J’ai lu un premier livre de Malorie Blackman qui était Boys don’t cry, et il m’avait fait verser des larmes, m’avait retourné, et depuis j’avais vraiment envie de lire ce roman-ci ! Ton avis m’a conforté dans mes envies et du coup j’ai demandé à l’avoir dans ma prochaine box livresque.

    • Héhé, j’espère qu’il te plaira alors si tu le lis prochainement, en plus maintenant c’est petit budget y’a plus d’excuses 😀

  4. Cette série de livres est tellement magnifique ! Je n’arrive jamais à vraiment trouver les bons mots pour la décrire, j’aimerais qu’un maximum de monde lise cette série, parce qu’elle montre la réalité du racisme et qu’elle est emplie de A à Z d’émotions hyper fortes et dures comme tu le dis. Une série que je n’oublierais sûrement jamais ! Et dire que j’ai failli ne pas la lire à cause de l’ancienne couverture et du résumé assez vague du bouquin sur la quatrième de couverture, je ne regrette absolument pas le moment durant lequel, au CDI de mon collège, je me suis dit « Donnons-lui sa chance » !

    • C’est exactement ce que je ressens ! Je trouve ça vraiment bien en plus qu’un roman aussi juste existe en jeunesse et sans faire quelque chose de forcément moraliste ou manichéen.

  5. J’ai pleuré comme une petite crotte à la fin de ce tome, et le tome 2 m’a fait le même effet. Cette série est juste magnifique, poignante. J’ai le reste à lire, mais je ne suis pas sûre que mon petit coeur va tenir !

    • Une petite crotte, c’est trop mignon dis comme ça :3 Oh moi j’ai hâte au contraire, mais j’ai tout l’été pour m’en remettre déjà ^^

1 Rétrolien / Ping

  1. Songe d'une Nuit d'été - Ce qu’il s’est passé sur Songe – Semaine#6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*