Publicités
LES NEWS >

Destins d’exception (intégrale)

Destins d’exception (Intégrale), Collectif

Nombre de pages : 416 pages
Editeur : Harlequin
Date de sortie : 1er avril 2017
Langue : Français
ISBN-10 : 2280376806
ISBN-13 : 9782280376808
Prix éditeur : 7,90 €
Disponible sur Liseuse : Oui

De quoi ça parle ?

Pour t’avoir dans mes bras, de Amy Andrews

Claire n’a qu’un seul rêve : créer un centre de naissance au sein de l’hôpital où elle travaille. Un projet qui se concrétise quand sa direction accepte, à condition qu’elle engage un obstétricien. Et qui d’autre que le séduisant Campbell Deane pour occuper le poste ? Toutefois, Claire hésite, car Campbell semble plus intéressé par elle-même que par le projet…

Le destin d’Alice, de Carol Marinelli

Pour Alice Masters, un stage d’internat au service de chirurgie du Melbourne City Hospital est la dernière étape avant d’obtenir son titre de médecin. Mais son patron, Jeremy Foster, acceptera-t-il dans son équipe une femme enceinte de six mois ?

Après une nuit avec lui, de Meredith Webber

Pour mettre fin aux sarcasmes de son ex-femme, le Dr Fraser McDougal demande à Amelia Peterson, une infirmière de son service, de tenir le rôle de sa petite amie le temps d’une soirée. Une mission qu’elle va accomplir au-delà de ses espérances. Car ce qui devait être une soirée ennuyeuse se transforme en une nuit de passion… aux conséquences inattendues.

Mon avis :

Trois titres dont l’action se déroule dans le milieu hospitalier, quelques points très convenus mais des histoires agréables à lire et des héros qu’on n’a pas envie de quitter. En revanche, je reste un peu bloquée sur la couverture qui pour moi représente plus une jeune héritière, derrière les grilles d’un manoir, qu’une infirmière d’hôpital urbain…


Pour t’avoir dans mes bras

Cette première histoire est peut-être la plus touchante. Claire est particulièrement impliquée dans l’hôpital pour lequel elle travaille. Et force est de constater qu’elle se noie dans le boulot pour oublier, chez elle, la terrifiante maladie de sa mère : la maladie de Huntington. C’est une maladie dégénérative héréditaire, absolument tragique pour le patient bien sûr, mais aussi pour ses proches. Quant un parent est atteint, l’enfant à 50 % de risque d’être lui aussi porteur du gêne.

Claire, malgré son envie de bébé, a donc décidé de ne pas en avoir pour ne pas risquer de lui transmettre la maladie. De plus, la jeune femme ne souhaite pas faire le test lui permettant de savoir si elle est ou non porteuse du gêne.

C’est dans cette ambiance assez pesante qu’arrive comme une fleur le beau Dr Campbell. Et ils vont devoir apprendre à se faire confiance, à s’apprivoiser et surtout à se soutenir.

Les personnages sont bien construits, complexes mais sans être trop caricaturaux, et on rentre très vite dans leur quotidien. Un quotidien qui peut être brutal comme très beau. Au final on regrette que l’auteur en ai fait une histoire si courte, on aurait aimé les suivre plus longtemps (et la fin est assez abrupte).


Le destin d’Alice

Un deuxième point commun entre toutes ces histoires, c’est l’idée de la grossesse, de la maternité. Et là on a une héroïne très forte, puisqu’enceinte de six mois, elle tient à finir son internat pour avoir son diplôme. Future mère célibataire en plus, elle cumule les difficultés.

La romance en revanche est un peu plus convenue que la précédente, mais encore une fois j’ai trouvé notre personnage principal particulièrement courageux. Malgré des horaires de dingue, une chef acariâtre et un beau gosse qui lui tourne autour (ça fait beaucoup), Alice ne se laisse pas faire et ne baisse pas les bras. J’ai été un peu moins séduite par Jeremy, le patron d’Alice. Il a lui aussi ses preuves à faire, mais je l’ai trouvé un peu trop en retrait.


Après une nuit avec lui

Il y a du bon et du moins bon dans cette troisième histoire aussi ! Du côté du bon, le Dr Fraser. Un caractère de cochon, rochon, mais avec toujours une touche d’humour (ou pas). Toujours en point positif, Amelia, qui est un petit feu follet, bien décidée à mener sa barque et à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Et entre eux, ça fait des étincelles ! Ce sont des personnages qui se découvrent au fur et à mesure, laissant tomber progressivement les a priori sur l’autre et se révélant plus sensibles que prévu.

En revanche, j’ai trouvé que l' »autour » n’était pas aussi bien dessiné que dans les autres histoires. Les personnages secondaires, notamment Helene, l’ex-femme de Fraser, sont un peu trop caricaturaux. Je pense également que l’élément très perturbateur de la fin l’est un peu trop justement, et semble tiré par les cheveux car rien n’augurait un tel cirque. Je comprends que l’auteur ait voulu surprendre son lecteur, mais ça n’était pas forcément une excellente idée.


En bref, trois histoires qui valent la peine d’être lues, malgré quelques facilités qu’on ne peut que regretter.

Plutôt pas mal

Acheter ce livre sur Amazon

Publicités

La Parole est à Vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :